RSS

Première édition du « Magic Mont-Blanc Festival ». Deuxième soirée. Direction artistique Eric Antoine. (Chamonix, 12-04-2018, 20h30) ++

L’artiste Calista Sinclair, ce soir, est reine
Du morcellement en danse contemporaine.
Un « escroc honnête » qui se donne la peine,
Dans ses grandes prédictions, d’avoir de la veine,
C’est Eric Antoine qui met ses rêves en sac
Pour nous les ressortir complètement en vrac
Et les ficeler d’un lien que les enfants craquent.

La « roulette russe » de Blake Eduardo
Transforme la vie en véritable cadeau
Dans l’histoire de cœur en cul-de-sac à dos.
Les French Twins envoûtent les jumelles au miroir,
Font sentir la douleur là où l’on peut s’asseoir.
Une soirée parsemée de billets de banque,
Cultivés, mâchés, par de joyeux saltimbanques.

Au « Majestic », trois soirs où la magie explose.
Tout naturellement, le sourire s’impose
Quand s’approche la divination de Ben Rose.
Pour vous dérider et éviter le morose,
Ils balancent des artifices à haute dose.
Un festival qui, à la cuillère, s’arrose,
Où la glace se brise quand le verre implose.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

Premier « Magic Mont-Blanc Festival ». Direction artistique Eric Antoine. (Chamonix, 11-04-2018, 20h30) ++

Trois tables de close-up vous font patienter
Une heure avant le début des festivités.
Chacune ouvre son festin de curiosités
Avec un menu à la carte convoitée.
En apéritif, ces messieurs ont concocté
Quelques jolies surprises pour vous épater.

Transformer un espace vide en salle comble,
Voilà bien, de la magie, ce qui est le comble.
Phénomène réussi ! Chaque soir, en trombe,
Le public surgit, sans que l’effet ne retombe …

Les French Twins jouent à fond de leur gémellité,
Démultipliant les images à volonté.
Adeptes du collage,
Aussi du racolage,
Leur joli bavardage
Se colle à leur image.

Blake Eduardo, spécialiste en rubik’s cube
Qu’il manie du bout d’un seul doigt, fait un vrai tube.
Bien resserré dans sa camisole de force,
En musique, de s’en délivrer, il s’efforce.

Comédienne et danseuse, Calista Sinclair,
Sur la femme coupée en morceaux, nous éclaire.
Elle raconte tout à propos de son trip,
Sans jamais s’exposer ou proposer un strip.

Le talentueux illusionniste Ben Rose
Nous fait découvrir la vie financière en rose.
Cet amoureux poète,
Magicien des boulettes,
Fait voler les starlettes
Au-dessus de sa tête.

Eric Antoine présente avec tout son cœur
Ses invités, chaleureux collaborateurs.
D’une extrémité à l’autre de sa hauteur,
Il place ses numéros entre les acteurs
De son choix, et s’en sort toujours en grand vainqueur.

Une mise en humour,
Directe et sans détour.
De soir en soir, le joyeux spectacle diffère
Mais toujours porté par une ambiance d’enfer.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Sekli et Murgia en concert traditionnel ». Créations musicales François Sekli. Arrangements Jean-Jacques Murgia. Festival « La Corse à Cham ». (Chamonix, 07-04-2018, 12h00) ++

Tout en délicatesse,
Un duo de tendresse
Vocalise en finesse,
Associant la hardiesse
Des guitares d’ivresse
Et, sans qu’il y paraisse,
Déjouent notre paresse.
On écoute en souplesse
Leurs soupirs d’allégresse.

Devant « Le Bartavel »,
Les sons déploient leurs ailes ;
Leurs mots se renouvellent.
Loin de toute querelle,
On perçoit leur appel
Nostalgique réel.
Deux voix, qui ensorcellent,
Servent de passerelles
A l’art corse éternel.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Corse éternelle ». Exposition photographique de Théa Marie Robert. Festival « La Corse à Cham ». (Chamonix, 06-04-2018, 21h00)

Théa Marie Robert,
Ses photos insulaires
Entrouvrent le mystère
Des beautés de la Terre.

Tirages en deux-mille quinze et deux-mille neuf,
Montrant sa vision de la Corse, d’un œil neuf.
Seize clichés s’accrochent en deux-mille-dix-huit,
Illuminant le restaurant « Le Bartavel »,
Pour se faire une impression joliment réelle.
Leur exposition a, nos pupilles, séduites.

Les épousailles de la roche et de la mer
Qui reflète ses couleurs extraordinaires
Scintillent des feux de leurs amours légendaires.
Un vrai soleil éclaire
Des dégradés de verts
Bleutés tirant vers
L’ocre des déserts.
L’or de la poussière
Partout se réverbère.

Invitation au voyage et à l’aventure
Qui nous laisse rêveurs et a beaucoup d’allure.
Vues où transparaît l’attachement au pays,
Où l’âme musarde entre les vagues et les plis
Qui gardent les pensées secrètes du futur
S’imprimant dans les cœurs comme sur des gravures.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 6 avril 2018 dans 6 Divers (s'y fier)

 

« Concert du groupe Memoria ». « La Corse à Cham ». Réception officielle du quatorzième festival. (Chamonix, 06-04-2018, 18h00) ++

D’abord, on invite le groupe « Memoria ».
« Entre modernité et tradition », il a
Réchauffé l’atmosphère grâce à son aura
Qui a survolé la place avec « Bandera ».
Les ouïes s’emplissent d »Askatasunera »,
Rebondissent sur « Diuvi Salvi Regina »,
Puis crescendo d’espoir pour « Cresche Sperenza ».

Concert apéritif face à « L’Irish Coffee »
Où les voix explosent et relèvent le défi
De rassembler une partie de Chamonix
Qui fait la fête en scandant « Quande tu balli » …
Quand se déchaîne la batterie en furie !

En grand final,
C’est l’ouverture
Du festival
Qu’on inaugure.
Un week-end de délices
Naît sous de bons auspices.

La brasserie « L’M »,
C’est fou ce qu’on l’aime
Quand le « Festival »
« Corse à Cham » s’installe
Pour qu’on y avale,
Sans être morfal,
Les amuse-bouches
Sur lesquels on louche.
Attention, pas touche !
Avant que débouche
L’inauguration
Pleine de passion.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Alba-Cuscenza-Nova » en concert à la « Maison de la convivialité ». Festival « La Corse à Cham ». (Chamonix, 06-04-2018, 12h00) ++

Quand « Alba-Cuscenza » anime le repas
Que les « Anciens » partagent convivialement,
La salle comble déguste ce grand moment
Accompagné de spécialités « Corsica »,
Au son des guitares enchaînant la « Liberta ».

Leur maîtrise de l’écriture musicale
Cultive l’art de superposition vocale
Où, en canon, tonne l’harmonie des refrains
Qui nous procurent un divertissement sans frein.

Une polyphonie
Pleine de sympathie
Dans un joyeux esprit
De camaraderie.
Le groupe a rajeuni !

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Le Bistro d’Ulysse ». Conception, Mise en scène Nathalie Chemelny. De et avec Flore Tricon, Laurent Provots. Par la « Compagnie Moitié Raison – Moitié Folie ». (Chamonix, 30-03-2018, 20h00) +

Nouveau ! La « Maison des Jeunes et de la Culture »
Se transforme pour un soir en lieu de biture
Pour y accueillir un spectacle de boisson
Où les tenanciers se racontent à leur façon.

« Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage » …
Et vient nous en restituer les paysages.
Au cours de son périple et des lointains passages,
S’est amassée son expérience et ses images.

« La croûte du pain craquait à cause du froid » …
En quatre-vingt-dix-sept, il se sent à l’étroit ;
Le vent glacial de février, cette année-là,
Le pousse à s’enfuir jusqu’au nord du Canada.

« J’avais pas commencé à vivre »
« Et me rendais déjà »
« A mon enterrement ».
Un raccourci qui mène aux livres
En suivant pas à pas
Un parcours de roman.

Avec un clin d’œil littéraire à Jack London,
La pièce se nourrit des flammes du dégel.
Le récit, cerné de cartes postales, donne
La vision des « voyages intérieurs » qu’il recèle.

« Il construit des flux d’amour » pour rester « vivant ».
Elle vit des histoires du soleil levant,
Chaperon Rouge prête à être dévorée,
Rien que pour l’entendre relater, murmurer.

Du Tibet à la Sibérie, c’est « l’enfer blanc »,
Puis l’Afrique, de deux-mille-dix, en tremblant.
De Tchekhov à Henry de Monfreid en mer Rouge,
C’est la planète entière qui se trouble et bouge.

Un tour d’horizon où se perdent les papiers
Ballottés comme des poupées de vieux chiffons
Qui prennent l’eau dès que se déclenche un typhon.
Alexandra David-Néel n’est guère oubliée.
A ses idées, les deux auteurs se sont ralliés.

Puis, « L’Association Equi’Thés », à « La Coupole »,
Après réservation, remplira votre bol
De délicieux mets, en échange d’une obole
Versée dans la convivialité et les fioles.

Entre « Exils et envies de partages »,
On n’en demande pas davantage.
Remplir son assiette et son cœur a l’avantage
D’apporter plein de bonheur à tous les étages.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 30 mars 2018 dans 6 Divers (s'y fier)