RSS

« Oblomov ». D’après le roman d’Ivan Gontcharov. Conception, mise en scène Dorian Rossel. Par « Cie STT O’Brother Company ». (Avignon, 09-07-2014, 15h00) ++ (Paris, 01-12-2015)

07 Oct

« La vie me semble si vide, (si) incomplète ».
L’ennui, la paresse entre deux sommes, reflète
L’état d’esprit qu’on lit sur toutes les figures.
« La vie ? … Poésie que les hommes défigurent ».

A la « Caserne des Pompiers », couve le feu
Qu’Oblomov laisse s’éteindre au fond de ses yeux.
Transformant sa vie en un long songe immobile,
Sa procrastination garde l’inertie, vile.

Et le lieu paisible où son rêve nous conduit,
C’est l’endroit où s’embrasent le ciel et la terre,
Dans une fusion qui le fige sur son lit,
Tandis que le reste du monde l’indiffère.

La fine étude sur le « sens de l’existence »,
Au travers de cette pièce, prend tout son sens.
La distribution fait palpiter ce récit
Que sept acteurs, guitare et voix, animent ici.

C’est en l’an deux mille quinze au mois de décembre,
« Théâtre Monfort », qu’ils renaîtront de leurs cendres.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s