RSS

« Nuits Blanches ». D’après « Sommeil », Nouvelle de Haruki Murakami. Adaptation, mise en scène Hervé Falloux. Avec Nathalie Richard. (09-12-2014, 19h00) +

09 Déc


C’est comme un linceul, tissé de dix-sept nuits blanches,
Qui l’enveloppe et éveille son cœur qui flanche.
Le « Théâtre de l’œuvre » vibre du récit
Qu’elle fait simplement, avec des mots précis.

Elle raconte sa lente vie sans histoires,
Où ils écoutent du Haydn ou bien du Mozart.
Elle retrace et dissèque ses souvenirs
Qui la hantent, car elle ne peut plus dormir.

« L’esprit parfaitement clair », détaché du corps,
Ses « rêves éveillés » la maintiennent encore
Longtemps dans l’heure la plus sombre de la nuit
Où il n’est guère possible qu’elle s’enfuie.

Sa « vie … agrandie d’un tiers, c’était merveilleux » …
Mais, méditer en permanence est-ce aller mieux ?
S’arracher au sommeil conduit-il à périr,
S’il ne lui reste vraiment rien à découvrir ?
C’est sur une étonnante façon d’en finir,
Que s’achève un conte qui pousse à réagir.

Son monde lui devient « étrange » et étranger.
Les barreaux s’écartent et tout est envisagé,
Dans un humour léger, sensible et frémissant
Sous un ciel constellé de mots justes et grinçants.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
http://bclerideaurouge.free.fr
https://bclerideaurouge.wordpress.com
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 9 décembre 2014 dans 3 Envie de théâtre

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s