RSS

« Hommes au bord de la crise de nerfs ». Mise en scène Raymond Acquaviva. Deux pièces de Georges Feydeau « Hortense a dit : Je m’en fous » et « Mais n’te promène donc pas toute nue ! » (Avignon, 12-07-2015, 22h35) +++

12 Juil

Véritable cabinet dentaire à l’ancienne,
Vivement déconseillé d’y faire des siennes.
Dans une grandiose et agitée mise en scène,
Ils jouent le jeu de l’auteur à en perdre haleine.

De Charmants « Hommes au bord de la crise de nerfs »
Médisent de leurs femmes et n’en sont pas peu fiers.
Donc, dans leur chemin, elles se mettent en travers,
Et brouillant les pistes ainsi elles se libèrent.

Un jeu léger, cependant très coordonné,
Aux répliques qui fusent, fort bien envoyées.
Pour sûr, des portes qui claquent à toute volée,
Laissant y passer de lyriques envolées.

Un gros effort
Sur les décors
Pour neuf artistes
Plus un pianiste.

A « La Luna »,
Ils passent là
Poser leurs pas
Dans les sabots
Du grand Feydeau.

On rit beaucoup
Des jolis coups
Tordant le cou
Aux habitudes
De bourgeoisie
Si bien choisie.
La vie est rude
Pour tous les prudes.

Aux politiques
Ils font la nique,
Mettant leur cœur
Et leur ardeur
A bien servir
L’illustre auteur
En faisant rire
De leurs délires.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.