RSS

«Juliette Drouet». Adaptation, Écriture Kareen Claire et Thierry Sforza. Mise en scène Bernard Schmitt. Direction musicale Cyril Duflot. (Paris, 17-12-2018, 21h00) ++

17 Déc

Elle s’exprime en véritable combattante,
Dans une comédie musicale épatante.
Une aussi bonne comédienne que chanteuse
Déborde d’une énergie plus que contagieuse.

Sa personnalité, au «Studio Hébertot»,
Explose en étoiles à travers tous les tableaux.
Alternance de tirades sur le plateau
Avec les lettres qui enchantent les solos.
«Si mon nom vit, ton nom vivra». Victor Hugo.

A la fois plurielle dans ses compositions,
Elle est seule sur scène dans ses convictions,
Mais soutenue par le regard de l’arrangeur.
La voix chantée revêt de multiples couleurs
La misère du monde qui prend de l’ampleur.

Contraste saisissant d’avec l’introduction
Si légère qu’elle masquait la profondeur
Et la montée en puissance de l’écriture
Qui bouillonne et convoque d’illustres figures.

Juliette dit : «Je ne tombe pas amoureuse»,
«Je ne chavire pas, je m’élève en amour».
Consacrant sa vie à son Victor, pour toujours,
Malgré ses infidélités, elle est heureuse.
Vingt mille lettres en cinquante années laborieuses …
«Le monde a sa pensée, moi j’avais son amour».

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.