RSS

« Tant qu’il y a les mains des hommes ». D’après Bobin, Gary, Huston, Jelloun, Maalouf, Monod, Neruda, Sebbar. Adaptation, mise en scène Violaine Arsac. Par le « Théâtre de l’Horizon ». (Avignon, 07-07-2014, 13h20) +++

07 Juil


« Tant qu’il y a les mains des hommes » … Pour quoi faire ?
Si c’est pour autre chose que mettre des fers
Aux êtres libres, peut-être est-ce nécessaire
Pour écrire, peindre, bâtir ou câliner,
Sans tenir compte de l’endroit où l’on est né.

L’écriture est la seule terre sans exil,
Le seul moyen de ne pas être un humain vil.
Un « rêve d’écriture comme identité », ,
La peinture pour recentrer l’humanité.

Se construire pour s’autoriser à aimer.
Le mélange des couleurs sert à ranimer
L’étincelle que le « regard peut libérer ».
« Théâtre de La Luna », venez espérer,
Réfléchir et votre mentalité changer,
Afin que dans le monde on sache partager.

Après le succès de « Bien au-dessus du silence »,
Ils s’expriment ici avec force et véhémence
Afin de faire « accepter la diversité en soi »,
« Pour accepter la diversité du monde », par choix ;
Car « il n’y a pas d’étranger sur la planète ».
« Là où on s’aime … il ne fait jamais nuit », en fait.

Béatrice Chaland / b.c.lerideaurouge
http://bclerideaurouge.free.fr
https://bclerideaurouge.wordpress.com
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s