RSS

« Gardiennes ». De et avec Fanny Cabon. Mise en scène Bruno de Saint Riquier. (Avignon, 14-06-2018, 18h30) +++

14 Juin

Diverses vies se déroulent en un fleuve rouge
Qui détricote les objections de toujours.
En une dizaine de secrets mis à jour,
Ressurgissent les blessures des fardeaux lourds
De contre-sens empêchant que les idées bougent.

Au travers de tous ces récits de solitude,
Se dévoilent les aspects cachés, âpres et rudes,
Des femmes qui ont survécu à tant d’épreuves
Et contre qui d’injustes lois cherchaient des preuves.

« Pas l’affaire des hommes … on se débrouillait seules ».
Ils s’en lavaient les mains, même jusqu’au linceul.
« L’avortement, crime d’état, puni de mort »,
Ils en étaient responsables mais sans les torts.

« Les curetages à vif » … qui « râclent les entrailles »
N’empêchent pas qu’on retourne vite au travail.
Jamais le droit de laisser les maris en rade …
« Mes cris sont de silence et ma paix de façade ».

Spectacle poignant, rouge sang, qui prend aux tripes.
Comment ne pas penser à celles qu’on étripe.
Le cache-col piqué d’infinies douleurs court,
S’étire sur la scène en en faisant le tour.

« Les Gardiennes de la vie » veillent aux « Trois Soleils ».
Bouleversante rétrospective en éveil
Sur un siècle pas si lointain où l’on charcute
Sans que la société masculine percute
Les dégâts qui perdurent à cause d’actes bruts
Avant qu’entre en lice et en vigueur la « Loi Veil ».

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.