RSS

« Ondine ». De Jean Giraudoux. Mise en scène Gwenhaël de Gouvello. Par la « Compagnie du Catogan ». (Avignon, 16-07-2016, 12h55) +++

16 Juil

Jamais là quand on dîne,
C’est l’histoire d’Ondine,
Qu’à « La Cour du Barouf »,
Ils content avec esbroufe.

La folie galopante
D’une âme rayonnante,
D’une sirène aimante ;
« C’est une rêve » qui tente.

Sa présence flottante,
Et si ensorcelante,
Est un brin effrayante,
Éperdument fuyante.

Une féerie fraîche
Dans le courant revêche
De « cascade marine »
Où l’amour se devine
Et où il se décline
En parfaite illusion
D’éternelle passion.

Les sources sous le lac,
En étrange flic-flac,
Jaillissent en tourments
De bruissants sentiments.

Légende ravivée,
Au pouvoir dérivé
De magie frémissante,
D’aurore frissonnante.

Récit surnaturel
« D’impossible éternel » ;
La « sœur des éléments »,
En vague, se reprend.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s