RSS

« Le NON de Klara ». De Soazig Aaron. Adaptation Sylvie Gilles. Mise en lecture Manon Allouch. (Avignon, 26-07-2017, 11h10) +

26 Juil

« Ceux qui ont dit NON à l’occupant », quelques-uns
Seulement, reviennent à la Libération.
« Théâtre Au bout là-bas », il se peut que certains,
A tout jamais marqués par la décoration,
La plus glorieuse qui soit pour une nation,
Le tatouage indélébile à l’avant-bras,
Sentent pour toujours la brûlure inscrite en gras.

Dévastée, vidée, cette étrange survivante
Reste une vision terriblement dérangeante.
Rescapée d’Auschwitz, devenue intransigeante,
Elle apparaît comme étrangère à elle-même,
Indifférente à tout ce qui existe et aime.
« Le NON de Klara » déchire tous les rideaux
Que l’on se jette sur les yeux et sur le dos.

Et … « c’est fou ce qu’un squelette est lent à mourir »
Quand les mentalités continuent à pourrir
Sur d’abominables certitudes à vomir.
« La réalité fut plus sordide » à subir
« Que tout ce qu’on pourra en dire » ou bien écrire.
« Il est des silences qui crient », sans pleurs, sans rires.
« Enfermer les mots au placard », serait-ce pire ?

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.