RSS

Archives de Catégorie: 3 Envie de théâtre

« La Baye, Banquet ». Lecture – Spectacle. Texte de jeunesse de Philippe Adrien. Mise en scène Clément Poirée. (22-06-2017, 20h30) +

Un « Banquet » en l’honneur de Philippe Adrien
Qui en trente ans de « Tempête » y tissa des liens.
En sa compagnie on dégusta « Le Dindon »,
Ce fut un pur régal qu’il nous fit comme un don
Précieux qu’au fond de notre cœur nous garderons.

« La Noce chez les petits bourgeois », sans « Les Bonnes »,
Est « Le Partage de midi » qu’au soir on donne.
« Une Vie de château » s’annonce dans la joie.
Occupons « Les Chaises », sans « Excédent de poids ».

« Rien n’est prêt », ni « La Tortue », ni « La Poule d’eau ».
Ils s’activent comme dans les « Jeux de massacre »,
Débordés à séparer la chair des vieux os.
Une réunion qui se voudrait comme un sacre.

« Le Bizarre incident du chien pendant la nuit »,
Retrouvé parmi les « Cadavres exquis », a nui
A la préparation. Et, « La Grande Nouvelle »,
C’est la découverte d’un « Bug » qu’on démantèle.

« En attendant Godot » et puis « Une visite »
Impromptue de « Kafka », ils se jettent à « La Baye »,
Car « Le procès » qu’on leur fit les mit sur la paille.
Quand les invités arrivent, ils se félicitent
Que « La maison d’à côté » débarque aussi vite …

Malgré le « Meurtre par omission » et la cuite
Prise par « L’Ivrogne dans la brousse » au mérite
Contesté. Les peurs s’évanouissent dans la cave
D’où le vin est tiré pour abreuver les braves.

Un festin qui prend l’allure d’une folie
Où un bouillon maigre déverse sa furie
Sur l’immense tablée de convives ahuris.
Ainsi s’achèvent les « Rêves » de « L’Amérique »
Et trois décennies de mises en scène éclectiques.

Ce soir, en famille et en amis, nous venons
Lui exprimer gratitude et admiration …
Et merci encore pour les prolongations,
Dans une orgie spontanée de contestation
Orchestrée au piano et au saxo alto.
Réception d’une famille rocambolesque
Qui part en délire sous la table. Burlesque
Où s’étalent les pensées et les curieux mots.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
 

« Hollywood Swing Gum ». Texte, Interprétation Agnès Pat’. Texte, Mise en scène Trinidad. Chorégraphie Isabelle Dauzet. (19-06-2017, 20h30) +++

Agnès Pat’
Elle épate !
Les patates
Qu’elle tâte
Ont l’odeur
Du meilleur.
Les courgettes
En cagettes
Se débattent
Et s’abattent
A la hâte.
Les poireaux
En morceaux
Se rajoutent
Et s’ébattent
A la joute.
Çà c’est bath …

Quelle fête !
Çà en jette
Des paillettes ;
Poudre d’or
Qui décore,
Poudre aux yeux
Rend heureux.

Les claquettes
En goguette
C’est chouette !
Çà va vite,
Çà débite.
Pas dansés,
Cadencés ;
Le plancher
Prend son pied.

Beaucoup d’humour,
Comme toujours.
Panier du jour,
Pomme d’amour.
Même la mort,
Elle la mord.
Voix d’opéra,
Elle est extra !

« Comédie Bastille »,
De bio fruits babillent ;
« Théâtre Fontaine »,
A en perdre haleine ;
« Au coin de La Lune »,
Dégustez ses prunes.

De son « inaptitude à la réalité,
Elle fait un spectacle de proximité.
« Des mélodies, des sons et des rythmes » en plein champ,
« Les légumes poussent mieux sur un joli chant ».

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Chinchilla ». Comédie presque romantique d’Emmanuel Robert-Espalieu. Mise en scène Bruno Banon. (18-06-2017, 18h00) ++

Quand « on a tellement d’amour à partager »
Il faut faire attention à ne pas patauger.
Pour être heureux, pensons à ne rien négliger …
Deux couples que tout oppose vont s’infliger
Quelques règles de conduite sans les figer.

Faut-il un peu se perdre pour se retrouver ?
Un contexte tout en finesse où s’abreuver
De paroles
Qui affolent …
Mais remet les pendules à l’heure au pied levé.
Au « Théâtre Les Feux de la Rampe » on rigole
Quand ils hésitent à se passer les chiens crevés.
Pièce qui aide à réfléchir ; on en raffole !

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
 

« L’Entorse ». De Andras Fenris, Hélène Laurca, Alain Hauperpin. Mise en scène Laurent Themans. Par la « Compagnie de la Fortune – Théâtre en Soi ». (18-06-2017, 16h00) ++

Comment « leurs entorses à leur nature profonde »
Pourraient s’éliminer de manière féconde …
« Le corps parle à sa façon » aux « Feux de la Rampe »,
Les fortes douleurs font que devant l’autre on rampe.
Un spectacle à la fois léger et consistant
Dont on sort soulagé, aguerri et content.

Jeu fort bien joué, mené de main de maîtresse
Qui sonde le mental dans un grand jeu d’adresse.
Une émission qui libère un cri de détresse
Et, habilement, les situations redresse.
Une télé-réalité intelligente
Qui, en rien de vu au poste, ne s’apparente.

« Quel est le sens de tout ça », en toute innocence ?
« Le passage de l’incréé au créé » compte
Les points de toutes les existences qui montent
Au créneau pour parvenir à la délivrance.
Psychodrame très gai pour sortir des souffrances
Psycho-somatico-physico de l’enfance.
Une super animatrice délirante
Au talent parodique, les clichés, démonte.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
 

« Aladdin, la Prophétie ». D’après « Les Contes des Mille et Une Nuits ». Adaptation Morgane Quiguer, Jonathan Dos Santos. Mise en scène Loreleï Daize. (18-06-2017, 14h00) +-

« La Lampe Merveilleuse » éclaire
Le « Théâtre du Lucernaire ».
Lointain récit issu de Perse
Aux profonds mystères qui percent
Les secrets d’âmes qu’ils transpercent.

Le tyran cherche le « jardin paradisiaque »
Pour se rendre maître de toutes les arnaques.
C’est une adaptation dont se perdent les marques ;
Avec eux, on ne sait pas trop où l’on s’embarque.

Un sultan maléfique,
Aladdin magnifique,
Le pur et le cynique
S’affrontent en artifices
Chantés contre les vices.

Le retors Tahar a tort
De vouloir posséder l’or
Et, de Yasmine, le corps,
Sans obtenir son accord.

Génie de la lumière
Maîtrisant les colères
Et malgré les prières
Sait quand il faut se taire.

Favoriser l’amour
Est son plus joli tour,
Tout comme la bravoure
Qui éclate au grand jour.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
 

« La Constellation des Contes. Barbe Bleue, Blanche-Neige et cie ». De Rébecca Stella et Danielle Barthélemy. Mise en scène Rébecca Stella. Par le « Théâtre aux Etoiles ». (18-06-2017, 11h00) ++

Une « zone de turbulences », à la « frontière »
« De la constellation des contes » au « Lucernaire »,
Pique « la planète des dessins animés » ;
Trois acteurs vont joyeusement nous y mener.

Prenant pour prétexte un voyage interstellaire,
Le vaisseau spatial revisite les légendes
De leur sauce particulière qu’ils répandent
Sur une mise en scène pleine de mystère.

« Cinq histoires manquent dans le livre des contes »,
L’équipage interplanétaire les raconte.
Le destin de la « Princesse Stella » dépend
De quelques récits raccourcis que l’on attend.

« Barbe Bleue, l’homme à femmes »,
Collectionneur infâme
Et « Croqueur de ces dames »,
Incite à tous les drames.

Duel final entre « Blanche-Neige » et la reine
Où elles s’affrontent de plus belle en l’arène.

« Hansel et Gretel » dévorent tous les gâteaux
D’une sorcière ogresse face à ses fourneaux.

Les brillants « Souliers Rouges » pour aller danser
S’emballent sur des pas aux pieds-bots cabossés.

« Riquet à la Houppe » a toujours l’air d’une cloche,
Mais on trouve de tout dans ses profondes poches.
Si biscornu, difforme et terriblement moche,
Qu’intelligente et bien faite était sa caboche.

Voilà de quoi en tirer de jolies astuces
Pour un décor simple orné de multiples puces
Sur lesquelles on appuie, pour que les cauchemars
Deviennent de sympathiques rêves d’espoir.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
 

« French Touch ». De et par Régis Ivanov. Mise en scène Olivier Hamel. (17-06-2017, 20h00) ++++

Cela vaut bien un double-jeu
Qu’une carrière mise en jeu.
Quand au théâtre on joue,
On met les mots en joue
Et, ce soir, l’acteur joue
A se jouer d’un autre rôle au pied levé.
C’est superbement fait, de façon enlevée.

Or, son métier de « nègre en discours politiques »
Ne l’a pas préparé au contact du public ;
Alors il se laisse emporter à nous guider
Dans une « conférence » fine et débridée,
Riche d’enseignement, culture improvisée.
Une leçon d’Histoire où la cible est visée
Tous azimuts par un talent fou, avisé.

« L’attaché parlementaire »
Apprécie la bonne chère.
De son réel savoir-faire,
C’est sa « French Touch » littéraire
Qui a l’heur et l’art de plaire
Et le « Siècle des Lumières »,
Grâce à lui, se réverbère.

« Théâtre La Vieille Grille »,
Ses propos partent en vrille
Dans un passionnant délire
Qui vient bientôt nous séduire
Et grandement nous instruire.

Des vidéos défilent montrant plusieurs choix.
L’une d’elles s’affiche, dénonçant la voix,
Car « n’oublions pas les victimes » d’autrefois,
« Ce serait les trahir une seconde fois ».

Spectacle intelligent, pétri de bonne foi.
Un magnifique clown tragique dont le droit
Chemin se grave dans notre cerveau en joie.
C’est au « Théâtre Notre-Dame » d’Avignon
Qu’il faut nécessairement suivre ses leçons.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés