RSS

Archives de Catégorie: 4 Désirs de spectacles

«Trenet, le revenant ». Mise en scène, Jeu Serge Hureau. Co-Mise en scène Olivier Hussenet. Et avec Gabriel Acremant, Richard Dubelski, Lionel Privat. Direction musicale, Jeu Clément Caratini. (Captation vidéo en direct, 19-02-2021, 14h00)

Vingt ans, jour pour jour, que Charles nous a quittés.
Vingt ans, un très bel âge pour ressusciter
Par le biais de chanteurs musiciens culottés
De proposer une version re-chapeautée
De bout en bout, curieusement représentée.

Dans une mise en scène théâtralisée,
Des chansons méconnues sont visualisées
Grâce au talent d’acteur de ces cinq interprètes
Qui les jouent en saynètes plutôt qu’ils ne prêtent
Leur voix aux mélodies qui, le passé, reflètent.

Orgue, clarinettes, flûtes, clavier, saxos,
Autres surprises à l’appeau taillé aux ciseaux,
Guitares, batterie, percussions et banjo,
Véritable orchestre à glockenspiel et grelots,
Où le tambourin
Rythme les refrains.

Hommage honneur rendu à l’immense Trenet,
Dans un spectacle revisité où renaît,
De façon tant innovante qu’inattendue,
L’âme du poète à la langue bien pendue.

Ne vous attendez pas à une imitation,
Mais à tout autre chose au «Hall de la chanson».
Touches d’humour dans les ritournelles à succès
À consommer sans modération, voire excès.

Béatrice Chaland / BC. Le Rideau Rouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BC. Le Rideau Rouge – tous droits réservés

 

«Hourra !» Une autre Danse. Conception, Chorégraphie Michel Hallet Eghayan. Avec Antoine Audras, Margot Bain, Samuel Hubert, Charlotte Philippe, Alexandra Quenard, Anne-Sophie Seguin. (Captation vidéo vue le 17-02-2021)★

« Hourra ! » Une danse plurielle et singulière
Investit l’espace nu de mille manières.
Leur marche, tout en classique modernité,
S’élance et foule le sol en sobriété
De mouvements. Vient le temps de la course folle
Où chacun peut y mirer ses propres symboles.

Le rythme précipite les pas qu’il complique
En tourbillons où les corps s’unissent et répliquent.
Puis les ralentissements de la réflexion
S’incarnent en un solo aux tendres inflexions
D’une douceur bleutée où la vie s’épanouit ;
Et, sans mot dire, la figure s’évanouit …

A sa place, une autre solitude dorée …
Ballet où les enchevêtrements s’accélèrent
Dans des circonférences où chacun se libère.
Cadences martelées des souliers affairés
Résonnant comme une sorte d’envoûtement
Où l’on se laisse transporter ouvertement.

Une apparition blanche au milieu des couleurs
Pour d’imaginaires échanges de valeurs
Jetées de part et d’autre du vaste plateau
Où se jouent, s’harmonisent les divers tableaux.
Une ambiance marine où s’invite la pluie
Entre deux rayons de soleil et parapluie.

Béatrice Chaland / BC. Le Rideau Rouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BC. Le Rideau Rouge – tous droits réservés

 

«Prélude pour un poisson rouge». Jonglerie, Magie, Violoncelle. De et avec Jérémy Philippeau. Mise en scène Rémi Lasvènes. Par la «Compagnie Sans Gravité». Festival «Les Petits Asticots». (Vallorcine, 21-10-2020, 15h00 )★★

Un brin de magie dans ce spectacle fluide     
Qui vibre aux cordes sensibles du violoncelle     
A la découverte des éléments liquides     
Et des effets mimés, jonglés, qui ensorcellent.     

Le public orchestre la créativité     
De l’acteur bruiteur en pleine inventivité.     
Les enfants, ravis, rallient ses activités,     
Rient de bon cœur face aux gadgets sollicités.     

Bulles d’air, d’eau, balles de contact translucides,     
Dans l’histoire marine et céleste, limpide,     
A la portée musicale et originale     
Où le poisson rouge nage hors de son bocal.                   
       
Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge  
http://bclerideaurouge.free.fr
https://bclerideaurouge.wordpress.com                        
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Gaby, Mon Amour ! La Naissance du Music-Hall». Conception, Mise en scène, Interprétation Jean-Christophe Born (Ténor). Et avec Clémentine Decouture (Soprano), Mark Nadler (Piano, Arrangements musicaux). (Avignon 2019, 20h30), (Captation vidéo vue le 10-08-2020)★★★

Le piano dévoile une apparition bleutée,
Vaporeuse, glissant avec étrangeté
Et le puissant rêve devient réalité
Entre les touches de la virtuosité.                    

Du music-hall, dans la plus pure tradition
Française, nous transporte avec délectation
An dix-neuf-cents, moment de la révélation
De celle dont c’est bientôt la consécration.                 

Fine réincarnation de «Gaby Deslys»,
Entendre la cantatrice est un vrai délice.
Paris, Londres et puis Broadway, la couvrent de lys.
Les hommes qui la convoitent sont au supplice.
La vedette internationale aux fiers caprices
Ne rend les armes qu’aux moments les plus propices.                

Accord parfait entre ténor et soprano,
Entre défilés de danseurs et de cadeaux.
Parures, fourrures et incroyables chapeaux
Pimentent le récital de jolis morceaux.                 

Élégance raffinée de la lingerie,
Des habits et déshabillés, qui font furie.
La Revue, agréablement revisitée,
Dévoile harmonieusement la complicité
De ces plumes qui déplument l’intimité
À travers des chansons où la frivolité
Épouse toutes notes avec jovialité.                     

Star de la «première descente d’escalier»,
Dans un show à l’américaine par paliers
Qui se succèdent d’une manière déliée.            

Cabotinage réussi avec grand art
Pour la conquête du «Théâtre du Rempart»,
Après celle du «Dejazet» pour quelques soirs.                           

«Théâtre Odéon» de Marseille, ils joueront car
C’est de cette ville que tout le projet part.
Un coquin bijou à découvrir sans retard.


Béatrice Chaland / BC. Le Rideau Rouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BC. Le Rideau Rouge – tous droits réservés

 

«Blue Mockingbirds» en concert dans «Out of the Nest». Banjo : Jérémie Fabre. Contrebasse : Félix Heymans. Clarinettes, Saxo : Anton Kherkof et Antoine Lissoir. Trompette : Joë Santoni. (Chamonix, 30-07-2020, 19h00)★★

Cinq garçons dans le vent,
Le nez vers le Mont-Blanc,
Notes aiguës soulevant
La foule des présents,

Sortis du «Bartavel»,
Rejouent au naturel
Quelques airs éternels,
Allumant les prunelles.                  

Un concert au chapeau,
Quinzaine de morceaux
Pour un apéritif
Qui ravit les oisifs.          

Sur du Duke Ellington,
Ça démarre et cartonne.
Aux mémoires résonne
Le jazz qui impressionne
Quand la trompette sonne.  

Y’a pas photo, ça donne …
Même sur du charleston.
Blues de Sidney Bechet,
Dont ils ont le secret,     

Pour moments réussis
Auxquels on dit merci.
Convaincus et conquis,
Vite, on les applaudit.         

Belles adaptations
Grâce à leur formation.
Soirée improvisée
Qui a bien su viser
Un public averti,
Aussitôt investi.                     

Jouent, chantent en acoustique ;
D’autant plus sympathique
Que nul micro ne pique
La vedette artistique.
Aucune sophistique
Ne gâche la rythmique.                     

Plus plaisir efficace
Qui, franchement, délasse.
De jolies dédicaces
Chaque soir en terrasses.                    

«Auberge de Jeunesse»
Et «Monky Bar» en liesse,
Au «Little» ils s’empressent
De prouver leur adresse.                                          

Accueil au «Bartavel»
(Sans faire la vaisselle)
Qui, à eux, fait appel,
Complices en ritournelles.                                 

Une «Petite Fleur»
Tenue à bout de bec,
Pour des «Oiseaux Moqueurs»
Soufflant au sax … impec !                     

Rêves bleus du plumage
Qui rendent un bel hommage
Au puissant jazz ramage
Sans ternir son image.                   

Un album qui s’envole,
Tels leurs oiseaux idoles
Qui s’échappent du nid
Pour enchanter les ouïes.
A Cham, l’année prochaine,
Ils reviennent sur scène.

Béatrice Chaland / BC. Le Rideau Rouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BC. Le Rideau Rouge – tous droits réservés

 

«Pyramid», vingt ans déjà, en rétrospective. (Captation vidéo vue le 27-05-2020)+++

«Pyramid», vingt ans déjà, en rétrospective !
Une sacrée mise en scène très inventive
Sert leur imagination toujours aussi vive.
Deux décennies de performances décisives
Où l’on admire autant la gestuelle active,
Hip-hop acrobatique en danse créative.

De la pantomime à l’expression corporelle,
L’originalité se pare d’irréel.
Tout est superbement travaillé, détaillé,
Sur une musique, sur mesure, taillée.
Des variations adaptées selon les publics
Renforcent les représentations dynamiques.

Partout, que ce soit
Confiné chez soi,
Sous la couverture,
Ou dans la nature,
Le miracle dure.

Tableaux élaborés avec intelligence.
Des spectacles qui ont un véritable sens,
Mûris par leur réflexion et leur expérience,
Content l’humanité telle qu’ils la voudraient,
Nous font progresser dans chacun de nos souhaits.

Ils nous «invitent» à partager leurs «états d’âme»,
Avançant leurs pions comme dans un jeu de dames,
Choisissant bien les trajectoires stratégiques
Pour qu’on prenne la vie de façon moins tragique,
Que l’on comprenne mieux leur vision artistique.

Ils dénoncent les conflits internationaux
En chorégraphies aux regards originaux
Qui bouleversent notre perception du monde.
Saynètes sans paroles où le bon sens abonde.

On se sent intellectuellement plus riche
En nous imprégnant de leurs postures fétiches.
«Sous le poids des plumes» ils volent vers la victoire,
Nous faisant partager quelques morceaux d’Histoire.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Cirque du Soleil – Rétrospective». Direction cinématographique David Mallet. (Captations vidéo vues le 01-04-2020)+++++

«Le Cirque du Soleil»,
Une pure merveille
Qu’on ne quitte des yeux
Qu’après être amoureux
De toutes leurs prouesses
Qui nous mettent en liesse.

Défiant la pesanteur,
Ils font battre nos cœurs,
Allument les étoiles
Des génies qu’il dévoilent.

La perfection s’écrit
En beauté infinie.
Superbes ralentis
Qui laissent ébahis.

Numéros d’exception
A la vitesse du son.
Talents à profusion
En totale fusion.
Comble de l’émotion
En mirant leur passion.

Somptueux maquillages,
Couleurs chaudes et sauvages.
Des tons verts pâturages,
Bleus intenses en nuages
Aux rouges flamboyants
Et jaunes étincelants.

Élégance
Qui balance
En tous sens.
Performances
D’inédits
Paradis.

De grands numéros
Internationaux
Où leur Feu Sacré
Les a consacrés.

Chaque spectacle a sa marque dominante
Qui s’accorde aux prestations hallucinantes ;
De «Kooza» à «Quidam» ou «Saltimbanco»,
«Ka», «Alegria», un triomphe en bravos,
«Worlds Away», «Varekaï», on leur dit banco !

«Le Cirque du Soleil» porte bien son nom,
Produit de sublimes perles de renom
Et bouleverse notre univers à fond.
Pour éblouir, ils en connaissent un rayon !

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Chansons d’Elle et des Autres». Récital de Laurya Lamy, Auteure, Compositrice, Interprète. Piano Lalo Zanelli. Violoncelle Catherine Doise. Par l’«Association Chanson en Liberté». (Paris, 26-12-2019, 21h30)++

Les voûtes de l’«Essaïon» s’éclairent et révèlent
Une voix chaude et vibrante qui ensorcelle
Sous le grelot du piano et du violoncelle.
Teinte rouge tendre sur les pierres immortelles
Virant à l’ambre pour l’éveil des hirondelles
Que la chanson française couve sous son aile.

Joli tour de chant aux accents spirituels
Qui, délicatement, toutes les couleurs mêlent
Le long des chemins, de la terre aux arcs-en-ciel
Décrivant des courbes d’un amour fraternel.
Un trio chaleureux, aux beaux textes, fidèle.
Les mots et mélodies brillent dans leurs prunelles. 

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«A tire d’elle». Concert du groupe «Freddy and Co». Bitan et Co : Batterie, basse, guitare et saxo. (Avignon, Festival A-oût, 04-08-2019, 17h00)+

«Théâtre des Vents», souffle de façon divine
Un parfum de nostalgie que l’on déracine
Bien au-delà des terres et des mers assassines,
«Là-bas, loin», où l’on baisse les yeux sur ses bottines,
Profil bas, ombre qui rase les murs et trottine.

De doux airs, des paroles sensibles et sensées,
Vont délicatement se poser, enlacer
Nos épaules et nous rappeler qu’il fait bon vivre
Au pays où les notes, joliment, enivrent.

Un bon groupe vocal
Et aussi orchestral ;
Ils sont sept au total,
Chansons originales.

Maîtriser l’infernal
Geste osé, anormal.
Liberté éternelle
D’élan «à tire d’elle»
Sur bol d’air rationnel ;
Un survol fraternel.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«La Sirène des Abysses». Conception, Réalisation Fabrice Benoit. Danse expérimentale Azusa Karukawa. (Avignon, Festival A-oût, 03-08-2019, 11h00)++

Cet univers, où la roche se fait cristal,
Où l’espace se fait liquide et digital,
Et où la mer devient le quartier général,
Se déploie en immense féerie totale.

Plongés dans un océan très original,
On baigne dans une atmosphère méconnue
Où l’éclairage des profondeurs met à nu
Des bribes de vie, tourbillons de désarroi.

Cette création, à la «Condition des Soies»,
Se pare de matériaux d’un genre nouveau,
Réalisant des costumes subliminaux
Qui captent la lumière émise d’un vaisseau
Imaginaire qui rase le fond de l’eau.

Sur bruitages avec musique psychédélique,
Se découvrent en beauté les formes aquatiques,
Moulages mousseux éveillant la symbolique
Des couleurs et des sons dans un monde onirique.

C’est une invitation
A la méditation
Et une incitation
Détente à l’unisson.

La récupération
Des plastiques qu’on sort
Se révèle de l’or
Pour de nouveaux décors.

Plasticien, sculpteur, calligraphe du réel,  
Il transforme les déchets en une éternelle
Vision injectée d’amour et d’un peu d’espoir.
C’est la phosphorescence qui surgit du noir,
Explore les éléments, en met plein la vue
En construction au fil des mots et résidus.

Mers et baleines sont pleines, n’en jetez plus
Afin que la Sirène ne soit pas perdue
Sous un tas d’immondices qui, sur elle, ont chu.
Danse de liberté dans un monde déchu
Où l’œil fera naître de nouvelles vertus.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Célestin». Sortie du Premier Album. Guitare, Voix Sébastien Rambaud (des «Fills Monkey»). Musicien Thierry Tonelli. (Avignon, 28-07-2019, 22h25)++

Petit méli-mélo des titres du CD
De Sébastien, des «Fills Monkey», bien décidé
À nous proposer, en parallèle du haut
De ses baguettes, un répertoire pour duo.
Cet auteur-compositeur-interprète, dose
Sa tendresse glissée dans l’enveloppe rose
De ses espoirs cachés sous cachet de la poste
Et qui s’épanouissent en fleurs de compost.

A l’«Arto», «les facteurs»
«Sont des briseurs de cœurs»  
Qui courent les rues aimées tout au long du jour.
«Champion de natation», «Quand est-ce qu’on respire ?»
«Vendredi 13», «Lune de miel en montgolfière».
«Eva», «Le monde est sourd», alors «Reste sur terre».
Ta «Poussière de luxe», tes «Poignées d’amour» …
«Sors de ma tête» avant que ça n’empire, faut fuir …

«Célestin», héros des rêves et liaisons manquées
A, momentanément, sa batterie, troqué,
Pour la guitare, la flûte et autres surprises
Dont archet, percus et cent manières qu’on prise,
Contrebasse et voix dynamique qui nous grisent.
Un spectacle bien arrangé et qui défrise.

J’ai la chance de terminer le festival
Avec une demi-portion des «Fills Monkey»,
Mais on tire le gros lot avec ce ticket
Qui nous fait miroiter une soirée de bal.
C’est dans une ambiance de féerie totale
Entre pizza de fête et vin original.
Chantons, dansons, célébrons notre carnaval …
Que vive l’art dans sa conception intégrale !

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«In Vino Délyr». Duo Vocal Décalé. Conception de la «Compagnie Les Allumés». Mise en scène Luc Chareyron. Chant Sylvie Marin. Chant, Guitare Bruno Duchâteau. (Avignon, 28-07-2019, 20h45)++

«A cette nuit d’amour», humons pour «le plaisir»,
Boire un peu pour «le goût» et beaucoup pour «l’ivresse».
Spectacle à siroter pur, sans eau dans son vin,
Sur robe rouge et sur guitare passionnée.
Ce soir, ils «célèbrent le vin» dans le délire
D’airs d’opéras et chansons en délicatesse.
Apéritif gorgé d’une infinie tendresse.

Un joyeux festival du breuvage divin
En concert versé en cristal non bouchonné
Qu’on sert en récital à l’«Atelier 44».
Délaissez au garage votre quatre-quatre
Et puis, à sa voix de diva, enivrez-vous ;
De vos peines et de vos soucis, délivrez-vous !

Joli cocktail d’amour à base de fou rire,
Bouquet de notes florales pour soprano
Qui les déguste du goulot jusqu’au culot.
Ça a de la bouteille et c’est peu de le dire.
Douceur poétique où aucun mot n’est de trop.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Sur le fil …» Création collective de la «Compagnie Pyramid». Avec Michaël Auduberteau, Jamel Feraouche, Dylan Gangnant, Fouad Kouchy, Nicolas Monlouis Bonnaire, Rudy Torres. (Avignon, 27-07-2019, 15h45)+++

Le «Théâtre des Lucioles» écrit sur ardoises
Quelques phrases bien senties et toujours courtoises.
J’adore leurs toilettes pour l’intelligence
De leurs propos qui affinent nos connaissances.
Ainsi, leurs WC revêtent un tout autre sens.

«Sur le fil» prend la peur au cœur et la recentre
Dès que la porte s’ouvre sur quelqu’un qui entre.
Quelques chorégraphies à vous couper le souffle
Sur musique classique aux magiques pantoufles.
Beau duo dont les mains s’attirent et se repoussent,
Mettant habilement en valeur leurs frimousses.

Un joyeux spectacle aux surprises acrobatiques
Orchestrées «Sur le fil» du rasoir symbolique ;
Inclassable, qui touche à tant de disciplines
Conjuguées mode impératif qui se décline
Sur des variations inventives et éclectiques. 

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«The Primitals». Comédie a cappella. Conception «Yllana» et «Primital Brothers». Mise en scène Joe O’Curneen. (Avignon, 26-07-2019, 20h05)+

«Théâtre Le Rouge-Gorge», un curieux concert,
En grande partie a cappella, qui libère
La mémoire tribale qui sommeille en nous,
Réveillant le primitif que l’on désavoue.

Inspiration variée, depuis les Maori,
A la musique de cinéma de Taxi.
Un quatuor qui entre en vibrations de transes,
Un contre-ténor grimpe au sommet des romances.

Borborygmes et onomatopées nous incitent
A les rejoindre dans leur délire explicite.
Ils s’attaquent à tous les registres musicaux
Repris après découpages chirurgicaux.  
Ces acteurs-chanteurs, complètement déjantés,
Nous ont amusés et aussi désorientés.

Trituré du bocal,
Leur trafic d’art vocal
Se normalise
En vocalises
D’Opéra … tionnel
Certes émotionnel. 

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Genoma». D’après Federico Garcia Lorca. Adaptation libre de «La Casa de Bernarda Alba». Mise en scène Juan Antonio Moreno. Chorégraphies Angeles Vàzquez. Par la «Compagnie Albadulake». (Avignon, 26-07-2019, 18h15)++

Une maison endeuillée de grande douleur
Se chante en lamentations et se danse en pleurs
De flamenco au «Théâtre du Girasole»
Où la mère tient ses filles courbées au sol,
Les protégeant de l’extérieur et des paroles,
Provoquant un psychodrame à vitesse folle.

Spectacle sous le signe boisé du cercueil
Ecartant toute possibilité d’écueil.
Une tension silencieuse montée au recueil
Et c’est la dureté du regard qui accueille.
Pour leur survie, elles se livrent une bataille
En rouge tournoiement, froissement d’éventails.

Un jonglage en parfaite synchronisation
Accouche une performance lavant la faute.
Murées sous le joug de l’aïeule autoritaire,
Piégées dans leur noir carcan qui soudain sursaute,
D’une grâce lente et tendre, elles s’en libèrent,
Prêtes à voler vers le drame en préparation.    

De Lorca,    
Bernarda    
Se nomma        
Genoma ;  
La Alba  
Surnomma
Ses nanas.  
Au fond de la Casa,        
L’honneur s’y immola ;    
Naïveté brûla          
Les planches sous les pas. 

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Tagada Tsing». Quartet Vocal Parodique. Mise en scène Emmanuelle Mehring. Avec Hélène Piris, Géraldine Bitschy, Tamara Dannreuther, Simon Reina Cordoba. (Avignon, 26-07-2019, 16h05)+++

Chaque chanson est, en sketch, théâtralisée,
En de véritables tableaux harmonisés.
Des chorégraphies aux mimes synchronisés
Insufflent vie aux saynètes mécanisées.

Leur joyeux récital anime en comédie
Les standards rhabillés de belle parodie.
Ce quatuor nous fait rêver, au «Rouge-Gorge»
Où leurs fantastiques voix, de trilles, regorgent.     

Leur performance a capella nous mit en joie                    
Dans la mise en scène digne d’un opéra.
Imagination, fantaisies aux airs courtois ;  
Aux premières notes, leur magie opéra. 

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Allons Enfants». Texte, Musique, Mise en scène, Jeu Pierre Lericq. Et avec Manon Andersen, Manon Gilbert, Marwen Kammarti, Stéphanie Lassus-Debat, Lionel Sautet, Mariane Seleskovitch. Par «Les Epis Noirs». (Avignon, 25-07-2019, 21h30)++

Les Humains «sont nés de la poussière d’étoile»
Qui s’est glissée au «Chêne Noir» parmi les voiles.
«Dis-moi qui fait tourner le vent» …
«Dis-moi qui fait mourir l’enfant» …

Crucifier ses enfants sur l’autel de ses échecs ;
Grand détour humoristique jusque chez les Grecs.
Roman de cape et d’estoc,
Du big bang à notre époque.
Dans leurs propos, pas de toc,
Arguments durs comme roc.

L’humour a frappé ; «les guerres, faut pas s’y fier»,
En passant par Jeanne d’Arc à démythifier.
Leur saga pseudo-historico-musicale
Délivre ses sketchs de façon originale.

Les rois de France n’ont plus de secret pour eux.
Ils les mènent à la baguette et font le grand jeu,
Tambour battant la chamade en violon, guitare.
Spectacle qui se chante en éclats de fanfare.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Moi aussi je suis Barbara». Théâtre musical de Pierre Notte, sur une idée de Pauline Chagne qui l’interprète. Et avec Barbara Lamballais, Chantal Trichet, Augustin Bouchacourt. Piano Clément Walker-Viry. Mise en scène Jean-Charles Mouveaux. (Avignon, 25-07-2019, 19h00)+++

La famille se déchire et va à vau l’eau        
Dans un psychodrame au «Théâtre des Gémeaux».          
Une fille qui refuse la nourriture,           
Ne vit qu’à travers Barbara et ses blessures ;           
Une sorte d’ombre qui vogue à la dérive        
Avant de franchir furtivement l’autre rive.        

Et sa sœur qui s’ouvre sous toutes les coutures,            
Laissant s’écouler, de la vie, les salissures.         
Se mutilant l’âme et le corps de meurtrissures,           
Leur vie se découpe en arrogantes fissures.        
Un frère qui tire à tout va sur les brisures …     

La famille exsangue sombre dans la folie.         
Vision noire et déjantée de mélancolie,                
Elle incarne Barbara en sa nostalgie.           
Un spectacle auquel, fortement, on réagit.  

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Les Princesses et la Lune». Conte musical lyrique avec airs d’opéras et mélodies. Mise en scène Patrick Zard. Conteuse, Pianiste Sarah Audry. Et avec Ornella Bourelly, Marielle Boutelier, Margaux Loire, Sarah Nardon. (Avignon, 25-07-2019, 12h00)+++

Grand art lyrique à la portée des cœurs d’enfants
Bercés par les contes des belles au bois charmant
D’où sort un trio de cantatrices au talent
Féerique à décrocher la lune en chantant.

Trame florale cueillie dans le répertoire
D’illustres compositeurs aux notes de gloire.
Le fil conducteur qui attache les histoires
Est imbibé de la sève de nos mémoires
Et danse au «Forum» dans la lumière cosmique
Qui darde ses rayons sur l’opéra comique.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Les Gloops en Concert !». Mise en scène Jean-Philippe Azéma. Coach vocal Cokie Demaia. Avec Xavier Vilsek, Danielle Carton, (Guillaume Nocture) ou Jérôme Sétian. Par la «Compagnie Mes Potes et Moi». (Avignon, 25-07-2019, 10h10)++

«Les Gloops»nous font vivre un joyeux capharnaüm ;     
Prestation qui séduit,«Théâtre Le Forum».     
Grand moment festif pour réveiller le matin.
Un vrai concert adapté au rire enfantin.

Ambiance clown sur du bruitage instrumental
Pour ce spectacle interactif et musical.
Ils s’accordent avec talent le droit de revoir
Les arrangements sonores de leurs histoires.      
Ce trio nous a rendus vraiment très heureux.    
De leurs comptines, le public tombe amoureux.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Les Funambules». Spectacle musical. Par le collectif d’artistes «Les Funambules». Mise en scène Quentin Defalt. Composition, Chant, Piano Stéphane Corbin. Batterie Benjamin Corbeil. Guitare Yorfela. (Avignon, 24-07-2019, 21h45)+

«Il suffit de tendre les bras» au partenaire
Pour que l’amour naisse sans regarder derrière 
A craindre quolibets et regards de travers,
Et se méfier du dessus-dessous à l’envers.

C’est «sur ta bouche» que «je pose mon secret»,
Que «dans ton rire, j’apprends la légèreté».     
Ils s’inventent des codes et de nouveaux décrets                
Pour vivre au grand jour leur passion tant rejetée.

Elles ont de superbes voix gorgées d’espoir ;
Ils ont les justes mots dénouant les mouchoirs
Pour qu’en sortent les surprises de leurs tiroirs,
Émouvantes chansons lancées à cœur ouvert.   

Avec pudeur, ils disent ce qu’ils ont souffert ;
Traversée sur les charbons ardents de l’enfer.     
Dans leurs trajets, de jugement, tout est affaire.
Du rejet à l’acceptation, tout est à faire.

Projet porté avec culot à «La Luna»,
Mis en bouteille avec brio, et c’est sympa.
Bouée jetée à la mer de l’incompréhension         
Où «Les Funambules»versent leurs appréhensions        
Dans une trajectoire qui les unira. 
Guitare, basse, batterie et xylophone  
Accompagnent la tendresse qu’ils nous redonnent.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«J’habite une Blessure Sacrée». Solo de danse contemporaine. Chorégraphie, Interprétation Max Diakok. Vidéo-Scénographie Claudio Cavallari. Par la «Compagnie Boukousou». (Avignon, 24-07-2019, 12h45)+

Agité de soubresauts
A décoller les carreaux,
Papillonnant en lumière
Il cherche ses repères
Quand la nature opère
Sur son corps disloqué.

La «Blessure Sacrée»
A la sève marquée
D’une souffrance ancrée
«Théâtre Golovine»
Où le sang se décline
Sur voile vidéo
En longs et fin ruisseaux
Qui font obstacle aux sauts
Allongeant leur réseau
De flamboyants vaisseaux.

Un enchevêtrement  
De nombreux filaments,
Sur l’autel de la danse,
Tire sa révérence.
C’est une renaissance
Au-delà des violences. 

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Carmen de la Canciòn». Élaboration collective. Mise en scène, Chant Mathilde Dromard. Arrangements, Jeu Célyne Baudino. Jeu Nolwenn Le Doth. Mise en scène, Costumes Thibault Patain. Par «La Compagnie du i». (Avignon, 23-07-2019, 22h30)++

«J’aime philosopher»          
«Quand je bois mon café»,        
Dit la diva des fées      
Du haut des «Hauts Plateaux»          
Du tango flamenco.              

Irrésistible parodie            
Qui nous entraîne au paradis    
Des : clavier, voix et batterie.           
Fantasque trio qui ravit         
Le cœur d’un soupçon de folie.            

«Récital burlesque et flamboyant»       
Dans un féminin incandescent.         
De l’espagnol au parfait accent        
Caresse la peau sur nouveau sang.                  
Dans notre esprit, tout devient dansant.        

«Cucurrucucu paloma»,            
«Le temps de l’amour» se nomma     
«Carmen», «un año de amor».       
De «Fever» à «Nostalgias»,         
Un spectacle tout en audace    
Qu’avec appétit l’on dévore.        

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Le Rêve de mon père». Cirque-Théâtre. Conception, Mise en scène, Interprétation Pascal Rousseau. Et avec Lucie Dordoigne. Dramaturgie David Braun. Par l’«Association Créa’Cirque, Compagnie Pascal Rousseau». (Avignon, 23-07-2019, 10h45)++

A la «Fabrik», mise en espace réussie ;
Envolée pour la mission inter-galactique,
De la Terre à la Lune, en moments poétiques.
Une machine à fabriquer les rêves emporte
Les pleurs de Léa. En étoiles ils se comportent.

Duo équilibré, nourri d’imaginaire.
Pieds au sol, tête dans les nuages, elle appelle
Du haut de ses neuf ans, comme en songe, son père.
Lui, jambes au ciel, face à l’envers, regard vers elle,
Prend tous les risques et vole, sur un fil, sans ailes.
«Voyage» initiatique en «intime» querelle
Avec d’inaccessibles boutons de transfert
De leurs données dans l’attente du paternel.

Reconstitution d’une atmosphère céleste
Aux multiples tableaux de bord lâchant du lest.
Impressionnant décor qui en vaut la chandelle
Clignotante comme paupières d’hirondelle
Revenant au nid dans son vif désir de zèle
Et l’envie d’embrasser la jeune demoiselle
Ainsi qu’une carrière en cravate et bretelles.  

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Wok’n Woll». Délirium Musicalia. De et avec Kordian Herewinski, Pierre-Damien Fitzner. Mise en scène Ricardo Lo Giudice. Création Lumières Stéphane Baquet. Par la «Compagnie Hilaretto». (Avignon, 22-07-2019, 18h45)+++

D’inattendus sponsors font irruption sur scène
Pour alimenter le suspens qui les entraîne
Dans une folie furieuse où les gags s’enchaînent,  
Servant un festin épicé qui vaut la peine.  

De la graine de clown leur pousse au bout des doigts.
«Théâtre Au Coin de la Lune», chacun y croit.
Tout un déferlement de bonne humeur s’accroît
A chaque fois que les artistes sont en proie
Au gigantesque délire de premier choix.   

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés