RSS

«En attendant Gadot». De et avec Robert Sullon. Hommage à Henri Salvador, Jerry Lewis, Raymond Devos. Mise en scène Marie Alexandra Eremine. (Captation, en direct d’Avignon, 13-02-2021, 19h00)★

13 Fév

Si «le temps c’est de l’argent»,
Sur la tête il sert d’agent
Révélateur à des fins
Virtuelles sur défunts.

«En attendant, Gadot»
Évite le gadin
Nez rouge sur les pompes
Quand les mots charment et trompent.
Il nous fait le cadeau
De ravageurs potins.

Avec risque et panache, il épingle les mots,
Les retourne et leur fait un enfant dans le dos
Sous forme clownesque en ciblant bien ses propos.
«On prend sur soi quand on est jeune», un peu envieux,
Propre sur choix. «On fait sous soi quand on est vieux».
«Le temps est aux rageux quand on devient plus vieux».

À l’«Atypik Théâtre», un spectacle atypique
Qui, gentiment, les neurones, chatouille et pique,
Se joue de tout sur un mode en chantant épique.
Représentation truffée d’extraits sympathiques
De chansons mettant en valeur sketchs et critiques.
Faciès apprivoisant les tics et les mimiques.

Pour résumer, la vie passe par «in vitro»
Puis chemine joyeusement vers «in bistro».
Attention à ne pas glisser sous le métro
Quand, dans l’aile, on a quelques petits coups de trop.

Les reins
D’airain,
Gorgés de vin,
Et c’est la fin
De l’organe
Mis en panne.
Sans son sifflet,
N’est que reflet
De pénurie
Pour que l’on rie.

«Gars tôt givré»
Pour dégivrer
Les spectateurs
Avec chaleur.
Un one man chaud
Qui fait son show …

«Tout commence au bordel et finit au bordeaux» …
Et, symboliquement, on tire le rideau
De l’écran d’ordinateur qui nous a unis
Lors de cette séance aux distances abolies.

Béatrice Chaland / BC. Le Rideau Rouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BC. Le Rideau Rouge – tous droits réservés

 

Les commentaires sont fermés.