RSS

« Dorothy Parker ou Excusez-moi pour la poussière ». De Jean-Luc Seigle. Mise en scène Arnaud Sélignac. Avec Natalia Dontcheva. (18-05-2016, 19h00) ++

18 Mai

Au « Théâtre Le Lucernaire »,
Une mise en scène, fort claire,
Sur les mentalités, éclaire.
« Ça prend du temps d’être méchant »,
Il faut le faire avec talent.
Avec sa cruauté verbale,
Elle analyse à fond le mal
De la société qui l’entoure,
Traquant les faiblesses à l’entour.

Madame Dorothy Parker
Connaît l’âme humaine par cœur
Et hait ce qui est ordinaire,
Sans personnalité entière.
Une scénographie qui sert
Joliment une actrice hors pair.

« Monde bourré de paradoxes »
Dans une Amérique d’intox …
En quatre-vingt nouvelles écrites,
Elle écrase les parasites.
Ses mots, pire que du fleetox,
Ciblent bien mieux que du botox.

Connue pour avoir la dent dure,
Ses écrits font un effet sûr.
Assoiffée d’humour et bourbon,
Elle raille sur tous les tons.
Elle a du chien et du mordant,
De l’allure et du répondant.

Mauvaise langue de génie,
D’un comité anti-nazi,
Elle fut la grande égérie.
Elle rêve d’une autre vie
Et du roman de ses envies.

Elle meurt en femme d’esprit.
Son testament, qui tous surprit,
Ne fut pas une anomalie.
« Excusez-moi pour la poussière »
Fit, sur son urne funéraire,
Un très bel effet littéraire.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s