RSS

Archives de Catégorie: 6 Divers (s’y fier)

«Fronda en concert». L’Italie, de la tradition orale à la tradition écrite. Festival «Nuit des Ours». (Vallorcine, 06-08-2020, 24h30)

«Comme la dernière pousse de l’olivier»,
«Fronda danse avec le vent, chante avec le ciel».
Ensemble majestueux qui nous a reliés
Par des sonorités chaudes comme le miel.

Une voix qui monte et explose en arc-en-ciel,
Subjugue la nuit, invite à danser au pied
Levé. Accord parfait à nul autre pareil,
Entre le vin chaud et une soupe à l’oseille.

Du multi-instrumental pour traditionnel
Folklore qui emplit joliment nos oreilles.
Jusque tard, sous les étoiles, on s’amuse, on veille …
Se réchauffant l’esprit, de la tête aux orteils.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr

Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 6 août 2020 dans 6 Divers (s'y fier)

 

«Cordicime», dirigé par Bertrand Causse. Festival «Nuit des Ours». (Vallorcine, 06-08-2020, 23h30)

Minuit s’avance en concert classique
Avec dix musiciens sympathiques ;
Violons, violoncelles et contrebasse,
Formation qui a beaucoup de classe,
Cela revêt un côté magique.

Le talentueux «Cordicime»
Ajoute le sifflet en prime.
L’orchestre aucunement ne frime,
Même lorsqu’aux croches il s’arrime.
Sur le cours d’eau en fond sonore,
Les notes résonnent encore.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr

Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 6 août 2020 dans 6 Divers (s'y fier)

 

«Demain ne peut attendre !» Le Manifeste de Victor Hugo pour un temps présent. Une quintessence de l’essai «William Shakespeare», par Laurent Schuh qui l’interprète. Mise en scène Lionel Parlier. Création musicale, Violoncelle Marc Lauras. Festival «Nuit des Ours». (Vallorcine, 06-08-2020, 22h30)★★

Duo, fruit d’une longue collaboration,
Qui cisèle l’ouvrage avec force et passion.
Ils s’engagent sur le chemin de la raison
Pour éclaircir l’obscurantisme à l’horizon.

Aux livres colosses, il faut des lecteurs athlètes
Pour jongler avec la pensée des faux prophètes.
Une création où notes et paroles mêlent
Leur recherche artistique complice et réelle.

Les cordes vocales et celles du violoncelle
S’harmonisent au récit d’esclavage cruel.
«Couvents, casernes» et autres prisons éternelles,
Tous, tyrannisent la «société actuelle».

Nulle «glande lacrymale du crocodile»
Ne mérite foi et crédit d’un codicille.
Ne pas se fier aux apparences trompeuses
Ni pacifier de façon malencontreuse.
«Qui assiste au crime»,
«Assiste le crime».

«Il faut progresser»
«Il faut apprendre»
«Il faut s’améliorer»
«Il faut penser»
«Il faut aimer»
«Il faut vivre»
«Tirez-vous de là comme vous voudrez» …
Aucun recul n’est possible,
Ne nous trompons pas de cible !

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr

Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 6 août 2020 dans 6 Divers (s'y fier)

 

«Krallen und Zähne, danse de la lune». Par la danseuse globe-trotter Andrea Sitter. Festival «Nuit des Ours». (Vallorcine, 06-08-2020, 21h30)

Quand la biche aux abois se fait toréador,
Son cœur éclate en morceaux de paroles d’ores
Et déjà gravées sur le corps de la danseuse
En quête de formes nouvelles et savoureuses.
      
«Vous n’êtes jamais parfaitement habillée», 
«Sans un sourire» : Coco Chanel. Effeuillée,
Seul reste le parfum sur la peau dénudée
Dans des mouvements d’arabesques débridées.

Dis-moi : Wie heißt Du, Wer bist Du, Wo kommst Du her ?
Le blanc cervidé détourne sa tête altière
D’immaculées baudruches à l’élasticité
Égale à celle de l’interprète étoilée
Au ciel d’où circule sa créativité.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr

Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 6 août 2020 dans 6 Divers (s'y fier)

 

«Titi la rengaine et Loulou», son orgue de barbarie. Par Christian Grenouillet et avec Joël Bosc (ACI). Festival «Nuit des Ours». (Vallorcine, 06-08-2020, 20h30)

Ce soir, la chanson de Mackie
Prend corps au cours de son récit.
Il s’y mêle un grain de folie
Assaisonné de diableries
Sur son orgue de barbarie
Qui troqua ses bretelles
Contre une manivelle.

«Suis contrebandier et poète»,
Occupé à «rester honnête».
Un petit «colporteur» d’histoires,
Bonimenteur «cueilleur» d’espoir,
D’armoise aux vertus de l’absinthe
Soulageant les ex femmes enceintes.
Parcours animé, plein de joie ;
Chants connus, d’un judicieux choix,
Repris en chœur à chaque fois.
Quelques légendes d’autrefois,
Agrémentées des vies de rois,
Tracent en la nuit les voies et lois.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr

Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 6 août 2020 dans 6 Divers (s'y fier)

 

«Le cercle des insensés». Lecture d’extraits tricotés par Renée Defaÿ : «A perdre la raison, Pensées sauvages» ; crochetés par Nella Calavon : «Petit exode en exil forcé» ; démêlés par Zoé Z : «Recto Verso ou la raison d’être». Editions «Parce qu’on est là». Festival «Nuit des Ours». (Vallorcine, 06-08-2020, 19h30)★

Quand trois écrivaines jettent sur le papier
Leur vécu psychotique, palier par palier,
On pénètre leur enfermement dramatique
Jusqu’à l’éclatement de leur bulle en public.

Introspection, autopsie de leurs souvenirs
Afin de créer un acceptable avenir.
Des vies qui s’ouvrent et s’épluchent à fleur de peau
Pour exprimer les pépins imprimés au dos.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr


Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 6 août 2020 dans 6 Divers (s'y fier)

 

«Sur le chemin des écureuils». Festival «Nuit des Ours». (Vallorcine, 06-08-2020, 17h00)

En balade sur le chemin des écureuils,
D’attendrissantes sculptures en bois nous accueillent
Tandis qu’à foison, quelques verdures l’on cueille
Pour en faire un bouquet de saveurs au cerfeuil.
On apprend à choisir d’intéressantes feuilles…

Des peintures néo-rupestres
Nous relient au globe terrestre ;
Réalisations des enfants
Qui préparent et sèment à tous vents
Des cailloux pour marquer le temps.
Sous le soleil de Vallorcine,
Pour plaire aux touristes, ils dessinent.

Béatrice Chaland / BC. Le Rideau Rouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr

Copyright BC. Le Rideau Rouge – tous droits réservés
 
Poster un commentaire

Publié par le 6 août 2020 dans 6 Divers (s'y fier)

 

Atelier d’initiation au Taïko, l’art de jouer du tambour au Japon. Improvisation et spectacle de et avec Yumi Célia et Alison Roe. Par le duo «2 Taïko». Festival «Nuit des Ours». (Vallorcine, 06-08-2020, 14h à 16h)

Le tambour japonais,
A l’aube des temps, naît.
Au-dessus du cours d’eau,
Vibrent soudain les flots
Quand leurs quatre baguettes
Dans l’air font la navette
«Pour taper le taïko».

«Frapper en utilisant tout le poids du corps»,
En se fixant sur son «centre de gravité».
C’est une élégante et sportive activité
A l’énergie sautante prise à bras le corps.

Une initiation qui saisit totalement ;
On se laisse emporter avec ravissement.
Le spectacle du soir s’annonce saisissant,
Avec ses rythmes envoûtants sur feu de camp.

Des accélérations percutantes à souhait
Saluent la nuit tombée délivrant des secrets
Que deux jeunes femmes à la force prodigieuse
Révèlent en envolées, de façon prestigieuse.

Béatrice Chaland / BC. Le Rideau Rouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr

Copyright BC. Le Rideau Rouge – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 6 août 2020 dans 6 Divers (s'y fier)

 

«Solo de bandonéon». Récital de William Sabatier. Festival «Nuit des Ours». (Vallorcine, 05-08-2020, 24h30)

Le tango argentin et le bandonéon
S’épousent en la vallée quand brillent les néons.
Quelques morceaux choisis s’accordent à la nature
Mêlant leurs nostalgiques sons à la verdure
Qui se plie et virevolte comme un duo
De danseurs auxquels les clarines font écho.

Quelques vaches, paresseusement allongées,
Tendent le museau pour, aux notes, se gorger,
Tant de délicieuses notes que de rosée.
Par une averse de trilles on est arrosés.

Le musicien ne fait pas jaillir de grenouilles
Mais de légères sauterelles qui farfouillent,
Attirant l’attention des oiseaux qui gazouillent
Comme nous, en l’écoutant, durant la vadrouille.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 5 août 2020 dans 6 Divers (s'y fier)

 

«Scritto e orale». Chorale Frascati. Festival«Nuit des Ours». (Vallorcine, 05-08-2020, 23h30)+

Chœur italien aux feux de camps,            
Chansons traditionnelles aux champs            
D’honneur des amours et des guerres.              
Guitare ou a capella, airs                     
Du folklore abattant frontières           
S’élèvent en la nuit des mystères             
Prenant corps et voix en plein air.      
Surgissent, fouettant les sangs,        
Les souvenirs adolescents               
Des fins de soirs incandescents.                

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 5 août 2020 dans 6 Divers (s'y fier)

 

«Marie Bizarre casse les couilles». Écriture Laurent Lebon. Mise en scène Jean-Luc Guitton. Interprétation Véronique Pilia. Par la compagnie «Etc … Art». Festival «Nuit des Ours». (Vallorcine, 05-08-2020, 22h30)+

Puissant pouvoir de révélateur textuel
Qui fait feu de tout bois contre l’irrationnel.
Passant en revue les prédateurs sexuels,
L’auteur lâche quelques graines spirituelles.

Pour «protéger mes filles, j’éduque mes fils»,
Leur apprenant à lutter contre tous les vices.
Un catalogue qui donne un grand tour de vis,
Clouant au pilori les bas instincts machos
De ces messieurs dont les bouilles ont un peu trop chaud.

A «ces femmes anonymes qui ont mis tout»
Sur le plateau de la balance du «Me Too»
Pour dire le viol qu’elles aussi ont subi.
L’international cri de détresse saisit :

Ich auch, ia tojè, anqui jo, yo también,
Afin qu’enfin l’on se soutienne et se souvienne
Qu’«on naît pas macho», mais que vite «on le devient».
Contraindre une enfant, une femme, n’est-ce rien ?

«Les femmes représentent 96% des viols
et tentatives de viol. En France, 1 femme
sur 7 sera victime d’agressions sexuelles.
1 femme sur 10 est violée au cours de sa vie».

Alors, Messieurs, toujours contents de votre vit ?
Si ces chiffres pouvaient sécater les envies …
«Au doigt mouillé», on compterait moins de forfaits
Si Justice leur en faisait payer les frais,
Les mettant, pour quelques temps, à l’abri, au frais.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 5 août 2020 dans 6 Divers (s'y fier)

 

«Forêts». Extraits des recueils d’Armand Gatti : «La Parole errante», «Les Arbres de Ville-Evrard», «Battements d’ailes». Adaptation, Mise en scène Bruno Boussagol. Interprétation Louis Berthélémy. Par la «Compagnie J’ai tué mon bouc». Festival «Nuit des Ours». (Vallorcine, 05-08-2020, 21h30)+++

La «Nuit des Ours» à Vallorcine
(Vallée des Ours et non porcine)
Démarre en course au pas de charge
Dans une pente raide en marge …
Menant au spectacle en hauteur
Où chantent les hêtres sans heurts.

Intonations pleines d’ardeur,
Une voix s’élève, plein cœur
En forêt de chênes et mélèzes
Où le comédien est à l’aise.
Son talent fuse vers les cimes,
Discours dressé fuyant l’abîme.

Hommage aux arbres dans la guerre.
Le maquis souverain libère
Les camps de tous leurs tortionnaires.
Sur des textes d’Armand Gatti,
S’illustre Louis Berthélémy.

Un jeune comédien à suivre
Qui, de toute son âme, livre
Un récit clair et poétique,
Aux accents chauds et nostalgiques.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 5 août 2020 dans 6 Divers (s'y fier)

 

«Sculptures en pleine nature». Festival «Nuit des Ours». (Vallorcine, 05-08-2020, 17h00)

Sur le parcours, quelques sculptures,
Au regard, se donnent en pâture.
Oeuf constitué de planchettes
Teintées de la couleur violette.

Un taureau de bois d’envergure,
En point de mire, se figure.
Quelques racines en piédestal,
A même la roche, s’installent,
Formant un musée végétal
Au gigantesque pied rural.

Crayons taillant le paysage,
Mouton de Saint-Ex au passage,
Dessin rocheux vers les nuages,
Dressés au-dessus des alpages.

Tête de chamois sur racine
Dans du noyer qui hallucine
Dès que le soleil l’illumine.
Champêtre ambiance qui domine.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 5 août 2020 dans 6 Divers (s'y fier)

 

«La Nuit des Ours» en deuxième festival. Atelier «Yoga en Montagne» encadré par Xavier Dunand. (Vallorcine, 05-08-2020, 14h à 16h30)

Relier son corps à la nature
Par de naturelles postures.
Partant de la voûte plantaire,
On s’ancre doucement en terre.

Avec l’inspiration du vent,
Le corps se fait spirale avant,
Explore les trois dimensions
Dans d’agréables contorsions.

Chaque muscle est sollicité
Jusqu’au centre de gravité.
Laisser-aller de l’équilibre
Et toutes les parcelles vibrent.

Découverte de la souplesse
Menant tout droit à l’allégresse.
Dans d’inattendus mouvements,
On prend le soleil et le temps.

La «vague intérieure fluide»
Se propage comme un liquide
Hydratant la moindre cellule
Pour se sentir bien dans sa bulle.

Un esprit de décontraction
Anime toutes sensations.
La lente détente se fait.
Sans guêpes, ce serait parfait !

On se ressource d’énergie
Créant sa propre stratégie
Et l’origine de la vie
Dans nos cheveux se cherche un nid.

L’air nous pénètre et nous traverse,
Les éléments nous bouleversent.
D’oppositions, naît l’harmonie,  
Le mental devient symphonie.

Notre corps s’ouvre à l’aventure
Sans ressentir de courbatures.
C’est le nectar ou confiture
De la pensée qui se structure.
Une expérience qui rassure.

C’est un sympathique voyage
Qui s’offre à nous dans les herbages.
Tout à coup sautent les clivages,
Embarquons vers d’autres rivages
Où Montagne et Yoga s’engagent
Sur sentiers lumineux et sages.  

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 5 août 2020 dans 6 Divers (s'y fier)

 

«Blue Mockingbirds» en concert dans «Out of the Nest». Banjo : Jérémie Fabre. Contrebasse : Félix Heymans. Clarinettes, Saxo : Anton Kherkof et Antoine Lissoir. Trompette : Joë Santoni. (Chamonix, 30-07-2020, 19h00)★★

Cinq garçons dans le vent,
Le nez vers le Mont-Blanc,
Notes aiguës soulevant
La foule des présents,

Sortis du «Bartavel»,
Rejouent au naturel
Quelques airs éternels,
Allumant les prunelles.                  

Un concert au chapeau,
Quinzaine de morceaux
Pour un apéritif
Qui ravit les oisifs.          

Sur du Duke Ellington,
Ça démarre et cartonne.
Aux mémoires résonne
Le jazz qui impressionne
Quand la trompette sonne.  

Y’a pas photo, ça donne …
Même sur du charleston.
Blues de Sidney Bechet,
Dont ils ont le secret,     

Pour moments réussis
Auxquels on dit merci.
Convaincus et conquis,
Vite, on les applaudit.         

Belles adaptations
Grâce à leur formation.
Soirée improvisée
Qui a bien su viser
Un public averti,
Aussitôt investi.                     

Jouent, chantent en acoustique ;
D’autant plus sympathique
Que nul micro ne pique
La vedette artistique.
Aucune sophistique
Ne gâche la rythmique.                     

Plus plaisir efficace
Qui, franchement, délasse.
De jolies dédicaces
Chaque soir en terrasses.                    

«Auberge de Jeunesse»
Et «Monky Bar» en liesse,
Au «Little» ils s’empressent
De prouver leur adresse.                                          

Accueil au «Bartavel»
(Sans faire la vaisselle)
Qui, à eux, fait appel,
Complices en ritournelles.                                 

Une «Petite Fleur»
Tenue à bout de bec,
Pour des «Oiseaux Moqueurs»
Soufflant au sax … impec !                     

Rêves bleus du plumage
Qui rendent un bel hommage
Au puissant jazz ramage
Sans ternir son image.                   

Un album qui s’envole,
Tels leurs oiseaux idoles
Qui s’échappent du nid
Pour enchanter les ouïes.
A Cham, l’année prochaine,
Ils reviennent sur scène.

Béatrice Chaland / BC. Le Rideau Rouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BC. Le Rideau Rouge – tous droits réservés

 

«Rockabilly». Concert du groupe Talysker. (Chamonix, 27-07-2020, 19h00)

Dans la plus pure tradition du rock’n’roll,
Quatre garçons, apparemment sages, s’envolent,
Faisant renaître des souvenirs qu’ils bricolent
Autour de guitares et batterie qui s’affolent
Pour que le son monte jusqu’au-dessus des cols
De la vallée ou des pichets à faible alcool.

Déhanché à la Elvis pour que les paroles,
Au plus près du mouvement, et de la peau, collent.
Voix qui descend dans les profondeurs et décolle,
Nous emportant dans des contrées où les rigoles
Creusent des micro sillons pour que l’on rigole ;
Souvenir des microsillons dont on raffole !

Béatrice Chaland / BC. Le Rideau Rouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BC. Le Rideau Rouge – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 27 juillet 2020 dans 6 Divers (s'y fier)

 

«Randonnée culturelle» avec Bertille Fabre. (Chamonix-Servoz, 18-07-2020, 9h à 16h)

Future diplômée de moyenne montagne,
Sur les sentiers à découvrir elle accompagne
Les curieux de nature qui bien haut s’exclament
Sur les connaissances qu’elle apporte avec flamme.

Une lecture attrayante du paysage
Qu’elle décrit, commente au détour des passages,
Agrémente un parcours de judicieux conseils
Qu’on suit à la lettre jusqu’au bout des orteils.

Proposées par la Communauté de communes,
Ces sorties,
Assorties
De distractions qu’elle a créées, sont peu communes.

Quelques jeux de cartes, de sa fabrication,
Étalées avec bonne humeur et conviction,
Font revivre les grands moments des constructions
Et des diverses tentatives d’ascensions.

Près de deux cents possibilités de s’instruire
Sollicitent l’émulation qui ne peut nuire,
Soude les équipes formées avec plaisir
Et l’on repart avec l’envie de revenir.

Bertille cultive et cueille les sensations
Afin de nous faire partager sa passion.
C’est le temps des myrtilles et baies d’observation,
D’amasser des souvenirs en conservation.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 18 juillet 2020 dans 6 Divers (s'y fier)

 

«Les Bikers». Animation concert. Rock n’Roll Street Band dans les rues piétonnes. (Chamonix, 17-07-2020, 17h30 )

«Les plus grands tubes dans un Road Trip déjanté»
Où «quatre bikers loser» battent le pavé.
Rythme qui s’échappe de leurs musicaux pots
Pour réveiller de vrais frissons sur notre peau.
De sauvages citadins, tout de cuirs gantés,
Accélèrent à chaque croisement de travées.

«Les Bikers Band» ressuscitent le bon vieux rock.
Ce sont les nouveaux B.B. qui, les notes, croquent
À pleins poumons qu’ils ont solides comme roc.
Harley Davidson, contre bicyclette, ils troquent,
Usant, sur leurs drôles de selles, leurs vieux frocs.

Look motards désarmés,
Jeans troués des armées,
Sur bécanes en folie
Pour moments de furie.

Une course effrénée
Ralentit les années
Pour mieux nous ramener
Au bon temps où est né
Le vrai rock endiablé
Qui nous a rassemblés.
On leur a ressemblé
À une chouette époque
Qui n’était pas du toc.

Ne manquant pas de souffle,
Leur orchestre repousse
Les limites du son
Et des démonstrations.
Un concert qui klaxonne
Et des cuivres qui sonnent
Le départ
En fanfare.

Transport original,
Fabrication spéciale,
Cycles de carnaval
Pour petit festival
D’ambiance très locale
Dans un show marginal.

Alignement parfait
Des deux roues … ça promet !
Pas de danse discrets
Si le temps le permet.

AFOZIC ?
La musique
Dynamique ;
Un déclic
De pratiques
Qui nous piquent
Sous les pics
Historiques,
Sympathiques.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 17 juillet 2020 dans 6 Divers (s'y fier)

 

«Les petits bals mobiles du 14 juillet». De 17h30 à 19h30 dans les rues piétonnes. (Chamonix, 14-07-2020)+

Grâce aux«petits bals mobiles»,          
On range notre mobile       
Ainsi que l’automobile          
Pour quelques instants de pause          
Musicale où, tout, l’on ose.       
Sur leurs rythmes on se trémousse,         
Sourire sur la frimousse.             

C’est l’«Office de Tourisme»        
Qui, avec grand optimisme,           
Invite tous les piétons             
À chanter sur tous les tons.                 

On retrouve avec plaisir            
«Chaps» animant nos désirs               
Sur sa guitare électrique           
Et son bagout éclectique       
Dans «Le Petit Bal Pour Tous»        
Où son rock nous éclabousse               
De tonalités joyeuses.           
L’envie de danser, furieuse,         
Réveille l’âme curieuse         
De se dégourdir, heureuse …           

Swing limpide qui éclaire        
La voix de«Marina Claire»         
Chaloupant selon les airs.              
Timbre léger et profond,             
Intime et qui se confond           
Avec le frais paysage              
Qui balance ses branchages.            
Atmosphère cristalline,           
Chaleureusement divine.            
S’alternent, bonne humeur, spleen.                    

Quand, «The Disco-Mobillette»,                  
Près de nous, enfin, s’arrête,             
Ils arrosent de reprises             
Qui carburent et nous défrisent.                
Look hippie dont ils se grisent              
Pour faire oublier la crise.            
Déguisés en friandises        
Aux teintes flottantes en brise              
Sautillante qui irise,                
Leur prestation ironise.                

Ambiance rock des trois groupes                          
Qui ont tous le vent en poupe.             
Une déambulation        
Qui donne satisfaction ;                 
Couleurs mouvantes et passion,                
Agréable décoction                
Sans aucune frustration. 

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 14 juillet 2020 dans 6 Divers (s'y fier)

 

«Le retour de Richard 3 par le train de 9h24». Réalisation Eric Bu. Scénario, Dialogues Gilles Dyrek. Musique originale Stéphane Isidore. Avec Sophie Forte, Hervé Dubourjal, J.-G. Barbier, C. Bardery, A. Barbotte, L. Escaffre, A. Gardel, B. Alazraki, Y. Muller, G. Dyrek, … Film, Avant-Première vue le 07-05-2020)++

Sophie, forte de son expérience scénique,
Démarre en fanfare sur musique filmique
Qui entraîne plein champ en labeur labouré.
Repas de famille où les mots vont débourrer
Les situations latentes
Où ils sont tous en attente
De mises au point véridiques, très stratégiques.

Rencontre de travail, construire un personnage …
Dans un huis-clos qui les met en transe et en nage.
Condamné à faire la paix avec ses proches
Dont il s’est éloigné ; ce n’est pas dans la poche.

L’enjeu du psychodrame qu’ils reconstituent
N’a plus rien d’un jeu car les mots blessent et puis tuent.
Alternance de fiction et réalité
Où le scénario s’étire et reste alité
Dans une respiration qui tient en haleine,
Faisant bondir un yoyo entre amour et haine ;
Gaieté factice, rires forcés sur la peine.

En suivant le cours de la rivière et du flot
De paroles noyées dans l’incompréhension,
On s’attache à démêler le vrai du faux lot
De situations où les acteurs sous tension
Mettent et dévêtent leurs habits de paranos.

Pleurs contraints,
Sept contre un,
Tour à tour, ils se déboutonnent et passent à table,
Se foutant psychologiquement sur le râble.

Entre répétitions
Et manipulations,
L’épuisant «jeu de rôles»,
Une tragédie, frôle.

C’est le Monopoly
Du bluff et de la vie
Où demeurer poli
S’avère un vrai défi.

Leur forte interprétation théâtralisée
Écharpe à vif les êtres ridiculisés,
Perce à jour le côté sombre, banalisé.
Puissant film sincère pour dédramatiser.

Ça tient bien la route, même quand ça déraille,
Les fils conducteurs restent parallèles aux rails.
Ça tourne comme le porcelet sur sa broche
Quand leurs esprits fragiles et torturés s’embrochent.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
 

Tour du Monde «Deliziosa». (Du 05-01-2020 au 26-04-2020)

La belle A.-L., hôtesse belge francophone,          
Se vautre dans un comportement qui détonne           
Avec la fonction qu’elle est censée occuper.     
Pour brasser de l’air vicié, elle en fait des tonnes,      
N’accordant crédit qu’à sa petite personne ;     
Seule son apparence l’a préoccupée.      

Elle se nourrit de ragots qu’elle colporte,                  
Les englue de sauce mensongère et en porte          
Les reliefs empoisonnés aux ouïes crédules,           
Les faisant gober jusqu’au fond des mandibules.       

Elle déforme tout et traduit de travers ;             
Le harcèlement constitue son ordinaire           
De propos dégradants au fiel autoritaire       
Déversé avec la force d’un lance-pierres.         

Inculte et incompétente, mais toujours fière,           
Dresser les uns contre les autres est son entière         
Activité exercée de façon altière.         
De grâce, mettez-la sur de courtes croisières             
Afin que ses hautes qualités de nuisance              
N’aient pas le temps d’éclore et de prendre naissance.                    

Qu’elle suive d’abord des leçons de français          
Avant de s’exprimer sur ce qu’elle ne sait.               
Calomnie et diffamation devraient s’exclure           
De l’équipe COSTA, mais elle n’en a cure.              
Je m’associe à tous les autres passagers         
Qui, par ses infamies, ont été outragés. 

Oza / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 26 avril 2020 dans 6 Divers (s'y fier)

 

«Cirque du Soleil – Rétrospective». Direction cinématographique David Mallet. (Captations vidéo vues le 01-04-2020)+++++

«Le Cirque du Soleil»,
Une pure merveille
Qu’on ne quitte des yeux
Qu’après être amoureux
De toutes leurs prouesses
Qui nous mettent en liesse.

Défiant la pesanteur,
Ils font battre nos cœurs,
Allument les étoiles
Des génies qu’il dévoilent.

La perfection s’écrit
En beauté infinie.
Superbes ralentis
Qui laissent ébahis.

Numéros d’exception
A la vitesse du son.
Talents à profusion
En totale fusion.
Comble de l’émotion
En mirant leur passion.

Somptueux maquillages,
Couleurs chaudes et sauvages.
Des tons verts pâturages,
Bleus intenses en nuages
Aux rouges flamboyants
Et jaunes étincelants.

Élégance
Qui balance
En tous sens.
Performances
D’inédits
Paradis.

De grands numéros
Internationaux
Où leur Feu Sacré
Les a consacrés.

Chaque spectacle a sa marque dominante
Qui s’accorde aux prestations hallucinantes ;
De «Kooza» à «Quidam» ou «Saltimbanco»,
«Ka», «Alegria», un triomphe en bravos,
«Worlds Away», «Varekaï», on leur dit banco !

«Le Cirque du Soleil» porte bien son nom,
Produit de sublimes perles de renom
Et bouleverse notre univers à fond.
Pour éblouir, ils en connaissent un rayon !

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Diagonales Ascendantes». Danse Verticale en Kit. Carte Blanche à la «Compagnie Retouramont». Conception, Chorégraphie Fabrice Guillot. Festival Tempsdanse #3. Coopérative De Rue De Cirque (2r2c). (Paris, 16-05-2019, 19h30) ++

Seize acrobates à l’assaut des murs de Paris
Dansent sur les façades, se lancent un défi,
Se balancent dans une joyeuse harmonie
Et ajustent leurs mouvements en symphonie.
Des dizaines de jeunes de diverses troupes,
Pour leur prestation de haut niveau, se regroupent.

Une déambulation sans cacophonie
Où grimper aux mâts donne une belle énergie.
Les corps, livrés à tous les sens, hument le vent,
Nous entraînent à la découverte d’un quartier
Universitaire en bord de Seine. Noyés
Dans un vertige de beauté, tête en avant,
On ressent les secousses des êtres ployés,
Frôlant les baies vitrées, leur prêtant songe et vie.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

«Fête des Guides». Cérémonie, Démonstration de secours du PGHM, Chorale, Feu d’artifice. (Argentière, 14-08-2018, 17h à 22h30) ++

Toutes générations de Guides confondues,
Pour l’événement annuel tant attendu,
Sont là pour fêter leur dévouement absolu.
Hélico et exercices de sauvetage
Rappellent que la montagne, belle et sauvage,
Avec l’expérience d’un Guide, se partage.

Grâce à plusieurs démonstrations d’hélitreuillage,
Double récupération au dernier passage.
Un regroupement de tous services mondiaux,
CISA – ICAR, à la pointe de la radio,
Modernise les secours, de plus en plus haut.

La chorale chante la solidarité
Dans une chaude ambiance de proximité.
Aux quelques récits de cordées mouvementées,
Se mêle un recueillement dans la dignité.

J-P Devouassoud, cet été, honoré,
Comme c’est le cas, pour un Guide, chaque année.
La «Caisse de Secours» fut, par lui, bien gérée.
Il est conseillé d’avoir un second métier,
Car, sans assurance, la vie est sans quartier.

+ + + + + + +

Feu d’artifice, puissant et riche en couleurs,
Très dense, aux multiples tonalités intenses ;
Queues de paon, jusqu’à soixante mètres d’ampleur,
En éventails qui nous illuminent en tous sens.

Magnifique et sans temps mort, à jet continu ;
Sans doute l’un des plus beaux que j’aie jamais vu.
Éclats de diamant inondant le firmament,
Explosion de joie libérant les filaments ;
Une apothéose entre deux concerts dansants.

Un feu aussi nourri
Que tous les plats servis.
L’assiette montagnarde,
copieusement gaillarde,
Jusqu’au bout de la nuit,
A tenu compagnie.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 14 août 2018 dans 6 Divers (s'y fier)

 

« Environnement vertical ». Cirque aérien. Conception, Chorégraphie Fabrice Guillot. Composition musicale Jefferson Lembeye. Avec Nathalie Tedesco, Fanny Gombert. Par la « Compagnie Retouramont ». Dans le cadre de la « Fête des Guides ». (Chamonix, 11-08-2018, 19h00) ++

Une ascension en perpétuel mouvement
Comme un pendule qui revisite le temps.
Les corps s’élancent dans un vide contrôlé.
Deux générations de femmes vont convoler
Avec le mur qui les attire et les repousse,
Se lovant dans la paroi, en spirales douces.

Les passes s’enchaînent en elliptiques défis
Du signe géométrique de l’infini.
Figures du yin du yang de l’espace
Dans la recherche sinueuse de leur place,
Elles tournent et c’est nous qui avons le tournis.

Série de sauts dans l’a-pesanteur élastique
Qui procurent des sensations énergétiques.
« Une lutte s’installe, ludique et combative »
« Entre les corps, le vide et l’architecture » vive.
« Réinterpréter le granit de l’habitat »
Par le contact de la main et de chaque pas.

Elles lui insufflent une autre vie qui prend sens.
Le monument fait peau neuve dans sa naissance
Offerte au regard du public qui le découvre
Dans une nouvelle perception qui entrouvre
Une façon différente de voir la ville
Grâce à l’évolution de ces artistes habiles.

Baudrier et corde ne sont plus une entrave
A la liberté, mais aident à l’élan qui brave
L’escalade de la façade verticale …
De la mairie, en leur démarche originale.
Pour seul support, une création musicale
Qui leur met la tête joliment à l’envers
Dans leur costume bleu intense orné de vert.

Elles dansent et elles explorent la matière
Qu’elles caressent, dans une étreinte de pierre.
« L’agrès, comme outil de transformation urbain »,
Une articulation du possible sans frein.
Un spectacle tout en finesse et symbolique
Pour une « Fête des Guides » bien poétique.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés