RSS

« L’Ombre de Stella ». De Pierre Barillet. Mise en scène Thierry Harcourt. Interprétation Densi d’Arcangelo. (Avignon, 06-07-2017, 11h50) ++

06 Juil

Portrait au vitriol d’une « beauté tragique »
Par celle qui vécut dans « l’ombre de Stella »
Et dont cinquante ans de vie elle dévoila.
Le passé de l’actrice est du plus haut comique.
Piquantes anecdotes au « Théâtre Actuel »
Où, sous les lumières, tout redevient réel.

Retracer les mémoires de la comédienne
Par son esclave de toujours, quoiqu’il advienne,
S’écrit en mots d’humour et règlements de compte.
Déballage où deux existences se racontent.
Amour, haine et jalousie sont les ingrédients
D’une cuisine bien mijotée d’expédients.

On se régale de la tambouille « brûlée »
D’interrogations liées à l’occupation,
Sur plat principal de vengeance jugulée,
Servie avec coupes de champagne et passion.
Une « photo qui se déchire lentement »
Ainsi qu’une vie qui se brise élégamment.

« C’était pas une existence »,
« Mais ça été ma vie ».
L’acteur-actrice dit,
Avec force, sa souffrance,
Admiration, résistance.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s