RSS

Archives d’Auteur: bclerideaurouge

«Rock n’ Drôle». De et par Cécile Laurençon. Arrangements Damien Joëts. Piano Eric Docet. Par la «Compagnie Article 52». (Avignon, 03-07-2019, 13h00) +

Au «Sham’s Théâtre»,
On y folâtre
En «Rock’n Drôle»
Sans rock’n roll.

Elle chante les mal-aimées et les patraques
Réfugiées au fond du jardin de leur baraque ;
Et puis «l’homme idéal»
Qu’a «rien dans le bocal»,
Zéro dans le futal.

«Elle essaie de voyager» en «suicides»
Et cherche la façon la plus torride
De s’ôter sa vie beaucoup trop aride.
Mais quel est le moyen le plus rapide
Sans sombrer dans les inventions sordides ?

Spectacle coulant de source limpide
Dans des vocalises aux couleurs fluides.
Moment agréable pour les timides
De tous poils. Les voix s’enflent et se dérident
En recettes pour ne plus faire un bide !

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

«Providence. Ils sont tous devenus dingues, dehors». Texte Neil La Bute. Adaptation, Mise en scène Pierre Laville, Antoine Courtray. Jeu Xavier Gallais, Marie-Christine Letort. (Paris, 21-05-2019, 19h30) ++++ (Avignon, 07-2019, 13h45)

Sur un bruit infernal d’effondrement des tours,
On attaque le sujet sans aucun détour.
Les conséquences d’un acte de lâcheté
Se répercutent au fin fond de l’intimité.

Une conduite peut-elle se racheter
Quand les verrous du couple ont brusquement sauté ?
Brûlot relationnel au sein des «Déchargeurs»,
Magistralement joué, d’un ton ravageur.

Un récit de vie qui nous transporte hors du temps
Où l’on ne saisit plus ce qui est important.
Une histoire d’amour et de domination
Qui galope et s’érige en vraie compétition.

Vérités qui éclatent parmi les tourments
Et les crises qui se révèlent à tous moments.
Huis-clos psychologique où l’on déballe tout,
Forces et faiblesses dans un yo-yo de dégoût.

Mise à nu des principes dans un psychodrame
Où le contrat de couple prend des coups de lames.
Un dépouillement qui déchire jusqu’à l’âme,
Servi par un brillant duo qui tient les rames.

Poignant rappel
Aux tours jumelles,
Ce déclencheur de réflexions, aux justes mots,
Portera son analyse jusqu’aux «Gémeaux».

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Froid». De Lars Norén. Mise en scène, Jeu Romain Bouillaguet, Emmanuel Pic. Avec aussi Edouard Eftimakis, Alexandre Gonin, Axel Giudicelli. Par le «Collectif La Fièvre». (Paris, 20-05-2019, 20h00) +

«Un enchaînement de mauvaises décisions»
Tourne l’essai de réflexion en dérision.
Rebuts de la société, et sans nul repère,
Ces jeunes paumés, allumés, et plein de bières,
N’ont pas de référent et ont perdu leur père.

Impossibilité de fuir face à l’horreur,
Affolé à l’idée de perdre son honneur.
Il se dégage de cette confrontation
Une force dépassant l’imagination,
D’une violence qui glace le bas du dos,
Paralysant toute initiative au héros
Qui ne peut échapper au funeste destin
Qu’on lui réserve au «Collège des Bernardins».

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
 

«Traits-d’Union». Pièce de Muriel Magellan. Mise en scène et Jeu Marie-Caroline Morel. Avec Jean-Pierre Couturier, Johanne Ricard, Alexis Gourret. Par la «Compagnie l’échappatoire». (Paris, 19-05-2019, 17h00) ++

«Vomisseur de mots» pour le compte d’un auteur,
David, jeune poète, prend de la hauteur.
Travailleur d’arrache-vers, sa maturité
Naissante n’a d’égal(e) que sa naïveté
Des dessous et des pièges innocents ou cruels
Du milieu sentimental et professionnel.

Baignant dans une triple intrigue littéraire,
Les ramifications amoureuses ont pris l’air
De noyer les relations publiques et privées
Dans un tonneau où se mêlent toutes cuvées
D’écriture, qu’elles soient déjà reconnues,
Ou bien dans l’espérance d’être vues et lues.

«Théâtre La Manufacture des Abbesses»,
Dans le monde de l’édition et de la presse,
Une interprétation fraîche autour de promesses,
Entre règlements de comptes et quelques caresses.
Comment rebondir après l’histoire qui blesse
Et transformer en forces toutes ses faiblesses …

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
 

«Voyage dans les mémoires d’un fou». Écriture, Mise en scène, Interprétation Lionel Cecilio. Paris, 18-05-2019, 21h15) ++

«Quelques larmes délayées dans le romantisme»
Nous embarquent dans son imaginaire prisme.
«Le rêve peuplait mon ennui» que j’appelais
A travers «le tapis rouge du contre-sens».
Avec art, quelques idées reçues, il balaie,
Tenant en éveil son regard dans tous les sens.

Un texte profond et d’une écriture alerte
Où chaque phrase ne mérite aucune perte.
Essai dense et qui donne envie de revenir
Pour méditer sur les thèmes à approfondir,
S’imprégner des significations, découvrir
Cet amoureux des mots dont il se gargarise,
En joue, les peaufine, s’en délecte et s’en grise.

«Théâtre Essaïon», défilent ses personnages
Qui cherchent à travers leurs racines le passage
De la vie à la mort au détour des images
Dont il peine à dénouer rêves et blocages.
Esprit où perce la réflexion folle et sage.

«Enfant, j’avais mal à l’être,»
«Jeune homme, mal au cœur,»
«Et à présent adulte, j’ai mal au corps.»

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
 

«Cinq ans d’âge». Texte Jean-Pierre Klein. Mise en scène Michel Laliberté, Agathe Quelquejay. Avec Lætitia Richard, Patrick Courtois, Rémi Goutalier, Régis Romele. (Paris, 18-05-2019, 19h45) ++

Au «Théâtre Essaïon», prendre à témoin un gosse
Fait perdre ses illusions sur fées et carrosses.
L’enfant, confident involontaire des mots
Qui ne sont pas de son âge, en subit les maux.

Situations qui engendrent l’acrimonie
Et relèvent les dessous de toutes manies.
Une jolie satire du «pissechologue»
Qui fait les questions et réponses du dialogue.

Une ambivalence entre l’amour qui circule
Et «le rejet» de tout ce qui le manipule.
A découvrir l’agressivité qui s’élance,
Le spectateur expurge sa propre violence.

L’auteur, avec grande maîtrise de l’écrit,
Psychiatre d’enfants, a lancé l’«Art Thérapie».
La fougue enragée de l’«énergie créatrice»
Aide à canaliser la force destructrice.

Grain de poivre dans une vie «ronde et parfaite»,
L’amante fait grincer les rouages en défaite.
«Ne jamais, ô grand jamais, te prendre au sérieux».
Spectacle profond qui ravira les curieux.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
 

«Les joies du devoir». D’après «La leçon d’allemand» de Siegfried Lenz. Adaptation, Mise en scène Sarah Oppenheim. Par la compagnie «Le Bal Rebondissant». (Paris, 17-05-2019, 20h00) +

«Copie blanche», un «acte d’insubordination» ?
Ou trop plein d’idées au pouvoir de suggestions
Que le jeune ne parvient guère à exprimer
Tant il est coincé, comprimé et réprimé.

Au «Théâtre du Soleil», l’avenir est sombre ;
Il plane les interdictions surgies de l’ombre.
«Leur force, c’est qu’ils ne reculent devant rien».
«Pas comprendre et faire ce qu’on lui dit» et bien.

«Cacher l’invisible» teint de contradictions
Jusqu’à brouiller les plus infimes perceptions
Des «comptes à régler» après les arrestations.
La collaboration
Est-elle destruction ?
Les flammes léchant l’art,
Aliénation sans fard …

Oui, «il a toujours offensé ce qu’il a peint»
Au cours d’une période trouble où tout est feint.
C’est un spectacle dont on ne voit plus la fin
Noyée dans «la danse des vagues» et des embruns.
Hallucination collective à l’air marin
Où règne la terreur sous une pluie sans frein.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés