RSS

«Crâne». D’après Patrick Declerck. Adaptation, Mise en scène Antoine Laubin. Par la «Compagnie De Facto». (Avignon, 19-07-2019, 10h00)++

19 Juil

Entretien radiophonique à bâtons rompus,                            
La parole s’y libère en phrases impromptues        
Dévoilant ce que l’auteur, dans sa pièce, a tu.       
Declerck dit :«Mais qu’est-ce que penser sans langage» ? 
L’ex sniper, dans la littérature, s’engage                   
Suite à une opération à cerveau ouvert                 
Où les mots se heurtent à l’invisible barrière          
Impossible à franchir car la parole innée,        
Pendant un temps, par le corps, fut abandonnée.             

Puis, sur scène,       
On enchaîne.           
Tumeur !    
Tu meurs ?            
La neurochirurgie opère les cerveaux,          
Le doute et le vertige ajoutent ombres au tableau.                   

«Prudence raisonnable» ?             
«Stupide obstination» ?          
Face à l’indécision,          
Ses pensées renouvelables          
Tournent en observations.             
L’identification,                
A d’autres, est confusion.                    

Dans un état proche de la résurrection,           
Ou de la mort, sur la table d’opération,                                   
«Ce corps nu en partance»      
Attend la délivrance.           
La«survie acceptable»      
Est-elle envisageable ?                

Monsieur Nacht sombre en la nuit de l’anesthésie,             
En plongée libre pour le maintenir en vie.                
C’est le récit d’une douce«mélancolie»          
Dont la précision chirurgicale s’écrit.           

La confusion : Nacht, Nuit, Nackt, Nu,      
Donne un doublé gagnant à vue      
Riche en informations utiles et allusions         
Qui s’assortissent et s’assombrissent d’illusions.     

«Chirurgie éveillée»,       
«Paradoxe» lié    
Au«Théâtre des Doms»         
Qui maîtrise les dons,         
En langue déliée.              

Il ouvre sa conscience en cette nuit d’avant         
Le Jour J, cinq voix intra-crâniennes faisant        
Écho pour nous décrire ces derniers instants    
Où l’on pénètre allègrement son subconscient.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.