RSS

Archives de Catégorie: 4 Désirs de spectacles

« Titi tombe, Titi tombe pas ». Création circassienne de Pascal Rousseau. Mise en scène Ami Hattab. Par la « Compagnie Pascal Rousseau ». (Chamonix, 17-10-2017 à 14h00 et 18-10-2017 à 9h30) ++

Après dix ans d’attente pour que les petits,
Du plaisir de l’équilibre, bénéficient,
Pascal Rousseau arrive enfin à Chamonix
Pour leur faire profiter de son harmonie.

Titi fait feu de tout bois quand il se déchaîne
Face aux « scolaires des Pélerins » qu’il entraîne
Au jeu délicat plein de qualités humaines,
Menant à la baguette les bâtons qu’il traîne.
Dans une partie où il joue contre lui-même,
Il mate sa solitude en cherchant l’extrême.

Ce dresseur d’objets dompte tous les éléments,
Petits ou grands, leur insufflant du mouvement.
Il explore les limites de l’équilibre ;
C’est à leur point de rupture qu’il se sent libre.

Dans son jardin secret, il construit un abri
D’illusions boisées, quand survient, comme un cabri,
Une oiselle dérangeant son monde établi,
Papillonnant, tourbillonnant dans les débris.
Dans leur détermination, aucun ne faiblit.

Il aime l’ordre, elle y met un grain de folie
Lorsqu’elle abat les murs de sa mélancolie.
Un monde en construction où l’imprévu surgit,
Où il lui faut mettre toute son énergie,
Rétablir ce qui tient de la sorcellerie
S’écroulant dans une ahurissante furie.

Vont-ils se tolérer, même s’apprivoiser ?
Mais en attendant ils ne font que pavoiser,
Se jaugeant au-dessus de l’instabilité
D’une envolée en souplesse et festivité.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

« Gainsbourg Confidentiel ». Texte Jean-François Brieu. Interprétation Stéphane Roux. Mise en scène et guitare David Fabre. Contrebasse Aurélien Maurice. (Avignon, 30-07-2017, 19h10) +

« Crachant son répertoire, comme la vipère »
« Son venin », Serge Gainsbourg lance ses repères
Avant de ferrer les belles de la chanson
Pour qui il écrit de sulfureuses paroles,
Théâtre Le Compositions aux mille facettes et façons,
Qui font l’effet de rasades de vitriol.
 
C’est la solitude bercée par la musique
Inscrite sur portée de larmes alcooliques
Qui, au « Petit Chien », nous rend l’âme bucolique.
Gainsbourg, l’intime des débuts, mélancolique,
En un devenir qui se construit, se raconte,
Compte ses déboires, ses histoires et ses contes.

Stéphane y imprime sa marque de fabrique,
Sans parodier Serge, ce serait trop pratique.
A travers l’écran de fumée, pas de panique,
Embarquons vite pour un voyage authentique.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Les Amoureux de Shakespeare ». Conception, Interprétation par la « Compagnie Les Mauvais Elèves ». Mise en scène Shirley et Dino. (Avignon, 30-07-2017, 12h25) +-

C’est au temps des hippies,
Dans les années sixties,
Des scènes de Shakespeare
En parodie vamp-pire ;
Comédie musicale
Sur bon rythme infernal.

Quand l’art du clown s’invite
En forêt qui incite
A follement cueillir
Fruits et potions du rire,
On entre dans l’arène
Du burlesque qui peine.

« Le Songe d’une nuit d’été »
Grogne et ronge une nuit ratée,
Devient chorégraphies d’enfer
Pour des amoureux dépités,
A jouer au cirque d’hiver.
Un drôle de bestiaire
Dompté par les sorcières.

« La Condition des Soies »,
Un chamboule-tout, reçoit ;
Jolie polyphonie
Pour public averti,
Curieux de pitrerie.

C’est une gestuelle super orchestrée
Dans une mise en espace fort bien montrée.
Un intensif travail que ce « William J’expire »,
Cultivant la dérision de plantes à maudire.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Identité en Crescendo ». Danse hip-hop. Conception, Interprétation Raphaël Smadja. Par la « Compagnie TenseÏ ». (Avignon, 30-07-2017, 11h00) +

Apparition qui tricote sa toile encore …
Un voyage qui se campe en montée sonore
Envahissant progressivement tout le corps
En une caresse qui effleure la peau,
Sur un trente-trois tours qui marque le tempo
D’Archie Shepp, du Temps des Récoltes et du saxo.

Un pantin désarticulé cherche son double
Et il déroule cette quête qui le trouble.
Un hip-hop qui décompose le temps, le tranche,
Le saccade en secondes, double-croches et blanches.

Tout un dialogue avec le mouvement s’installe ;
Campement précaire sous tente musicale
Ouverte à tous les vents depuis l’art ancestral.
La corde serpentine se love en ses gestes
Dans une intense survie de lutte infernale.
Un rap qui enroule l’identité et peste
Contre tout ce que l’on considère suspect.
Au « Golovine », ce spectacle original,
Les plus diverses sensibilités, respecte.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Antidote ». De Nicoleta Esinescu. Traduction Alexandra Lazarescu. Mise en scène Olivier Cohen. Interprétation Garance Silve. Musique Electronique Live André Serre-Milan. (Avignon, 29-07-2017, 16h05) +

De ses longs doigts fins elle enserre l’écriture
Sur un tableau noir sans aucune fioriture.
Un vent de légèreté désarmante souffle
Sur nous, balayant avec tact les gaz mortels.
Détaillant la liste des poisons criminels,
Elle danse cette horreur, pieds nus, sans pantoufles.
C’est, d’une voix douce, mais sans prendre de moufles,
Qu’elle dit les crimes contre l’humanité
Et le zyklon B que les bébés ont tété.

« Théâtre Notre-Dame »,
La musique d’un drame
Résonne en notre peur
Qui vit des hauts le cœur.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Manger ». Spectacle burlesque musical. Texte, Mise en scène Ludovic Pitorin. Création musicale Benjamin Scampini. Par la « Compagnie Zygomatic ». (Avignon, 28-07-2017, 21h15) ++

Une intelligente proposition digeste,
Délicatement saupoudrée de l’indigeste
Vente farcie d’Organes Généreusement
Maltraités pour un profit de plus en plus grand.
A « L’Alizé », souffle le vent de la récolte
Où, à ce jeu, on perd. Ne reste que le colt.

D’irrésistibles scènes, bien biberonnées,
Pour plonger au cœur du dégoût le nouveau-né.
Quatre lucides chansonniers ès nourriture
Mesurent la salle moderne pourriture
Perfusée par les lobbies du grain en ivraie
Qui vendent de tout, sauf ce qui est bon et vrai.

Avec une superbe danse du caddy,
Frénétique comme une transe de saint Guy
Où se débat l’acrobate du comment vivre,
Le rire de l’homme ferraillé nous délivre
De ces imposées et rutilantes démarques
Qui martèlent le cerveau, imprimant leurs marques.

Joyeux spectacle de salubrité publique,
Truculent, succulent, qui met l’eau à la bouche,
Tout en inondant la terre de fausses couches
De produits immondes qui, notre santé, bouchent.
A ingurgiter en famille, tout public.

« Pourquoi ce qui doit nourrir », et donner la vie,
« Est entre les mains » de ceux qui sèment « la mort » ?
A cappella, le champ de la faim passe à table,
Titillant nos neurones de sauce durable.
Accordéons-nous sans dépit un beau répit ;
Prenons de la graine avant que ne nous dévorent
Les puissants qui se font du blé sur notre corps.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Leurre de vérité ». De et avec Luc Apers. Théâtre, Humour, Illusion, Mentalisme. Mise en scène Eric de Staercke. Par la « Compagnie Ikado ». (Avignon, 28-07-2017, 17h30) ++

« Le hasard, un mot inventé par l’ignorance »,
Est un précieux passage vers la connaissance.
Puis « on rencontre son destin sur les chemins »
« Que l’on veut éviter ». On y croise demain,
A saisir du regard, pour libérer ses mains
Et permettre au rêve enveloppé de patience
De s’épanouir avec volupté et aisance.

L’art de la manipulation est sans secret
Pour cet ancien avocat au charme discret.
Les rouages de la séduction du public,
Il les connaît et c’est à fond qu’il les pratique.

Alors, bien à l’abri au « Théâtre Étincelle »,
Une pièce enchantée sort de son escarcelle.
Son inestimable magie, partout, ruisselle.
Au public, il en fait don de quelques parcelles.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés