RSS

«Diagonales Ascendantes». Danse Verticale en Kit. Carte Blanche à la «Compagnie Retouramont». Conception, Chorégraphie Fabrice Guillot. Festival Tempsdanse #3. Coopérative De Rue De Cirque (2r2c). (Paris, 16-05-2019, 19h30) ++

Seize acrobates à l’assaut des murs de Paris
Dansent sur les façades, se lancent un défi,
Se balancent dans une joyeuse harmonie
Et ajustent leurs mouvements en symphonie.
Des dizaines de jeunes de diverses troupes,
Pour leur prestation de haut niveau, se regroupent.

Une déambulation sans cacophonie
Où grimper aux mâts donne une belle énergie.
Les corps, livrés à tous les sens, hument le vent,
Nous entraînent à la découverte d’un quartier
Universitaire en bord de Seine. Noyés
Dans un vertige de beauté, tête en avant,
On ressent les secousses des êtres ployés,
Frôlant les baies vitrées, leur prêtant songe et vie.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

«Un Garçon d’Italie». D’après Philippe Besson. Mise en scène Mathieu Touzé. Par le «Collectif Rêve Concret». (Paris, 13-05-2019, 19h00) + (Avignon, 07-2018 / 2019)

Un texte intéressant, plein de pensées d’automne,
Qui, mis en bouche, devient lisse et monotone.
Une interprétation, quelque peu uniforme,
Qui respecte l’œuvre à la ligne et dans ses formes.

«Théâtre de Belleville» et au «Transversal»,
Thème et écriture passionneront la salle.
Les propos ont de la tenue, de la teneur
Et mériteraient d’être mieux mis en valeur.

Des monologues et des dialogues bien construits
Qui ménagent le suspense que l’on instruit.
De l’équilibre au déséquilibre, le pas
A franchir interroge avec perte et fracas.
La voix féminine crée le lien en tous cas.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Pourquoi Blanche Neige ne se réveille pas ?» et autres contes recyclables. De Fanny Roche. Mise en scène Amandine Rousseau, Emilie Letoffe. Par la «Compagnie Le vent se lève, il faut vivre». (Paris, 12-05-2019, 17h00) +

C’est le «livre de la mécanique des contes»
Qui se bloque à chaque page dès qu’on l’affronte
Pour combattre l’invasion d’affreux pesticides,
«Vague de pollution plastique» sous acides,
Qui dégradent l’ordre établi écologique.
«Théâtre Contrescarpe», c’est du beau logique
Qui réveille la conscience des braves Nains
(Et des petits enfants qui vont grandir demain)
Pour que l’on retrouve de douces Blanches-Mains.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
 

«Les parias chez Victor Hugo». Conception, Mise en scène, Interprétation Pierrette Dupoyet. Par la « Compagnie des Vents Apprivoisés ». (Paris, 12-05-2019, 15h00) +++

Elle jette un regard neuf sur l’œuvre d’Hugo,
Laissant couler ses réflexions en fluide eau.
Elle réveille «les parias» à coups de mots
Prononcés avec conviction et force échos.

Elle déclenche un déluge, fort à propos,
Balaie les flots troubles par de justes propos.
D’une voix gorgée d’orage, elle dit tout haut
Ce que chacun étouffe, tant à froid qu’à chaud.

«Théâtre de La Contrescarpe», les héros
Soulèvent les pavés pour écarter la faux
Qui tranche les cous, les réduisant à zéro.
La misère s’exprime jusqu’au fond des os.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
 

«Proust en clair». Conception, Mise en scène, Interprétation Jacques Mougenot. Textes de Proust, Cocteau, Morand, Zweig. Musique Hervé Devolder. (Paris, 11-05-2019, 16h30) +++ (Avignon, 07-2019, 15h15)

Le retour aux sources d’un esprit torturé
Qui passa sa vie à épier les fracturés,
Transmit la finesse de ses observations
Sur l’infinie toile de ses appréciations.
Minutie des données frisant la volupté
D’une écriture s’enroulant de tous côtés.

Souffle court, dans une poitrine douloureuse,
Phrase longue, étonnamment vertigineuse,
Qui donne le tournis d’une éternelle chute
Qui se rattrape aux branches généalogiques
D’êtres frôlant le précipice dans le but
De se hisser au sommet d’une société
Qui vit dans le paraître et la frivolité ;
Sensibilité fleurant la plume caustique.

Un mondain qui s’intéresse aux moindres détails
Qu’il couche sur des feuillets livrés en pagaille.
Superbe et passionnant exercice de style
Qui se délecte d’une humanité fébrile.
Sa grande sensitivité, à fleur de peau,
L’oblige à rester à l’écart des fleurs en pot.

Les écrits de Stephan Zweig et de Paul Morand
Éclairent la personnalité d’un mourant
Du désir de plaire et d’être aimé en retour,
Servant de magnifiques morceaux de bravoure.

Marcel Proust, homme profondément généreux,
Peint, de l’oisiveté, un portrait savoureux.
«A la Recherche du Temps Perdu … Retrouvé»
Entraîne dans une spirale manœuvrée
De main de maître pâtissier en «madeleine»
Ouvrant grand la porte aux infimes souvenirs
De Combray ; «le sommeil» de l’enfance sereine ;
«Le baiser du soir» qui, de bonheur, fait frémir ;
Embrassement qui, de bonne heure, fait dormir.

Une performance d’acteur nous est offerte
Quand il ouvre son cœur à la diction parfaite.
Un débit où le rythme nous tient en haleine.
Venez découvrir cette insolite merveille
Éclaboussant d’humour qui maintient en éveil
«Théâtre de La Huchette» et aux «Trois Soleils».

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Inflammable». Humour. De et avec David Azencot. Mise en scène Olivia Moore. Par «Red Velvet et Bonaf Company». (Paris, 10-05-2019, 21h30) +

David Azencot tient des propos «Inflammables»,
A la fois tendres et durs, mais jamais méprisables.
La société attise et souffle sur les braises
Qui couvent au «Lucernaire», mettant mal à l’aise
Les faux-jetons. C’est réjouissant et balèze.

Il touche aux sujets d’actualité qui brûlent
Les doigts, sans prendre de pincettes et sans scrupules.
Il allume la mèche des mots bien mâchés
A déglutir dans un monde par trop haché.

Les résidus carbonisés des réflexions
Dressent les cheveux en torsades d’érections
Qui savent garder une ligne de contrôle
Traçant nœuds de barbelés férocement drôles.

Sur des charbons ardents, il tire sur l’instable
Qui s’effondre. C’est bien visé et non blâmable.
De la noirceur dépeinte, qui est responsable ?
Celui qui se cache la tête sous le sable,
Attendant que ça lui retombe sur le râble ?
Celui dont les termes crachent l’eau non potable ?

Un ton juste et simple, grinçant et radical,
Saupoudré de pointes d’humour, arme fatale
Pour remuer les esprits qui partent en cavale.
Intéressant réveil d’idées, parfois brutal.
Un spectacle salvateur et original
Qui a du cran et projette un vent infernal.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
 

«Vols en piqué …» D’après Karl Valentin. Texte français Jean-Louis Besson, Jean Jourdheuil. Mise en scène Sylvie Orcier, Patrick Pineau. Par la «Compagnie Pipo». (Paris, 09-05-2019, 20h00) ++

Voyage rocambolesque dans la mémoire
Des numéros les plus absurdes du terroir.
Un cabaret de tranches de vies disloquées
Par vent de folie musicale retoqué
D’art culinaire où l’on ne mange pas du toc.
Scénographie ingénieuse et des plus loufoques
Qui favorise les contorsions qui débloquent
Le corps et les pensées d’acteurs de bonne foi
Qui, à «La Tempête», se décarcassent en rois.

Théâtre aux sketches mélodieux et circassiens
Où chacun de ces dix artistes y met du sien
Pour que vive un rêve au décor hétéroclite
Qui provoque des situations insolites.
Du mouvement et de l’agitation chantée
Pour l’apparition de pépites enchantées.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés