RSS

« Paris Coquines, Coquineries musicales de Ronsard à Gainsbard ». Par Rebecca Mai. Piano, Accordéon Roland Romanelli.Mise en scène Laurent-Marie Affre.(26-09-2015, 21h00) +

26 Sep

La chanson grivoise,
Celle qui pavoise
Dans sa nudité …
Elle qui dégoise,
Laissant sur ardoise
Rares voluptés …
Et parfois déboise
La féminité
Dans l’intimité …

Celle qui mignardise
De jolies friandises …
Rabelais et Ronsard
Y mirent tout leur art
Et puis sans perdre haleine
Ce furent Paul Verlaine
George Sand ou Hugo
Qui osèrent bien … tôt
Qui usèrent aussitôt
De ces fameux refrains
Où, relâchant le frein,
De joies, firent le plein.

Le « Théâtre de la Huchette »
Remet à l’honneur les poètes
Qui surent bien conter fleurette
En en parodiant les bleuettes
Qui firent tourner quelques têtes.
Un petit récital de fête
Accompagné en tête à tête.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s