RSS

« Louise, elle est folle » et « Déplace le ciel ». Dyptique de Leslie Kaplan. Conception et Jeu Frédérique Loliée, Elise Vigier. Par le « Théâtre des Lucioles ». (17-04-2016, 16h00) +

17 Avr

Presque étrangères l’une à l’autre, leurs deux voix,
Si différentes, se complètent par le choix
D’une improbable et fusionnelle association
Qui entraîne d’imprévisibles réactions,
Les jetant dans d’incontrôlables dimensions.

Le « Théâtre des Lucioles »
Présente « Louise, elle est folle ».
Des mots qui, à la peau, collent
Comme shampoing ou alcool.
Au T.Q.I., ils décollent.

S’ensuit « Déplace le ciel »
Agrémenté de querelles
Sur un art universel
Saupoudré de grains de sel
Acerbes et spirituels.

Philosophie essentielle
Où le sens des mots révèle
Une acuité visuelle
A décrypter le réel.

Dans leur recherche on décèle
Une quête d’éternel
Recommencement cruel
De ces phrases qui se mêlent,
De ces phases qui s’emmêlent.

« L’accent c’est la trace du corps dans la langue »
Et cela donne un rythme qui laisse exsangue
Face aux placards dont les portes se comportent
En miroirs qui renvoient des images fortes.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 17 avril 2016 dans 3 Envie de théâtre

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s