RSS

«Pour unique soleil». Roman de Joseph Agostini. Publication 2021. Editions «Envolume. Des auteurs pour des lecteurs». (Lecture achevée le 08-05-2021)★

08 Mai

Une vie gâchée pour une «fascination»     
Qui la déroute et mène à l’hallucination     
Provoquée par une insurmontable obsession.     
Plus rien ne compte que l’étrange succession :      
Coïncidences éveillant l’imagination     
Malsaine d’une adolescente en perdition.     

L’intéressante séance en psychanalyse     
Ponctue, relève le récit de mignardises     
A la recherche du double qu’on vandalise         
Se l’appropriant si bien qu’on le vampirise.     
De jolis passages où la poésie irise     
Les «grosses commissions de larmes» qui épuisent.     

Délicat livre grand public, facile à lire,     
Pour rêver à la plage entre deux souvenirs.     
De brefs témoignages qui bercent entre deux rires.     
Pensées qui se décomposent et se recomposent     
Au rythme des souffrances et des joies qui s’y posent.     

Il suffit d’une parole pour que bascule     
L’estime qu’on a de soi et que se bousculent     
Les idées contradictoires dues à l’erreur     
D’identification dans des propos mineurs.     
Un cercle vicieux où les rencontres s’enchaînent     
Pour rompre ou corrompre les maillons d’une chaîne     
Qui cherchent à s’agripper mais jamais n’y parviennent.     

On s’aventure en des cas poussés à l’extrême.     
Quand tout fleurit et sourit à ce que l’on aime,     
C’est inconsciemment qu’on se torture soi-même,     
Détruisant malgré soi la preuve irréfutable     
D’un malentendu se révélant dommageable.     
Une lettre déchirée détruit à jamais     
Les doux sentiments qui, in petto, s’exprimaient.     

Des ressemblances en cascade, face au miroir     
Aux alouettes se trompant de trajectoires,     
Qui se cristallisent en obsessions dérisoires,     
Enflent jusqu’à éclater en maints désespoirs.     

Après les banalités du début du livre,     
La seconde moitié, son intérêt, délivre.     
On se plonge dans l’écriture et dans le jeu     
Psychologique s’affinant de mieux en mieux,     
Prenant plaisir à la découverte du texte     
Qui rebondit sur les situations prétextes     
Au développement de l’argumentation.     
Analyse de folie en augmentation.     

Trois femmes vivent dans l’ombre de Daniela     
Qui est la seule à ne pas s’exprimer par la     
Voix traditionnelle car elle n’est pas là.     
C’est aussi l’histoire de deux mères éperdues     
Dont la fibre maternelle fut suspendue.     

Le tout, bien huilé par la patte médicale     
Du psy qui tire les cartes de son bocal     
Et lie les ingrédients jusqu’au bout du normal,     
L’émulsion variant selon l’état du moral.     
Un reflet de femmes en quête d’identité ;     
Le mensonge y fait éclore la vérité.    

    
Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge  
http://bclerideaurouge.free.fr
https://bclerideaurouge.wordpress.com                        
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.