RSS

«Le garçon sur la branche». Pièce de René Trusses. Mise en scène Marc Fauroux. Avec Christophe Anglade, Vincent Dufour. Par la «Compagnie Paradis éprouvette». (Captation vidéo vue le 04-02-2021)★

04 Fév

Au «Théâtre du Centre»,
Les problèmes ils recentrent.
Dans la Haute-Garonne,
A vélo, ils raisonnent.

Musique qui ravit
Au rythme de la vie
Et des acrobaties
Pour fuir tous les soucis.

«Le garçon sur la branche»
Vers la société penche
Mais elle reste étanche.
Sur leur sort, il s’épanche.

Le sans-abri fait la manche,
Recueille idées noires et blanches
Que tous deux dissèquent en tranches
Comme du pain sur la planche.

Pas à pas, ils s’apprivoisent
Dans la forêt qui pavoise.
Et puis, ils font table rase
Du chagrin qui les écrase.

Un décor vert pervenche
Aux pensées de revanche
D’un univers qui flanche
Dans leur rencontre franche.

«Il y a des mots plus profonds qu’une rivière» ;
Mis bout à bout, ils forment un collier solidaire
Pour tisser peu à peu la communication
Qui déchire l’écran de l’incompréhension.

Le lycéen qui a fui l’école et son père
Trouve, à travers l’aïeul égaré, ses repères.
Dans le sous-bois, il fait figure de lumière,
Ce vieux lutin, face à l’ado qui désespère.

Un conte nocturne en forme d’allégorie
Pour canaliser les échecs et la furie.
Ils poussent les murs, découvrent d’autres façons
D’exister. Échange donnant une leçon
Afin d’envisager le monde à l’unisson.

Plongée dans le clair-obscur que le tournesol
Troue, illumine pour «chercher un meilleur sol»,
Cultivant la terre et les réflexions d’humains.
Immobilité ou parcours d’un long chemin …

Béatrice Chaland / BC. Le Rideau Rouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BC. Le Rideau Rouge – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 février 2021 dans 3 Envie de théâtre

 

Les commentaires sont fermés.