RSS

« Haine des Femmes, Laissées pour Mortes ». Un témoignage de Rahmouna Salah et Fatiha Maamoura, retranscrit par Nadia Kaci. Adaptation, Mise en scène Mounya Boudiaf. Par la « Compagnie Kalaam ». (Avignon, 17-07-2015, 21h35) +

17 Juil

« Si tu me fais honte, je te suce le sang ».
Le ton est donné dans un message sanglant.
« L’Affaire Hassi Messaoud », les viols impunis,
Perpétrés sur les ouvrières démunies.
Par trois centaines de tortionnaires … abusées,
Une centaine de femmes martyrisées …
Et seulement trois hommes à trois ans condamnés.
C’est ce qui fait à la justice un pied de nez.

La torture de cent femmes laisse sans voix.
Elles ne peuvent échapper à ce convoi
D’hommes barbares que l’obscurantisme envoie
Leur infliger les pires sévices qu’on voit,
Tout une nuit, les détruire sans autre choix
Que subir des atrocités, les bras en croix.

Un témoignage essentiel, mais si difficile
A mettre en scène, tant l’écriture défile
Sur un fond d’horreurs qui ne tiennent qu’à un fil,
Celui d’un vif récit où les émotions filent,
L’haleine suspendue, à « Présence Pasteur »,
S’insinuer au plus profond de notre cœur.

La « Compagnie Kalaam »
Libère la parole
Et met du baume à l’âme,
Devenant un symbole
Qui ranime la flamme
De l’être qu’est la femme.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s