RSS

« Le Maître et Marguerite ». De Mikhaïl Boulgakov. Adaptation, Mise en scène Igor Mendjisky. Par la « Compagnie Les Sans Cou ». (Paris, 22-05-2018, 20h00) +

Le Diable et le Christ, ou l’opposé de l’enfer,
Quand tout s’écroule autour de nous, que l’on s’enferre.
Au « Théâtre de La Tempête », entre deux peurs,
Se mélangent contextes en tout bien toute horreur.

Un récit à tiroirs où se cachent bassesses,
Incompréhension, hésitations et faiblesses.
Réflexion sur l’âme (in)humaine et ses travers,
Sur la cupidité, la folie à travers
Le prisme déformant les formes de pensée
D’un monde où passé / avenir sont insensés.

Spectacle surprenant, ne vendons pas la mèche …
Un brûlot qui allumera le « Gilgamesh »
En juillet prochain, au festival d’Avignon ;
Les idées préconçues y prendront quelques gnons.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

« J’ai mangé du Jacques ». Spectacle musical de reprises d’un tas de mecs qui s’appellent Jacques et qu’on aurait mangés … Avec Julie Autissier et Raphaël Callandreau. Collaboration artistique Emilie Chevrillon. (Paris, 21-05-2018, 19h45) ++

Un dîner très sain de Jacques sans les coquilles
Pour ouvrir l’appétit et flatter les papilles.
Dans les caves de « L’Essaïon », on est servis
Sur la musique d’un film de Jacques Tati,
En buvant les paroles de Jacques Demy.

De Prévert à Dutronc, passant par Higelin,
Sans oublier Brel pour un rendez-vous malin,
Une superbe interprétation de câlins
Musicaux verse un nectar léger et divin.

C’est sous l’emprise de l’éternel French Cancan
Qu’à la belle liste se rajoute Lacan,
Après que Jack l’éventreur, tout en ruminant
Des boyaux, s’en fut, deci delà, cheminant.

Un Jacques est caché dans chacune des chansons
Que l’on redécouvre avec beaucoup d’émotion.
Cherchez dans les textes ou dans l’interprétation,
Ou dans la musique ou dans la présentation …
Ils sont seize à se glisser dans cette galette,
Seize fèves à éclater en parfum de fête.

En tous temps, « Mangez du Jacques … à l’impératif »
Avec un Z … este d’esprit, c’est impératif !
Puis, dégustez-le en guise d’apéritif
Ou arrosez-en le gâteau en digestif.

Spectacle très frais, chaudement recommandé,
Où on laisse l’effet se faire
Quand les étroits liens se resserrent.
Succulent, truculent dessert,
N’hésitez surtout pas à en redemander !

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Moi, quand je serai grand, je serai magicien ». De et avec Sébastien Gayou et Laetitia Pincot. (Paris, 21-05-2018, 16h00) +

« Moi, quand je serai grand, je serai magicien » …
Un retour à la « magie au berceau » pour bien
Retrouver, de l’enfant à l’adulte, le lien
Passant du « Théâtre Essaïon » à « L’Aktéon »,
A travers les souvenirs d’un petit garçon.

Remplissant leur boîte de lumineuses idées,
Laetitia et Sébastien font tout déborder
De leur mallette pleine de divers jouets,
Pour nous présenter quelques-uns de leurs effets.

Les petits montent sur scène pour les aider
Dans leurs tours. Avec bonne humeur ils sont guidés.
S’éveille ainsi une belle complicité.
Pour jouer, les minots vont se précipiter.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
 

« M. Chuchoti et le Baiser de la fée ». Écriture, Mise en scène Adeline Rahmani. Par la « Compagnie Les Rapporteurs de Paris ». (Paris, 21-05-2018, 14h30) +

Si « Monsieur Chuchoti » aime chaque seconde,
C’est qu’elle compte tous les mystères du monde.
Rêvant de cirque et de magie à « L’Aktéon »,
Il nous embarque en sa féerie pour de bon.

Placide va-t-il pouvoir sauver la planète ?
La persuasion fera-t-elle place nette
Pour un conte musical égayant la fête ?
Subtil prétexte à une averse d’anecdotes
Portant espoir et suggestions qui ravigotent
L’esprit enfantin qui se réveille et chuchote …

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
 

« Chuuut ». Magie / Mentalisme. Conception, Jeu Blake Eduardo. Mise en scène Alexandre de Marco. (Avignon, 13-05-2018, 22h25) ++

Quand ce magicien suisse investit « Le Laurette »,
C’est synonyme d’un commencement de fête.
Dernier spectacle du soir pour émerveiller
Vos rêves avant qu’ils se posent sur l’oreiller.

La magie ? D’abord « humilité et partage »,
Ensuite l’on songe à fabriquer un mirage.
La poésie, le pouvoir de persuasion,
Viennent brouiller et embellir notre vision.

Ce vrai fou furieux, spécialiste en rubik’s cube
Qu’il manie du bout d’un seul doigt, fait un vrai tube.
Bien resserré dans sa camisole de force,
En musique, de s’en délivrer, il s’efforce.

La « roulette russe » de Blake Eduardo
Transforme la vie en véritable cadeau
Dans l’histoire de cœur en cul-de-sac à dos
Qui s’agrafe avant que ne vienne le repos.

En délicatesse il apprivoise les cartes
Devant nos yeux qui s’allument et, de joie, s’écartent.
D’ici-là, suivez-les avant qu’elles ne partent
Vous enjôler, se mettant à plat comme tartes
Finement étalées en tours de force « smart ».

Dynamisme, dextérité et élégance
Dans de sympathiques effets où son assurance
N’a d’égale que sa formidable présence
Maquillée d’ingénuité et de prestance.

La forteresse magique entrouvre ses portes
Pour qu’un inoubliable souvenir s’emporte.
Face à tant de mystères, gardons le secret.
Berçons-nous d’illusion, mais « Chuuut » … restons discret !

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Jacqueline Auriol ou le ciel interrompu ». Création 2017. Texte, Mise en scène, Interprétation Pierrette Dupoyet. Par la « Compagnie des Vents Apprivoisés ». (Paris, 06-05-2018, 15h00) +++

Jacqueline Auriol, autre grand destin de femme
Dont Pierrette Dupoyet ranime la flamme.
La célèbre aviatrice, après son accident
Qui lui abîma le visage, se reprend
En mains et raconte : L’hydravion qui se fend,
L’explosion et le fond de ses pensées pendant …

Ses cent vingt-sept fractures au niveau de la tête
Ne l’empêcheront pas de rêver de conquête.
« Une vie de tourments m’attend », d’affres et de greffes.
Le « visage écrasé, la gueule cassée », bref,
Nuits de cauchemars à l’hôpital militaire.
« Théâtre La Luna », elle vit un enfer.

Elle raconte l’enfance, la vocation,
Sa « résistance », le courage, l’ambition.
« La vitesse, le frisson, le ciel », la fascinent ;
Elle devient vite pilote, Jacqueline.
Comme toujours, un vrai décor en construction
Occupe l’espace et force l’admiration.

Des maquettes d’avion
Pour femme d’exception.
Vingt-quatre opérations
Pour servir sa passion.
Belle interprétation,
Superbe prestation.

De l’espoir à foison,
Renaissance en avion ;
Un nouvel horizon …
Ténacité de plomb,
Seule pilote d’essai.
Maquillage parfait !

Théâtre intelligent,
Pour toucher tous les gens,
Subtil et travaillé,
Qui ne peut que rallier
A sa très noble cause
Ceux, qui dans la vie, osent.

+++

Envolez-vous vers le « Théâtre Contrescarpe ».
Face au talent, vous serez muets comme carpe.
Un vent de poésie souffle, serrez l’écharpe.
Maintenez fort le cap tant la salle est séduite.
En ce joli mois de mai deux-mille-dix-huit,
Profitez des dimanches et venez tout de suite
Dans la carlingue
Aux exploits dingues !

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
 

« La Cité du Chocolat Valrhona ». Visite, ateliers, restauration, boutique. (Tain l’Hermitage, 26-04-2018, 14h30)

Au cœur de Tain l’Hermitage, chez Valrhona,
S’entrouvre à la dégustation, le chocolat
Dont la fève provient du Venezuela,
De différents pays et du Guatemala.

Véritable palais des saveurs cacao
Qui abrite le mariage des grands crus, hauts
En arômes jusqu’à l’éclat de sept grués.
Vers le paradis des gourmets, c’est la ruée !

C’est en écoutant le son creux de la cabosse
Que l’on sait si elle est mûre pour le carrosse
A remplir avant d’attaquer à la machette
Cet énorme fruit aux fèves que l’on apprête.

L’épierrage et le nettoyage,
Torréfaction puis concassage,
Assemblage, ensuite broyage,
Mélange et à nouveau brassage,
L’affinage grâce au conchage,
Enfin tempérage et moulage.
Vous saurez tout sur le dressage,
Du cacao, en chocolat,
En circulant, ici et là.

Van Houten crée la recette en suppositoires
Tandis que l’un de ses ouvriers en fait boire.
Allemands et Suisses mangent douze kilos,
Par an, de chocolat, et l’achètent par lots.

L’univers du chocolat, en vingt cacaos,
Situé en face du vin sur les coteaux,
Organise un vrai « Concours de Pâtisserie ».
Le « Souvenir d’enfance » des six finalistes
Sera primé en juin au salon de Paris
Où la « Cité du Chocolat » se met en piste.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 26 avril 2018 dans 6 Divers (s'y fier)