RSS

« Démons ». Librement inspiré de la pièce de Lars Norén. Adaptation, Conception, Mise en scène Lorraine de Sagazan. Avec Lucrèce Carmignac, Antonin Meyer Esquerré. (04-10-2015, 20h30) ++

04 Oct

« Le Trou noir » fait l’impasse et permet que s’efface
« L’Enfance perdue » où les souvenirs se glacent
En « Éventail de rires » jetés à la ronde.
« Des Monstres d’amour » qui dévorent tout le monde
Au « Théâtre de Belleville » et qui surplombent
Les spectateurs pendant que l’ambiance se plombe.

Dans un rituel de séduction mortifère,
Le couple d’un « Je t’aime, moi non plus », s’enferre.
Tandis qu’il disperse les cendres de sa mère,
L’époux met mal à l’aise les hommes sur terre.
Sur un zeste de Virginia Woolf, au dessert,
Quand le vernis craque, c’est l’étau qui se serre.

Jeu incessant entre le réel et l’écrit ;
Tout se balance entre l’émotion et les cris.
Le public, à l’affût, constamment entrepris,
Assiste, voyeur, aux échanges de mépris.
Dans leur salon, les spectateurs pris à partie
Se laissent enfin envahir, petit à petit.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 
Poster un commentaire

Publié par le 4 octobre 2015 dans 3 Envie de théâtre

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

 
%d blogueurs aiment cette page :