RSS

Archives de Catégorie: 4 Désirs de spectacles

«Nos Années Saint-Germain». Spectacle musical. Conception, Interprétation, Soprano Blandine Jeannest de Gyves. Jeu, Piano Sophie Teulon. Scénographie, Vidéo Jean Pierre Schneider. Par la compagnie « Musique en Perspective ». (Paris, 23-12-2018, 20h00) ++

Elle allume le «Théâtre de Nesle» aux vers
Libres du joyeux troubadour Jacques Prévert.
Elle croque Sagan et Juliette Gréco,
Aussi la tourbillonnante Jeanne Moreau.
Sur les musiques de Kosma et vrai piano,
C’est «Saint-Germain» revu par une soprano.

«L’atmosphère incroyable du Tabou», Camus,
De Beauvoir, Sartre et Vian, rois de tous les abus
De réflexions. Tous ceux qui firent le renom,
La joie du «Café de Flore» en toutes saisons,
Habitent les nuits revisitées avec charme,
Sacré talent devant lequel on rend les armes.
On y croise Poulenc, Brahms, Barbara, Brubeck,
Et les philosophes qui se prennent le bec.

Une magnifique voix qui nous fait rêver
Et qui, de sublimes avis, a ravivés.
«Deux Magots», Duras, connaissance et désespoir.
D’illustres mots et pensées sortent des tiroirs.

«Il n’y a plus d’après»
«A Saint-Germain-des-Prés» …
En sous-sol on est près
D’elles aux refrains diaprés.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

«Ma cantate à Barbara». Récital en trio. Chant, Conception, Mise en scène Anne Péko. Par la «Compagnie Fracas». (Paris, 21-12-2018, 19h30) +

Elle part «sans bagages» à la «Gare de Lyon»
Retrouver «L’homme en habit rouge», sa passion.
Que «Vienne», «Du bout des lèvres», le «Soleil Noir»
Sur «Drouot», elle attend : «Dis, quand reviendras-tu ?»
Pour toi, «J’ai troqué» «Ce matin-là» «L’Aigle Noir»
«Au bois de Saint-Amand», contre un nouveau venu.

«De jolies putes vraiment», «Maîtresse d’acteur»,
«De Shanghaï à Bangkok», se décorent de pleurs.
«Marienbad» et «Nantes» se couvrent de fleurs,
Tapis où se vautre «La petite cantate»
Qui, toute la contrée de «Gottingen», épate.
«Ma plus belle histoire d’amour» emplit d’espoir
«Le Théâtre de Variétés» qui fait tout croire.

Une chanteuse passionnée, et frissonnante
Au doux son du violon et de la mandoline,
Oscille entre ébène et grenat qui se câlinent
Quand filent au piano les notes déchirantes
Balancées en vibrant hommage à Barbara
Par une comédienne qui nous tend les bras.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«La Feuille Blanche». Théâtre de papier grandeur nature. Conception, Réalisation, Interprétation Cécile Briand. Co-Mise en. scène Olivia Burton. Par la «Compagnie Tenir Debout». (Paris, 19-12-2018, 15h00) +

Comment saisir l’ombre qui sort de la lumière
Et, d’un trait de crayon, la découvrir solaire.
De «la feuille blanche» émergent des créatures
Humaines pour former d’harmonieuses sculptures.

Le temps des découpages et de leurs silhouettes,
Au «Mouffetard – Théâtre Arts de la marionnette»,
Prend l’allure d’un voyage entre les saisons,
Par monts et par vaux, où se teinte l’horizon.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Juliette Drouet». Adaptation, Écriture Kareen Claire et Thierry Sforza. Mise en scène Bernard Schmitt. Direction musicale Cyril Duflot. (Paris, 17-12-2018, 21h00) ++

Elle s’exprime en véritable combattante,
Dans une comédie musicale épatante.
Une aussi bonne comédienne que chanteuse
Déborde d’une énergie plus que contagieuse.

Sa personnalité, au «Studio Hébertot»,
Explose en étoiles à travers tous les tableaux.
Alternance de tirades sur le plateau
Avec les lettres qui enchantent les solos.
«Si mon nom vit, ton nom vivra». Victor Hugo.

A la fois plurielle dans ses compositions,
Elle est seule sur scène dans ses convictions,
Mais soutenue par le regard de l’arrangeur.
La voix chantée revêt de multiples couleurs
La misère du monde qui prend de l’ampleur.

Contraste saisissant d’avec l’introduction
Si légère qu’elle masquait la profondeur
Et la montée en puissance de l’écriture
Qui bouillonne et convoque d’illustres figures.

Juliette dit : «Je ne tombe pas amoureuse»,
«Je ne chavire pas, je m’élève en amour».
Consacrant sa vie à son Victor, pour toujours,
Malgré ses infidélités, elle est heureuse.
Vingt mille lettres en cinquante années laborieuses …
«Le monde a sa pensée, moi j’avais son amour».

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Ex Anima». Théâtre équestre Zingaro. Conception, Mise en scène Bartabas. Composition musicale autour du souffle. (Paris, 16-12-2018, 17h30) ++

Artistes à part entière, ils se livrent au public,
Évoluant seuls, rien qu’au son de la musique.
Ils arborent fièrement leur musculature
Qu’on a envie d’immortaliser en sculpture.
Ils sont les coursiers d’une très belle aventure,
Les élégants destriers à la vive allure.

C’est l’aboutissement d’un fabuleux travail
Tout autour de la scène de l’épouvantail.
Flûtes de Chine, d’Irlande, d’Inde du Nord,
Soufflent sur la brume près du «Fort»
«D’Aubervilliers», sous chapiteau dont les décors
Fixent la féerie dès le premier abord,
Dans le restaurant bar où l’on entre d’abord.

Communion entre les colombes et le cheval ;
Parades et chorégraphies phénoménales.
Équidés défiant la mort, face aux loups sauvages
Qui se partagent
Leur fin pelage.

Le jeu des luttes
A un vrai but.
Mais la turlute,
La mise en rut
Contre bois brut,
Version abrupte,
Fait contre-pied navrant d’un spectacle uppercut ;
Ça gâche un peu le plaisir, mais ça se discute.

Formidable discipline au rythme des flûtes,
Dans une mise en scène qui se répercute
En des poussières d’étoiles tous azimuts
Et l’on savoure leur danse à chaque minute
Ainsi que la souple maîtrise dans leurs chutes.
De la majesté dans un spectacle haut de gamme
Dont l’esprit de la nature guide la trame.
En sortant, on se réchauffe à leur noble flamme !

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Environnement vertical ». Cirque aérien. Conception, Chorégraphie Fabrice Guillot. Composition musicale Jefferson Lembeye. Avec Nathalie Tedesco, Fanny Gombert. Par la « Compagnie Retouramont ». Dans le cadre de la « Fête des Guides ». (Chamonix, 11-08-2018, 19h00) ++

Une ascension en perpétuel mouvement
Comme un pendule qui revisite le temps.
Les corps s’élancent dans un vide contrôlé.
Deux générations de femmes vont convoler
Avec le mur qui les attire et les repousse,
Se lovant dans la paroi, en spirales douces.

Les passes s’enchaînent en elliptiques défis
Du signe géométrique de l’infini.
Figures du yin du yang de l’espace
Dans la recherche sinueuse de leur place,
Elles tournent et c’est nous qui avons le tournis.

Série de sauts dans l’a-pesanteur élastique
Qui procurent des sensations énergétiques.
« Une lutte s’installe, ludique et combative »
« Entre les corps, le vide et l’architecture » vive.
« Réinterpréter le granit de l’habitat »
Par le contact de la main et de chaque pas.

Elles lui insufflent une autre vie qui prend sens.
Le monument fait peau neuve dans sa naissance
Offerte au regard du public qui le découvre
Dans une nouvelle perception qui entrouvre
Une façon différente de voir la ville
Grâce à l’évolution de ces artistes habiles.

Baudrier et corde ne sont plus une entrave
A la liberté, mais aident à l’élan qui brave
L’escalade de la façade verticale …
De la mairie, en leur démarche originale.
Pour seul support, une création musicale
Qui leur met la tête joliment à l’envers
Dans leur costume bleu intense orné de vert.

Elles dansent et elles explorent la matière
Qu’elles caressent, dans une étreinte de pierre.
« L’agrès, comme outil de transformation urbain »,
Une articulation du possible sans frein.
Un spectacle tout en finesse et symbolique
Pour une « Fête des Guides » bien poétique.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Vous avez dit Broadway ?» 45 comédies musicales en 90 minutes. De et avec Antoine Guillaume. Mise en scène Michel Kacenelenbogen. Piano Julie Delbart. (Avignon, 29-07-2018, 22h35) +

Retenir le nom de ceux qui nous ont émus
Ne devrait pas être une tâche bien ardue
Pour que notre amour ait langue bien pendue
Autour d’anecdotes où le souffle est suspendu.

Plus de deux siècles de comédie musicale
Sortent de l’oubli en murmure sépulcral.
«La vie réelle n’est pas assez musicale»,
C’est pourquoi nous avançons de façon bancale.

C’est, d’abord à «La Luna», puis au «Lucernaire»,
Que l’évocation de «Broadway» prend tous les airs
D’une visite guidée en voix, et piano,
Revêtue d’un flashant costume à grands carreaux.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés