RSS

Archives de Catégorie: 3 Envie de théâtre

« Notre Dame d’Haïti ». Texte, Mise en scène Lolita Monga. Par la « Compagnie Lolita Monga ». (Paris, 23-11-2017, 19h15) +

Haïti, « le pays des orages ratés »,
Toutes voiles dehors, est bien représenté.
Dans un paysage de guenilles qui sèchent
Les batteries de cuisine, aux sons, font la pêche.

Place de la Liberté, la révolte souffle
Tandis que, dans les masures, les cris s’essoufflent.
Au « Théâtre de Belleville », le soleil
Éclaire les discours qui, le peuple, réveillent.

Quand « les nuages d’insomnies perdues » libèrent
La parole, les activités, la lumière,
Les chants d’encouragement déchaînent passions,
Laissant libre cours aux exaltées convictions.

De la politique à la danse, il n’y a qu’un pas
Vite franchi par la résistance mise au pas.
La notion de violence dans l’engagement
Bat son plein à travers un rideau de vêtements
Qui se tiennent les coudes courageusement.
Les langues se délient et vont rageusement,
Tirant les racines de la révolution
Enflammant de toutes parts les institutions.

Contre les balles en caoutchouc, c’est l’unité
Qui fera barrage au manque d’humanité
Des boueux torrents d’injustices qui déferlent.
Ce spectacle démasque et nous sert quelques perles.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 23 novembre 2017 dans 3 Envie de théâtre

 

« Feydeau(x) Amour et Piano – Par la Fenêtre – Fiancés en Herbe ». Trois courtes pièces de Georges Feydeau. Mise en scène Thierry Harcourt. (Paris, 22-11-2017, 20h00) ++

Trois jeunes couples en trois actes rafraîchissants
Liés par un fil de non-aboutissement
De leurs désirs si joyeusement contrariés
Que sur leurs malentendus on pourrait parier.

La mise en scène tout-à-fait rebondissante
Explose la portée de notes sautillantes
Au « Lucernaire » où les paroles scintillantes
Éclaboussent de joie les « Fiancés en Herbe »
Qui rendent légères les réflexions acerbes.

Pièce peu connue où perce naïveté
Avec un brin d’étonnante maturité
Qui contraste avec le calcul qui prédomine
Dans « Amour et Piano » où l’intérêt rumine,
Tandis que la mâle élasticité culmine.

Jalousie et vengeance vues « Par la Fenêtre »
S’ajoutent au quiproquo qui expose les êtres
A mélanger amour et profit, à paraître
Autour d’un prétexte musical qui ravit,
Débute le spectacle et le conclut d’envies
De séduire le public en chants plein de vie.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 22 novembre 2017 dans 3 Envie de théâtre

 

« Le Pavé dans la Marne ». De et avec Jean-Paul Farré. Violon Muriel Raynaud. Mise en scène Ivan Morane. (Paris, 22-11-2017, 18h30) +++

La brillante leçon d’histoire à La Farré
Nous fait revivre l’époque de Poincaré,
« La crise internationale » et les sacrifices.
« La Guerre de Quatorze », un vrai « feu d’artifice »
Raconté avec un grand humour salvateur
Par un excellent comédien qui est l’auteur.

Copie revue, corrigée, par un professeur
Qui sert avec passion son texte ravageur.
C’est avec une profonde sincérité
Qu’en maux et en musique le drame est conté
En « Salle Noire » du « Théâtre Lucernaire »
Où les balles « en plein vol » envoient au cimetière.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 22 novembre 2017 dans 3 Envie de théâtre

 

« Le Quai des Brumes ». Adaptation théâtrale d’après le scénario de Jacques Prévert. Mise en scène et musique Philippe Nicaud. Pamphile Chambon à l’accordéon. (Paris, 19-11-2017, 18h00) +++

Quand la joie de vivre oublie de se déployer
Et qu’un nageur, pour eux, « c’est déjà un noyé »,
L’ambiance morose de guerre et privations
Déchire la nuit et les esprits tourmentés.
C’est leur vive et saisissante interprétation
Qui se glisse parfaitement à « L’Essaïon »,
Entre les pierres de sa taverne voûtée,
Pour nous passionner et aussi nous envoûter.

Le drame couve dans l’ombre de chaque scène
Tandis que la mer charrie les crimes obscènes.
L’accordéon canalise toutes les peines.
Adaptation à couper le souffle et les veines.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

 
Poster un commentaire

Publié par le 19 novembre 2017 dans 3 Envie de théâtre

 

« Histoire d’une mouette et du chat qui lui apprit à voler ». D’après le roman de Luis Sepùlveda. Mise en scène Carl Hallak. Avec Patrick Courtois. Par « La Petite Compagnie ». (Paris, 19-11-2017, 14h30) +


« Comme la plume au vent », c’est l’imagination
Qui crée le monde et le modèle à sa façon,
Volant d’une contrée à l’autre comme mouette
Que les frêles alizés encouragent et fouettent.

Mixer : Mouette Marée Mazout Mer et Mère,
Ces six M Mélangés font que l’on M le père,
« Chat Zorba », qui va tout mettre en œuvre pour faire
Que la vie continue par sa promesse en l’air.

A « L’Essaïon », quand les chats prennent la parole,
Leur douce fourrure nous couve et nous cajole.
Un conte qui permet aux enfants de comprendre
Ce que l’entraide a de nécessaire et de tendre.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 19 novembre 2017 dans 3 Envie de théâtre

 

« L’Art de Suzanne Brut ». De Michael Stampe. Mise en scène Christophe Lidon. Interprétation Christine Danède. (Paris, 18-11-2017, 19h30) ++

« Le diable dans le cerveau, aussi dans le sang »,
Un monde en rouge et vert que l’on rejette au banc.
Muette à l’oreille d’autrui, bavarde en elle,
Sa folie contemplative rouvre des ailes
Qui percent les nuages de ses ritournelles.

Expressive dans la verdeur de ses tableaux,
« Mon auto-portrait, vous n’y pensez pas » ? En rire …
« Je ne suis pas peintre, je suis un souvenir ».
En son jardin secret, tout est toujours plus beau
Et s’étale à grands coups de nuances au pinceau …

Grâce à une interprétation, haute en couleurs,
Qui donne du corps et de la chair aux valeurs
Simples et essentielles projetées en lumière
Intérieure qui guide son esprit, l’éclaire.

Les Allemands,
Et le couvent,
Tout se mélange,
Donne le change,
Et ça dérange,
Et ça démange.

Théâtre aux « Déchargeurs »,
Elle vide son cœur,
L’emplit de poésie,
D’accords de fantaisie.

Une histoire à laquelle on pense,
Qui se projette en récompense
Et que l’on déguste comme du pain béni
Aux graines imaginatives bien fournies.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 18 novembre 2017 dans 3 Envie de théâtre

 

« La Putain du dessus ». Pièce de Antonis Tsipianitis. Adaptation Haris Karyotakis. Mise en scène Christophe Bourseiller. Interprétation Emilie Chevrillon. (Paris, 18-11-2017, 16h00) +++

De par un titre racoleur
Qui annonce bien la couleur,
On s’attend à tous les malheurs
Avec parodie du bonheur.
Rien à voir, le titre est trompeur
Et le mari, un harceleur.

C’est tout le contraire, fureur
Et esprit finement vengeur
Qui décrit le sombre univers
D’une mariée qui voit l’envers
Du décor sans être à la noce.
Un écrit joyeux et féroce
Qui remet les pendules à l’heure.

Dans un modeste appartement
Ravagé par tous ses tourments,
Reprenant son destin en mains,
Elle affronte ses lendemains
En réflexions approfondies
Sur sa vie qui l’a refroidie
Aux côtés d’un cynique époux,
Glauque et parfaitement ripoux.

Après les funérailles de la délivrance,
Elle renaît des meurtrissures et des offenses,
Prête à se reconstruire et croquer l’existence,
Mettre au service des autres ses compétences.
 
Il flotte un magnifique air d’humour raffiné
Que la comédienne hume de façon innée.
Elle nous raconte sa « descente aux enfers »
Dans sa vie conjugale qui, son cœur, enserre.

« Théâtre de La Huchette » au Quartier Latin
Règne un allant espiègle et quelque peu mutin.
Sa revanche vivifiante sur l’oppresseur
Rayonne en nous comme un arc-en-ciel de chaleur.

Une mise en scène et un jeu irrésistibles
Où chaque phrase percute la juste cible.
Elle porte le texte avec grande ferveur,
L’enrichissant d’un réel talent créateur.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 18 novembre 2017 dans 3 Envie de théâtre