RSS

« Augustin passe aux aveux ». D’après « Les confessions de Saint-Augustin ». Traduction Frédéric Boyer. Adaptation, Mise en scène, Jeu Dominique Touzé. Création musicale Guillaume Bongiraud. (02-06-2016, 21h00) +

02 Juin

C’est, aux « Déchargeurs, qu’Augustin passe aux aveux ».
Dans la « souffrance, le spectateur est heureux »
De partager les égarements ombrageux
Qui défilent dans l’obscurité de ses yeux.
Rire de béatitude qui plie en deux,
Chacun entendant uniquement ce qu’il veut.

Une confession enrobée des trémolos
D’une sublime musique qui fait écho
Aux digressions d’Augustin et à son fardeau.
Les sonorités du violoncelle, à ses maux
Se collent, et les parent d’un superbe manteau,
Composé d’électro-acoustique, doublé
D’une pelisse où la partition va troubler
Les croyances et valeurs luttant à fleur de peau.
Les affres d’une âme tourmentée ont bon Do,
Répandues sur les corps affaissés sur leur dos.

Composition originale, bien mêlée
Aux « Suites de Bach », comme cheveux emmêlés.
Les voix se font les notes sur une portée
Qui, dans un autre monde, va nous transporter.
Dans ce vaste univers sensoriel déporté,
Les tympans frémissent sous les sons rapportés.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s