RSS

« Effroyables Jardins », de Michel Quint. Avec Philippe Laurent. Compagnie  » Dychka et Cie ». (Avignon, 10-07-2015, 15h30) +

10 Juil

« D’Effroyables Jardins, cruels, sanglants, dévastés »,
Refont surface au « Pittchoun Théâtre », cet été.
« Les clowns (lui) ont toujours déclenché le chagrin »,
Il a « détesté les Augustes » du chemin.
La râpe à fromage servait de mitraillette
Pour jouer au soldat-enfant, à l’aveuglette.

Ainsi, quand vient le temps de la maturité,
Tout le sens du clown-père et son utilité
Rattrapent l’ado en quête d’humanité ;
Le clown devient le témoin de la vérité.
« Sans vérité, comment peut -il y avoir de l’espoir » ?
Quel est alors le travail sur le devoir de mémoire ?

Le clown s’avère le révélateur de l’Homme
Et prend le visage du passé qu’on dégomme.
Il inspire alors le respect et fait trembler,
Quand il trépasse, du rire aux larmes, d’emblée.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s