RSS

« Et dans le trou de mon cœur, le monde entier ». De Stanislas Cotton. Mise en scène Bruno Bonjean. Par la « Compagnie Euphoric Mouvance ». (Avignon, 28-07-2017, 10h25) +

28 Juil

C’est, quelque part, dans « le grand trou de la décharge »
Que la haine contre le monde se décharge.
Un texte raide où le subconscient se déchire,
Pour laisser entrevoir le meilleur et le pire.

L’impuissance de la femme face à la puissance
De l’homme violeur qui écrase en toute indécence
Le corps et le cœur et la pensée de l’innocence.
Ils sont sept à étaler sur scène leur violence
Et à déballer le sac de toutes leurs souffrances.

Ils s’invitent aussi, l’infanticide et la vengeance,
Sur le tapis de feuilles mortes sans indulgence ;
L’odeur du sang « avec la bêtise et l’ignorance » ;
La guerre, les ventres déchiquetés d’arrogance.

« Théâtre Gilgamesh »,
Ils allument la mèche
De notre désespoir
Plongé dans le trou noir ;
Le mensonge comme arme.
Spectacle qui désarme !

Rêve … et puis … méprise …
Cauchemar … traîtrise …
On tue par surprise …
« En éradiquant les lendemains ».
« Le monde agonise » …
« Et nous en sommes les assassins ».
« Comme si dans mon cœur tombait le monde entier »
Où se creuse le vide laissé en chantier.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.