RSS

Archives de Catégorie: Avignon 2019

«Rock n’ Drôle». De et par Cécile Laurençon. Arrangements Damien Joëts. Piano Eric Docet. Par la «Compagnie Article 52». (Avignon, 03-07-2019, 13h00) +

Au «Sham’s Théâtre»,
On y folâtre
En «Rock’n Drôle»
Sans rock’n roll.

Elle chante les mal-aimées et les patraques
Réfugiées au fond du jardin de leur baraque ;
Et puis «l’homme idéal»
Qu’a «rien dans le bocal»,
Zéro dans le futal.

«Elle essaie de voyager» en «suicides»
Et cherche la façon la plus torride
De s’ôter sa vie beaucoup trop aride.
Mais quel est le moyen le plus rapide
Sans sombrer dans les inventions sordides ?

Spectacle coulant de source limpide
Dans des vocalises aux couleurs fluides.
Moment agréable pour les timides
De tous poils. Les voix s’enflent et se dérident
En recettes pour ne plus faire un bide !

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

«Providence. Ils sont tous devenus dingues, dehors». Texte Neil La Bute. Adaptation, Mise en scène Pierre Laville, Antoine Courtray. Jeu Xavier Gallais, Marie-Christine Letort. (Paris, 21-05-2019, 19h30) ++++ (Avignon, 07-2019, 13h45)

Sur un bruit infernal d’effondrement des tours,
On attaque le sujet sans aucun détour.
Les conséquences d’un acte de lâcheté
Se répercutent au fin fond de l’intimité.

Une conduite peut-elle se racheter
Quand les verrous du couple ont brusquement sauté ?
Brûlot relationnel au sein des «Déchargeurs»,
Magistralement joué, d’un ton ravageur.

Un récit de vie qui nous transporte hors du temps
Où l’on ne saisit plus ce qui est important.
Une histoire d’amour et de domination
Qui galope et s’érige en vraie compétition.

Vérités qui éclatent parmi les tourments
Et les crises qui se révèlent à tous moments.
Huis-clos psychologique où l’on déballe tout,
Forces et faiblesses dans un yo-yo de dégoût.

Mise à nu des principes dans un psychodrame
Où le contrat de couple prend des coups de lames.
Un dépouillement qui déchire jusqu’à l’âme,
Servi par un brillant duo qui tient les rames.

Poignant rappel
Aux tours jumelles,
Ce déclencheur de réflexions, aux justes mots,
Portera son analyse jusqu’aux «Gémeaux».

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Un Garçon d’Italie». D’après Philippe Besson. Mise en scène Mathieu Touzé. Par le «Collectif Rêve Concret». (Paris, 13-05-2019, 19h00) + (Avignon, 07-2018 / 2019)

Un texte intéressant, plein de pensées d’automne,
Qui, mis en bouche, devient lisse et monotone.
Une interprétation, quelque peu uniforme,
Qui respecte l’œuvre à la ligne et dans ses formes.

«Théâtre de Belleville» et au «Transversal»,
Thème et écriture passionneront la salle.
Les propos ont de la tenue, de la teneur
Et mériteraient d’être mieux mis en valeur.

Des monologues et des dialogues bien construits
Qui ménagent le suspense que l’on instruit.
De l’équilibre au déséquilibre, le pas
A franchir interroge avec perte et fracas.
La voix féminine crée le lien en tous cas.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Proust en clair». Conception, Mise en scène, Interprétation Jacques Mougenot. Textes de Proust, Cocteau, Morand, Zweig. Musique Hervé Devolder. (Paris, 11-05-2019, 16h30) +++ (Avignon, 07-2019, 15h15)

Le retour aux sources d’un esprit torturé
Qui passa sa vie à épier les fracturés,
Transmit la finesse de ses observations
Sur l’infinie toile de ses appréciations.
Minutie des données frisant la volupté
D’une écriture s’enroulant de tous côtés.

Souffle court, dans une poitrine douloureuse,
Phrase longue, étonnamment vertigineuse,
Qui donne le tournis d’une éternelle chute
Qui se rattrape aux branches généalogiques
D’êtres frôlant le précipice dans le but
De se hisser au sommet d’une société
Qui vit dans le paraître et la frivolité ;
Sensibilité fleurant la plume caustique.

Un mondain qui s’intéresse aux moindres détails
Qu’il couche sur des feuillets livrés en pagaille.
Superbe et passionnant exercice de style
Qui se délecte d’une humanité fébrile.
Sa grande sensitivité, à fleur de peau,
L’oblige à rester à l’écart des fleurs en pot.

Les écrits de Stephan Zweig et de Paul Morand
Éclairent la personnalité d’un mourant
Du désir de plaire et d’être aimé en retour,
Servant de magnifiques morceaux de bravoure.

Marcel Proust, homme profondément généreux,
Peint, de l’oisiveté, un portrait savoureux.
«A la Recherche du Temps Perdu … Retrouvé»
Entraîne dans une spirale manœuvrée
De main de maître pâtissier en «madeleine»
Ouvrant grand la porte aux infimes souvenirs
De Combray ; «le sommeil» de l’enfance sereine ;
«Le baiser du soir» qui, de bonheur, fait frémir ;
Embrassement qui, de bonne heure, fait dormir.

Une performance d’acteur nous est offerte
Quand il ouvre son cœur à la diction parfaite.
Un débit où le rythme nous tient en haleine.
Venez découvrir cette insolite merveille
Éclaboussant d’humour qui maintient en éveil
«Théâtre de La Huchette» et aux «Trois Soleils».

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Un Picasso». De Jeffrey Hatcher. Adaptation Véronique Kientzy. «Vous ne brûlerez pas mes œuvres». Mise en Scène Anne Bouvier. Avec Sylvia Roux, Jean-Pierre Bouvier. (Paris, 28-12-2018,19h00) ++++ (Avignon, 07-2019, 16h45)

C’est dans un vaste entrepôt
Aux caisses emplies de tableaux,
Une cave où se confrontent
Picasso qui se raconte
Et l’autorité brutale
Qui brandit l’arme fatale,
Celle de l’autodafé
D’un art, dit dégénéré.

Des révélations brûlantes
En conversations ardentes
De leurs échanges passionnants
Aux forts rebondissements.

Solide interprétation
D’une rageuse passion
Qui, au «Studio Hébertot»,
S’épanouit en écho
A faire froid dans le dos.

L’art, face à la politique,
A-t-il un poids spécifique ?
Un texte au grand sens critique
Qui ira au «Chêne Noir»
Enrichir leur répertoire …

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«PSY cause(s) 3». De et avec Josiane Pinson. Mise en scène Gil Galliot. (Paris, 17-12-2018, 19h00) + (Avignon, 07-2019, 13h10) +

Se croisent avec un plaisir non dissimulé
Les trois volets d’une «PSYcause(s)» florissante.
Les relations familiales y sont acculées
Jusqu’au bout d’une parole réjouissante.
Madame Gras a maigri et accumulé
Des expériences bizarres et enrichissantes.

Analyse des travers généalogiques
Mis en lumière avec pleins phares sur l’enfance
Qui évolue en labyrinthe d’influences.
Au «Studio Hébertot», notre psy sympathique
Manipule avec art son fauteuil rouge vif,
Assène en finesse ses réflexions, plein pif !

Juillet prochain, «Espace Roseau Teinturiers»,
Elle remettra en cause son sablier
D’écoute de clientèle traumatisée
S’allongeant après un repas bien arrosé.
Débordements, en tous genres, de vie sociale
Mise en bouche avec sa fourchette radicale.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés