RSS

« Ceux de 14 », de Maurice Genevoix. Adaptation, mise en scène, interprétation Vincent Barraud. Par la compagnie « La Parole du Corps ». (Avignon, 09-07-2014, 13h05) +

09 Juil


A « L’Alibi Théâtre » il n’y en a aucun
Pour expliquer « sacrifiés » et « chair à canon ».
Entre pluie et sang, les liquides font le plein
Pour vider un homme qui est monté au front.
Au bout de quatre ans de supplice il en reste un,
Mais un quoi, qui, comment, pour dire ? Nous, on …
C’est ainsi que disparaît tout un bataillon
Et quelques dizaines de milliers de troufions.

Le seize février dix-neuf-cent-quinze enterre
L’Idéal que les soldats se sont fait naguère.
Genevoix raconte sa vision de la guerre,
« La Grande », celle où tous se trouvent face à terre,
Les tranchées, les obus, la boue et la misère,
Les trous où les hommes tombent dans l’autre enfer.

Un seul en scène d’une longue adaptation
Où le corps prend racine tout contre les troncs
Qui, à l’instar des vies tronquées, truffées de plomb,
Ne seront plus jamais comme avant, ni d’aplomb.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
http://bclerideaurouge.free.fr
https://bclerideaurouge.wordpress.com
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s