RSS

Archives de Catégorie: Avignon 2013

« Le Secret du Temps plié ». De Gauthier Fourcade. Mise en scène François Bourcier. (05-10-2015, 19h30) +++

Il aurait tété le temps qui coule et abonde
Se mesurant en centimètres quand l’an tombe.
Il aurait été l’étalon « mètre du monde »
Au long de sa croissance jouant à la ronde.

Il conte comment se saisir de « L’instant T »,
Il compte sur l’instant tanné du temps passé.
Il se jette dans l’instantané du « temps thé »
Rythmant l’insomnie qui le lui fait déguster.

Fusent les jeux de mots dont il saupoudre la scène,
Finement ciselés au fil du temps qui s’égraine.
Un va-et-vient lumineux, mais jamais obscène,
Où s’écoule la nuit, objet de toutes scènes.

Avec lui, « flotter dans le liquide amnésique »
Relève d’une performance poétique
Où « choisir entre un lit vide et une nuit blanche »
Comble le précipice dans lequel des maux planchent.
Tapissant le « Théâtre Essaïon », ses mots tranchent.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Le Voyage des Cigales ». Accompagné des « Fables de La Fontaine ». Création et mise en scène Nathalie Guilmard. Par le « Théâtre de l’Etoile Bleue ». (Avignon, 27-07-2014, 11h00) ++


Un voyage plein de saveurs
Où l’on cuisine les couleurs.
Du chemin, montent les odeurs
Dont ils vont pouvoir s’enivrer
Afin d’être enfin rassasiés.

Saupoudrée d’extraits de « Fables de La Fontaine »,
Leur nourriture s’enrichit de cette aubaine.
A « La Bourse du Travail » ils trouvent refuge,
Chantant, tressant, fuyant, vivant de subterfuges.

En humour, ils retracent le fil de leur vie
Accroché aux cordes de leur guitare aussi.
Sur pas de danse ils servent de la poésie
Et les boules de cristal ouvrent l’appétit,
Face à l’écran où se déroule leur survie.
Périple mouvementé, joliment décrit
Sur le support filmique de belles envies.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
http://bclerideaurouge.free.fr
https://bclerideaurouge.wordpress.com
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Silence dans les Rangs ! ». Ecrit et joué par Pierre Mathues. Mise en scène Jean-Louis Danvoye. Par la « Compagnie Au Clair de ma Lune ». (Avignon, 24-07-2014, 16h00) +++


« Être fou pour être prof’ n’est pas nécessaire »
« Mais ça aide » grandement pour garder ses nerfs.
Magnifique « conférence pédagogique »
Pour encourager les vocations atypiques.

Épatant au décryptage des circulaires,
Il propose un jeu afin de les rendre claires.
Une belle percée dans la langue de bois
Fait, qu’avec avidité, ses paroles on boit.

« La cohésion des équipes éducatives »,
Ainsi expliquée, entraîne à la récidive
Et donne envie de venir revoir le spectacle
Qui, comme les voiles d’un bateau, au vent, claquent.

Si tous avaient eu un prof’ aussi bon que lui,
Le savoir, dans les cerveaux, aurait enfin lui,
Et les cancres n’auraient pas déserté l’école
Pour éviter de piétiner pendant les colles.

A « La Tache d’Encre » il donne ses recettes,
Sorties tout droit de sa drôle de mallette
Pédagogique, voguant sur un navire
En perdition où les triangles chavirent.

A l’encre de son cœur et de sa passion,
Il trace les lignes de désolation
Nous parcourant d’irrésistibles frissons,
Dressant un tableau de fortes convictions.

On découvre et on apprend, tout en s’amusant.
Il fait de nous des complices compatissants
« Prêts à braver tous les dangers » de l’exercice
Éducatif et de l’abîme des abscisses
Coordonnées rectilignes,
A bien lire entre les lignes.

Cours, ponctué de chansons de son invention,
Et de celle des célèbres « FAIRM et VOGUELL »,
Que nous entonnons tous, pour nous sentir moins seuls ;
Comptines populaires, que reprend en chœur
La classe ordonnée qui respecte les valeurs
Inculquées par ce champion de la subversion
Par le rire, gagnant de la compétition.
Magistralement dispensé sans subvention.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
http://bclerideaurouge.free.fr
https://bclerideaurouge.wordpress.com
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Docteur Glas », d’après Hjalmar Söderberg. Par la « Compagnie Etoiles du Nord ». (26-09-2013, 21h00)+++

Au tout début du vingtième siècle en Suède,
Une femme demande à son médecin … aide !
Le « Docteur Glas », hanté par son patient, pasteur,
Révèle à la « Manufacture des Abbesses »,
Son rôle « altruiste, ambitieux » et ses faiblesses …
Les petites mesquineries confiées à toute heure
Par une clientèle pressée d’ouvrir son cœur.

Grave sujet qui traite de la prostitution
Légale qu’est le mariage et son institution,
Quand l’acte sexuel inspire « répulsion »,
« Dégoût », compromission et toutes soumissions.

Jeune fille mariée par déception amoureuse,
Cet acte de contrition la rend donc malheureuse.
Pour la femme, « le devoir vient avant sa santé ».
Ainsi, elle doit toujours céder, s’exécuter.

Glas, torturé entre devoir et compassion,
En conflit avec la morale et ses opinions,
Souffre tout autant de faire et de ne pas faire,
S’enfonçant chaque jour davantage dans l’enfer.

Lui, médecin fougueux, a le cœur sur la main.
D’un calme glacé, elle refuse demain.
La vie, pilule difficile à avaler
Veut que la conscience puisse se déballer
Et d’un peu de neige et d’amour se rhabiller.
Sur la question, il reste encore à babiller …

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
http://bclerideaurouge.free.fr
https://bclerideaurouge.wordpress.com
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Le Sicilien, ou l’amour peintre ». Comédie de Molière. Par la « Compagnie Les Sujets de l’Improvisation ». (Avignon, 05-08-2013, 21h00)+

A signaler, une reprise originale
De « L’Amour Peintre ou Le Sicilien », qui cavale
De la salle à la scène en un rythme infernal,
Sautillant pour mieux quérir un amour dansant
Où la ruse se vêt de procédés grinçants
Afin de mettre les cœurs à feu et à sang
Au « Théâtre du Bourg-Neuf » ou l’amour détalle
Tandis que des préjugés doucement s’affalent.

Sur une musique nouvelle,
La chorégraphie actuelle
Éclaire bien différemment
Le trio amoureux, d’amants
Qui ne trouvent jamais leur place,
Mais à qui Molière rend grâce.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
http://bclerideaurouge.free.fr

https://bclerideaurouge.wordpress.com
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Deux pommes pour un chou », « Création théâtrale clownesque » de Hanicka Andres. Par la « Compagnie Entr’actes ». (Avignon, 05-08-2013, 19h45)+

Du « Théâtre de l’Ange » ils viennent au « Bourg-Neuf »
Pour nous émouvoir et fixer un œil tout neuf
Sur les maux de la vie, de façon optimiste,
Avec des mots simples et en quelques tours de piste.

Ils ont le regard étonné et étonnant
Pour nous raconter les grands moments détonants
De « papa, maman Pomme » en leur désir d’enfance
« Qui ont dû pourrir pour (mieux) leur donner naissance ».

La philosophie à portée et à partir
D’un pépin de pomme ou comment bien en finir
Avec les préjugés et les a priori.
A cette leçon d’humilité, on sourit !

La précision de leur technique corporelle
Met en valeur leur magnifique gestuelle.
Une ode à la vie, quadrillée en rouge et blanc
Pour que l’humanité ne fasse plus semblant …

Une jolie réflexion sur la différence
Qui ne laisse personne dans l’indifférence.
Un travail sur l’acceptation de l’autre aussi
Et c’est particulièrement réussi !

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
http://bclerideaurouge.free.fr

https://bclerideaurouge.wordpress.com
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Piano Furioso, One Gamme Show ». De et avec Gilles Ramade. Par la « Compagnie Figaro and Co ». (Avignon, 27-07-2013, 22h00)+++

Au « Théâtre Notre-Dame »,
Un magnifique ramdam
Vient surprendre l’auditeur,
Communiquant son ardeur.

Rock jusque dans ses opéras,
Le charme sur nous opéra.
On s’imagine Petits Rats
S’auréolant de son aura.

Phénomène coloré
Où chaque note teintée
Se repeint dans notre esprit.
Dans l’arc-en-ciel on est pris,
Enivré et ébloui.

Quand le bouillant Gilles Ramade,
Réduit à l’état de malade
Qui dévore ses partitions,
Découvre l’univers des sons,
Ce fou furieux a le remède
Pour nous venir à tous en aide.

Ce boulimique inventif,
Acharné et créatif,
Digère aussi bien Chopin, Satie, Debussy,
Que Polnareff, Lenon ou Freddy Mercury.
Quand il excelle dans les improvisations,
La salle a du génie et c’est une ovation.

Ceux qui l’ont vu un jour,
Y reviennent toujours.
Les aficionados
Du « Piano Furioso »
Aux notes emportées
S’envolant des portées,
S’avèrent déchaînés
Quand la musique est née
Comme une illuminée
De ses doigts enchantés.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
http://bclerideaurouge.free.fr
https://bclerideaurouge.wordpress.com
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés