RSS

« Mozart et Salieri ». D’après Alexandre Pouchkine. Adaptation Jean Naguel. Mise en scène Jean Chollet. Par « L’Espace Culturel des Terreaux » (Avignon, 25-07-2017, 18h00) +

« Un seul mot de ta part vaut des années d’intrigue »,
Dit Mozart à Salieri, quand un poste il brigue.
C’est à la Cour qu’il obtiendrait une pension
Qui lui permettrait d’entretenir ses passions.

Il est venu implorer le Maître en furie.
Malgré « son talent, son génie et sa folie »,
Pour « l’enfant prodige, l’euphorie est finie ».
Salieri ne supporte plus, de Wolfgang, l’art,
Et le poursuit de sa haine jusqu’à la mort,
Volant son âme et son œuvre, son seul trésor.
« J’avais été élu pour arrêter Mozart ».

Dotée d’une voix de pureté angélique,
La soprano Sophie Negoïta s’implique
Dans tous les airs pour en transcender la musique.
Ouïr l’orgue fut un privilège biblique
Que l’Eglise « Saint-Martial » rendit héroïque.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

« Du Bouc à l’Espace Vide ». La Grande Histoire du Théâtre en une petite heure. De Julien Saada. Avec aussi Xavier Clion. Mise en scène Sophie Lecarpentier. Par la « Compagnie Eulalie ». (Avignon, 25-07-2017, 16h10) ++++

Le bouc, l’animal, est objet de sacrifice
De sang, rouge comme le vin de Dionysos.
La belle heure de conférence sans pathos,
De cette histoire du théâtre, est au service.

« Grande Histoire du Théâtre » en à peine une heure,
Mais une heure comble et intense de bonheur.
Des informations à foison, bien structurées
Et passionnantes. On n’est jamais saturé.

Texte riche de connaissances théâtrales
Qui abondent sur nos têtes comme un Saint-Graal.
A tous points de vue, le spectacle est excellent ;
Il nous instruit et nous touche profondément.

Une densité rare et précieuse au « Ninon »
Qui propose un petit chef-d’œuvre où tout est bon
Et dont on retiendra longtemps le joli nom !
J’attends impatiemment leurs futures leçons …

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Fratelli ». De Dorine Hollier. Mise en scène Stéphane Cottin. Avec Henri Courseaux, Jean-Paul Farré. Par la « Compagnie Léo Théâtre ». (Avignon, 25-07-2017, 14h20) ++

Deux bêtes de théâtre jouent superbement.
Deux monstres sacrés, vieux jumeaux au firmament
Éteint, se livrent une lutte sans merci
Pour conquérir, l’un sur l’autre, suprématie.
Un danseur étoile et un ténor de talent,
Oubliés de tous, larves humaines en sursis,
Vivotent de piques et de répliques acérées
Dans des reparties bien parties et resserrées.

Deux langues de vipère
Au phrasé exemplaire ;
Portraits au vitriol
Par ces deux vieilles fioles.

Leur reste-t-il un choix ?
« Le noir mange sa voix ».
Ils trompent leur ennui.
« Bonbons voleurs d’oubli ».

Texte acerbe pour frères
Évoquant le mystère
De l’ancienne carrière
Qu’ils ont dans le derrière ;
Ils gardent leurs arrières.

Deux frères à la gloire déchue, danseur, ténor,
Tout une vie de théâtre, se remémorent.
« Les Fratellini diminuti », au « Ninon »,
Vivent de leurs souvenirs, se refont un nom.
Mais « qu’aurions-nous fait l’un sans l’autre ? »
« Que ferons-nous l’un avec l’autre ? »

Car, après tout, « nous sommes un frère à deux têtes
Sur lesquelles soufflent des instants de tempête.
C’est dit : « ce que tu peux être pompeux et chiant »,
« Tu ne peux pas mourir un peu plus simplement » …
Tout s’efface de « l’autre côté de l’image » ;
« A nos mamas perdues », pour l’ultime passage.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« C’est toujours un peu dangereux s’attacher à qui que ce soit ». De et avec Eno Krojanker, Hervé Piron. Par la « Compagnie Enervé ». (Avignon, 25-07-2017, 12h00) +-

Visages robotisés, faciès identiques,
Ils nous réapprennent des émotions pratiques
En nous prenant en otages, nous, le public.
Une leçon de vie pour pensées squelettiques
Et la représentation devient dramatique.

Eno et Hervé se dévoilent jusqu’à l’os …
Qu’est-ce qui fait que du spectacle on a la bosse
Ou peut-être pas ? Mais surtout pas de panique
Lorsqu’en forêt tourne au drame le pique-nique.

Avec tous leurs accessoires de pacotille
Créant des gags sérieux, notre esprit ils titillent.
Ils en appellent à nos réactions de fou rire
Contrôlé par leur mécanique du plaisir
Qu’ils souhaitent nous inculquer pour mieux servir
Leur sauce théâtrale,
« Collège de La Salle ».

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Le Chat Botté ». D’après Charles Perrault. Adaptation Danielle Barthélemy et Rébecca Stella qui met aussi en Scène. Par la compagnie « Le Théâtre aux Etoiles ». (Avignon, 25-07-2017, 10h15) +

« Le Chat Botté »,
Le chat crotté,
Le chat cape et épée,
Le chat beauté c’est elle,
Tout en malice et zèle.

C’est dans le lointain royaume de Shakara,
Où « ce sont les femmes qui y règnent », ma foi,
Qu’une princesse, belle comme Shakira,
Rêve d’un très grand amour, non conventionnel,
« Qui fasse valdinguer le protocole » et elle
Décide de ne pas se conformer aux lois
Dictées par le pouvoir de son père, le roi.
« Tout m’appartient, sauf moi ». Je veux faire mes choix.

Le meunier, devenu Marquis de Carabas,
Fait peau neuve dans sa nouvelle carapace.
Une satire du conte empreinte de grâce
Se joue des puissants au « Théâtre La Luna »
Qui fait la part belle à la femelle du chat.

Sa malice égale son imagination ;
On se délecte de la nouvelle version.
Au « Théâtre de l’Œuvre »,
On les verra à l’œuvre …

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Night in White Satie ». L’Adami Fête Satie. Textes, Musiques Erik Satie. Conception, Textes additionnels, Mise en scène Pierre Notte. Chorégraphies Kévin Mischel. Piano, Arrangements Donia Berriri. Par la « Compagnie des gens qui tombent » et Nicole Croisille. (Avignon, 24-07-2017, 22h15) +

Jeux de mots,
Mots d’esprit,
Pris sur l’air,
L’air de rien,
Rien que du surréalisme.
L’isme pur du beau langage,
Gage qu’on fait l’éloge,
« L’éloge des critiques ».
Tics de la correction,
Incorrection d’illuminé,
Miné. Voilà, c’est terminé.

Un tendre humour féroce,
S’il a quelqu’un dans l’os …
« Théâtre du Balcon »,
Il donne des leçons.

« Inventeur de la musique pornographique »
Avec Satie on en surveille les graphiques
En courbes voluptueuses sur quelques notes
Que touche très délicatement Pierre Notte.

C’est le grand jeu de « Qui c’est-y qui joue Satie ? »
« Qui c’est-y qui chante Satie le plus fort ? », rit
Dans un spectacle d’avant-garde bien musclé ?
Les chanteurs – interprètes nous donnent la clé
De sol, ou d’ailleurs, pour que vive Erik Satie.

On s’amuse beaucoup, et c’est très bien servi
Par de talentueux phénomènes qui croient
Joliment à ce qu’ils font et à ce qu’ils voient.
Parmi tant d’autres ils jouent leurs propres personnages
Et nous entraînent sur de somptueux rivages.
De les découvrir, on partage leur envie.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

« Je t’Aime à l’Italienne ». Chorégraphie, Lumières, Costumes Octavio de la Roza. Avec aussi Camilla Colella, Alessandra Berti. Musica Nuda, Verdi, Tosca, Luigi Tenco. (Avignon, 24-07-2017, 20h45) +

« Je t’Aime à l’Italienne »,
Passion sur « Vespa ». Sienne
Est la couleur d’extase,
Verte dans une emphase
Qui se passe de phrases.

« Théâtre du Balcon »,
C’est avec plaisir qu’on
Savoure goulûment
Leurs précis mouvements
A préparer la pâte
Sur plateau qui appâte.

Chansons d’un beau pays
Dont ils sont très épris ;
C’est sur ces airs connus
Que leurs jeux évoluent.

Des passes romantiques
Où tout le corps s’applique
A respecter le sens
Et, de l’amour, l’essence.

Que la félicité
Soit à féliciter,
C’est leur nouveau programme
Qu’ils défendent avec flamme.

Dans la simplicité
Rougeoyante en beauté,
Les ralentis s’exposent
En danse qui explose
L’aventure amoureuse.
Chorégraphie heureuse
En scènes savoureuses
Qui se dégustent en glaces
A trois parfums tenaces
Servis en toute grâce.

Sensuel à souhait
Tout en étant discret,
Correctement dosé
Sans dépasser l’osé
Joliment susurré.
Donc, rien à censurer !

Mariage à l’Italienne
Sur de jolies rengaines.
Agile prestation
Pour grands-petits frissons
Et lever de ballons
Un jour d’anniversaire
Qui ne peut que nous plaire.
Création très sincère.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés