RSS

Archives de Catégorie: 4 Désirs de spectacles

«Blue Mockingbirds» en concert dans «Out of the Nest». Banjo : Jérémie Fabre. Contrebasse : Félix Heymans. Clarinettes, Saxo : Anton Kherkof et Antoine Lissoir. Trompette : Joë Santoni. (Chamonix, 30-07-2020, 19h00)++

Cinq garçons dans le vent,           
Le nez vers le Mont-Blanc,          
Notes aiguës soulevant           
La foule des présents,
             
Sortis du «Bartavel»,            
Rejouent au naturel           
Quelques airs éternels,       
Allumant les prunelles.                  

Un concert au chapeau,                   
Quinzaine de morceaux           
Pour un apéritif          
Qui ravit les oisifs.          
         
Sur du Duke Ellington,      
Ça démarre et cartonne.      
Aux mémoires résonne                     
Le jazz qui impressionne                   
Quand la trompette sonne.  
       
Y’a pas photo, ça donne …    
Même sur du charleston.
Blues de Sidney Bechet,             
Dont ils ont le secret,     
    
Pour moments réussis          
Auxquels on dit merci.                
Convaincus et conquis,        
Vite, on les applaudit.         

Belles adaptations         
Grâce à leur formation.               
Soirée improvisée               
Qui a bien su viser        
Un public averti,          
Aussitôt investi.                     

Jouent, chantent en acoustique ;                
D’autant plus sympathique           
Que nul micro ne pique           
La vedette artistique.           
Aucune sophistique              
Ne gâche la rythmique.                     

Plus plaisir efficace      
Qui, franchement, délasse.            
De jolies dédicaces              
Chaque soir en terrasses.                    

«Auberge de Jeunesse»                      
Et «Monky Bar» en liesse,            
Au «Little» ils s’empressent        
De prouver leur adresse.                                          

Accueil au «Bartavel»                    
(Sans faire la vaisselle)              
Qui, à eux, fait appel,                   
Complices en ritournelles.                                 

Une «Petite Fleur»           
Tenue à bout de bec,          
Pour des «Oiseaux Moqueurs»             
Soufflant au sax … impec !                     

Rêves bleus du plumage                   
Qui rendent un bel hommage              
Au puissant jazz ramage          
Sans ternir son image.                   

Un album qui s’envole,                  
Tels leurs oiseaux idoles                     
Qui s’échappent du nid             
Pour enchanter les ouïes.             
A Cham, l’année prochaine,             
Ils reviennent sur scène.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Cirque du Soleil – Rétrospective». Direction cinématographique David Mallet. (Captations vidéo vues le 01-04-2020)+++++

«Le Cirque du Soleil»,
Une pure merveille
Qu’on ne quitte des yeux
Qu’après être amoureux
De toutes leurs prouesses
Qui nous mettent en liesse.

Défiant la pesanteur,
Ils font battre nos cœurs,
Allument les étoiles
Des génies qu’il dévoilent.

La perfection s’écrit
En beauté infinie.
Superbes ralentis
Qui laissent ébahis.

Numéros d’exception
A la vitesse du son.
Talents à profusion
En totale fusion.
Comble de l’émotion
En mirant leur passion.

Somptueux maquillages,
Couleurs chaudes et sauvages.
Des tons verts pâturages,
Bleus intenses en nuages
Aux rouges flamboyants
Et jaunes étincelants.

Élégance
Qui balance
En tous sens.
Performances
D’inédits
Paradis.

De grands numéros
Internationaux
Où leur Feu Sacré
Les a consacrés.

Chaque spectacle a sa marque dominante
Qui s’accorde aux prestations hallucinantes ;
De «Kooza» à «Quidam» ou «Saltimbanco»,
«Ka», «Alegria», un triomphe en bravos,
«Worlds Away», «Varekaï», on leur dit banco !

«Le Cirque du Soleil» porte bien son nom,
Produit de sublimes perles de renom
Et bouleverse notre univers à fond.
Pour éblouir, ils en connaissent un rayon !

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Chansons d’Elle et des Autres». Récital de Laurya Lamy, Auteure, Compositrice, Interprète. Piano Lalo Zanelli. Violoncelle Catherine Doise. Par l’«Association Chanson en Liberté». (Paris, 26-12-2019, 21h30)++

Les voûtes de l’«Essaïon» s’éclairent et révèlent
Une voix chaude et vibrante qui ensorcelle
Sous le grelot du piano et du violoncelle.
Teinte rouge tendre sur les pierres immortelles
Virant à l’ambre pour l’éveil des hirondelles
Que la chanson française couve sous son aile.

Joli tour de chant aux accents spirituels
Qui, délicatement, toutes les couleurs mêlent
Le long des chemins, de la terre aux arcs-en-ciel
Décrivant des courbes d’un amour fraternel.
Un trio chaleureux, aux beaux textes, fidèle.
Les mots et mélodies brillent dans leurs prunelles. 

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«A tire d’elle». Concert du groupe «Freddy and Co». Bitan et Co : Batterie, basse, guitare et saxo. (Avignon, Festival A-oût, 04-08-2019, 17h00)+

«Théâtre des Vents», souffle de façon divine
Un parfum de nostalgie que l’on déracine
Bien au-delà des terres et des mers assassines,
«Là-bas, loin», où l’on baisse les yeux sur ses bottines,
Profil bas, ombre qui rase les murs et trottine.

De doux airs, des paroles sensibles et sensées,
Vont délicatement se poser, enlacer
Nos épaules et nous rappeler qu’il fait bon vivre
Au pays où les notes, joliment, enivrent.

Un bon groupe vocal
Et aussi orchestral ;
Ils sont sept au total,
Chansons originales.

Maîtriser l’infernal
Geste osé, anormal.
Liberté éternelle
D’élan «à tire d’elle»
Sur bol d’air rationnel ;
Un survol fraternel.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«La Sirène des Abysses». Conception, Réalisation Fabrice Benoit. Danse expérimentale Azusa Karukawa. (Avignon, Festival A-oût, 03-08-2019, 11h00)++

Cet univers, où la roche se fait cristal,
Où l’espace se fait liquide et digital,
Et où la mer devient le quartier général,
Se déploie en immense féerie totale.

Plongés dans un océan très original,
On baigne dans une atmosphère méconnue
Où l’éclairage des profondeurs met à nu
Des bribes de vie, tourbillons de désarroi.

Cette création, à la «Condition des Soies»,
Se pare de matériaux d’un genre nouveau,
Réalisant des costumes subliminaux
Qui captent la lumière émise d’un vaisseau
Imaginaire qui rase le fond de l’eau.

Sur bruitages avec musique psychédélique,
Se découvrent en beauté les formes aquatiques,
Moulages mousseux éveillant la symbolique
Des couleurs et des sons dans un monde onirique.

C’est une invitation
A la méditation
Et une incitation
Détente à l’unisson.

La récupération
Des plastiques qu’on sort
Se révèle de l’or
Pour de nouveaux décors.

Plasticien, sculpteur, calligraphe du réel,  
Il transforme les déchets en une éternelle
Vision injectée d’amour et d’un peu d’espoir.
C’est la phosphorescence qui surgit du noir,
Explore les éléments, en met plein la vue
En construction au fil des mots et résidus.

Mers et baleines sont pleines, n’en jetez plus
Afin que la Sirène ne soit pas perdue
Sous un tas d’immondices qui, sur elle, ont chu.
Danse de liberté dans un monde déchu
Où l’œil fera naître de nouvelles vertus.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Célestin». Sortie du Premier Album. Guitare, Voix Sébastien Rambaud (des «Fills Monkey»). Musicien Thierry Tonelli. (Avignon, 28-07-2019, 22h25)++

Petit méli-mélo des titres du CD
De Sébastien, des «Fills Monkey», bien décidé
À nous proposer, en parallèle du haut
De ses baguettes, un répertoire pour duo.
Cet auteur-compositeur-interprète, dose
Sa tendresse glissée dans l’enveloppe rose
De ses espoirs cachés sous cachet de la poste
Et qui s’épanouissent en fleurs de compost.

A l’«Arto», «les facteurs»
«Sont des briseurs de cœurs»  
Qui courent les rues aimées tout au long du jour.
«Champion de natation», «Quand est-ce qu’on respire ?»
«Vendredi 13», «Lune de miel en montgolfière».
«Eva», «Le monde est sourd», alors «Reste sur terre».
Ta «Poussière de luxe», tes «Poignées d’amour» …
«Sors de ma tête» avant que ça n’empire, faut fuir …

«Célestin», héros des rêves et liaisons manquées
A, momentanément, sa batterie, troqué,
Pour la guitare, la flûte et autres surprises
Dont archet, percus et cent manières qu’on prise,
Contrebasse et voix dynamique qui nous grisent.
Un spectacle bien arrangé et qui défrise.

J’ai la chance de terminer le festival
Avec une demi-portion des «Fills Monkey»,
Mais on tire le gros lot avec ce ticket
Qui nous fait miroiter une soirée de bal.
C’est dans une ambiance de féerie totale
Entre pizza de fête et vin original.
Chantons, dansons, célébrons notre carnaval …
Que vive l’art dans sa conception intégrale !

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«In Vino Délyr». Duo Vocal Décalé. Conception de la «Compagnie Les Allumés». Mise en scène Luc Chareyron. Chant Sylvie Marin. Chant, Guitare Bruno Duchâteau. (Avignon, 28-07-2019, 20h45)++

«A cette nuit d’amour», humons pour «le plaisir»,
Boire un peu pour «le goût» et beaucoup pour «l’ivresse».
Spectacle à siroter pur, sans eau dans son vin,
Sur robe rouge et sur guitare passionnée.
Ce soir, ils «célèbrent le vin» dans le délire
D’airs d’opéras et chansons en délicatesse.
Apéritif gorgé d’une infinie tendresse.

Un joyeux festival du breuvage divin
En concert versé en cristal non bouchonné
Qu’on sert en récital à l’«Atelier 44».
Délaissez au garage votre quatre-quatre
Et puis, à sa voix de diva, enivrez-vous ;
De vos peines et de vos soucis, délivrez-vous !

Joli cocktail d’amour à base de fou rire,
Bouquet de notes florales pour soprano
Qui les déguste du goulot jusqu’au culot.
Ça a de la bouteille et c’est peu de le dire.
Douceur poétique où aucun mot n’est de trop.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Sur le fil …» Création collective de la «Compagnie Pyramid». Avec Michaël Auduberteau, Jamel Feraouche, Dylan Gangnant, Fouad Kouchy, Nicolas Monlouis Bonnaire, Rudy Torres. (Avignon, 27-07-2019, 15h45)+++

Le «Théâtre des Lucioles» écrit sur ardoises
Quelques phrases bien senties et toujours courtoises.
J’adore leurs toilettes pour l’intelligence
De leurs propos qui affinent nos connaissances.
Ainsi, leurs WC revêtent un tout autre sens.

«Sur le fil» prend la peur au cœur et la recentre
Dès que la porte s’ouvre sur quelqu’un qui entre.
Quelques chorégraphies à vous couper le souffle
Sur musique classique aux magiques pantoufles.
Beau duo dont les mains s’attirent et se repoussent,
Mettant habilement en valeur leurs frimousses.

Un joyeux spectacle aux surprises acrobatiques
Orchestrées «Sur le fil» du rasoir symbolique ;
Inclassable, qui touche à tant de disciplines
Conjuguées mode impératif qui se décline
Sur des variations inventives et éclectiques. 

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«The Primitals». Comédie a cappella. Conception «Yllana» et «Primital Brothers». Mise en scène Joe O’Curneen. (Avignon, 26-07-2019, 20h05)+

«Théâtre Le Rouge-Gorge», un curieux concert,
En grande partie a cappella, qui libère
La mémoire tribale qui sommeille en nous,
Réveillant le primitif que l’on désavoue.

Inspiration variée, depuis les Maori,
A la musique de cinéma de Taxi.
Un quatuor qui entre en vibrations de transes,
Un contre-ténor grimpe au sommet des romances.

Borborygmes et onomatopées nous incitent
A les rejoindre dans leur délire explicite.
Ils s’attaquent à tous les registres musicaux
Repris après découpages chirurgicaux.  
Ces acteurs-chanteurs, complètement déjantés,
Nous ont amusés et aussi désorientés.

Trituré du bocal,
Leur trafic d’art vocal
Se normalise
En vocalises
D’Opéra … tionnel
Certes émotionnel. 

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Genoma». D’après Federico Garcia Lorca. Adaptation libre de «La Casa de Bernarda Alba». Mise en scène Juan Antonio Moreno. Chorégraphies Angeles Vàzquez. Par la «Compagnie Albadulake». (Avignon, 26-07-2019, 18h15)++

Une maison endeuillée de grande douleur
Se chante en lamentations et se danse en pleurs
De flamenco au «Théâtre du Girasole»
Où la mère tient ses filles courbées au sol,
Les protégeant de l’extérieur et des paroles,
Provoquant un psychodrame à vitesse folle.

Spectacle sous le signe boisé du cercueil
Ecartant toute possibilité d’écueil.
Une tension silencieuse montée au recueil
Et c’est la dureté du regard qui accueille.
Pour leur survie, elles se livrent une bataille
En rouge tournoiement, froissement d’éventails.

Un jonglage en parfaite synchronisation
Accouche une performance lavant la faute.
Murées sous le joug de l’aïeule autoritaire,
Piégées dans leur noir carcan qui soudain sursaute,
D’une grâce lente et tendre, elles s’en libèrent,
Prêtes à voler vers le drame en préparation.    

De Lorca,    
Bernarda    
Se nomma        
Genoma ;  
La Alba  
Surnomma
Ses nanas.  
Au fond de la Casa,        
L’honneur s’y immola ;    
Naïveté brûla          
Les planches sous les pas. 

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés