RSS

« Le Père Goriot ». D’après Honoré de Balzac. Adaptation Didier Lesour. Mise en scène Frédérique Lazarini. Par la « Compagnie Véhicule ». (07-05-2016, 20h30) ++

07 Mai

Dans la « Pension bourgeoise des deux sexes et autres »,
Les tourments du « Père Goriot » deviennent nôtres.
Une surprenante version du roman s’offre
Dans un affolant va-et-vient de pseudo coffre
Où l’usurier est le maître des destins vains
Qui s’abîment au fond de « L’Artistic Athévains ».

Des trouées dans la toile
Lèvent un coin de voile
Sur le pernicieux caractère
Des filles de ce pauvre hère
Dont la raison s’égare
Sans le moindre regard
De sa cruelle descendance
Qui ne pense qu’argent et danse.

Trois acteurs interprètent tous les personnages,
Prêtant aussi aux femmes un bien nouveau visage
Qui s’exprime à travers des masques recherchés
Et dont la voix s’adapte à ces formes cachées.

Perdue dans le labyrinthe psychologique,
La détresse des uns et des autres s’applique
A détruire ce qui peut encore sauver
De la débâcle à laquelle ils se voient rivés.

Un rappel aux tragédies de l’Antiquité,
Avec un support de Commedia dell’Arte
Dont le regain d’énergie des superbes masques
Peaufine les voix adaptées aux folles frasques.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s