RSS

« Qui es-tu Fritz Haber ? » De Claude Cohen. Mise en scène, Jeu Xavier Lemaire. Et avec Isabelle Andréani. (10-12-2016, 19h00) ++++

10 Déc

Les reliefs d’un repas servent la discussion
Âpre sur le sens moral d’une découverte
Scientifique. Les hypothèses sont ouvertes
Et le conflit s’installe, tranchant d’émotion.

« Tu n’as jamais su regarder où il fallait »,
Reproche Fritz à Clara, elle qui voulait
Que ce qui est beau, ne soit pas rendu si laid.
« Tous les moyens sont bons dès qu’ils sont efficaces,
Peu importe si ça passe ou si cela casse.

« Dieu est un poison, une substance chimique »
« Qui infeste le cerveau de l’homme » et complique
Son raisonnement. Sous « l’habit de bienfaiteur »,
On voit poindre l’amoral collaborateur,
Doublé du génial « bourreau de l’humanité »
Qui va asphyxier largement, et sans compter,
Une population criblée d’infirmités,
Dont les poumons seront à jamais esquintés.

Comble de l’ironie, le zyclon B nettoie
Tout, depuis la cale du bateau, jusqu’aux toits,
Faisant table rase de tout ce qui survit,
En détruisant la moindre parcelle de vie,
Comme ce fut le cas pour l’extermination
Des Juifs et Tziganes en camp de concentration.

Millions d’humains transformés en bêtes de somme.
« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ».
« Conscience sans science n’est que ruine de l’homme ».
Difficilement conciliable et mène au drame.

Bien au-delà du psychodrame familial,
C’est le détournement d’idées originales
Qui est restitué de façon impériale.
Une interprétation sensible et magistrale,
Dure, cinglante, qui fait perdre les pédales,
Poignante pour Clara face à un Fritz glacial.

Confrontation de visions diamétralement
Opposées qui mène au mortel affrontement
Où l’humanité perd de son rayonnement
Quand l’arme chimique vise à l’effondrement
Des valeurs que l’homme piétine allègrement.
Cette invention a changé notre jugement.

Un brillant duo à l’admirable prestige ;
Avec les mots, ils font de la haute voltige.
Ils nous passionnent par leur authenticité
Et les accents terribles de leur vérité.
Une œuvre pour lutter contre la cécité ;
« Studio Hébertot », il faut se précipiter.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s