RSS

« La Violence des Potiches ». D’après Marie Nimier. Adaptation, Interprétation Isabelle de Botton. Mise en scène Jean-Pierre Hané. Gestuelle scénique Philippe Fialho. (13-06-2017, 20h00) +

13 Juin

« Deux façons de se taire »,
L’une est de ne rien faire,
L’autre étant « de saturer l’espace de mots »,
Technique souvent utilisée, par défaut.

Du bon usage d’un mot et de son contraire,
De l’inertie ou du mouvement, elle espère
Que le juste milieu trouvera son repère
Tandis qu’elle peint, dépeint, son art littéraire.

« La colère d’une godiche »
Fait « La violence des potiches ».
Sa révolte ordinaire
Devient vite exemplaire.

Quand il lui prend l’envie
De partager l’avis
Qu’elle cogite sur la condition des femmes,
Elle les défend avec son cœur qui s’enflamme.

« Potiche » à l’intérieur joliment décoré
Dans le but final d’être cassée, dévorée.
Une mise en scène qui va tout dépoter
En comblant les vides quand la terre est ôtée.

« La tête dans les étoiles » au « Studio Raspail »
Et « les pieds sur terre » un brin ancrés dans la paille,
C’est au petit « Pixel » que s’embrayent et déraillent
Les habitudes à remettre sur les droits rails.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s