RSS

« Guillaume Perret and The Electric Epic », en concert. (Chamonix, 01-02-2014, 21h00)+

01 Fév

Une musique qui trans-
Perce, sur laquelle on trans-
Pire et qui vous met en transes.

Une avalanche de sons
Mêlant le larsen aux tons
Lancinants de démesure
Qui s’insinuent et triturent …

Au « Majestic », leur couture
Instrumentale rature
La très classique portée,
Pour ailleurs nous transporter.

Guillaume Perret, dans son « Electric Epic »,
Nous prend à rebrousse-poil comme un porc-épic,
Nos poils se hérissant d’un plaisir tout nouveau.
Il met la déconstruction à un haut niveau,
Mixant savamment les accords et désaccords,
Dans un grinçant et mélodique corps à corps,
En un fascinant, brûlant, méthodique effort.

Il « Massacra »(*)
Le grand « Thème pour le rivage des morts »(*),
Quand il sacra
Roi, « Kakoum »(*), sur son entreprenant « Chamo(*),
Conduit, à travers « Ethiopic vertigo »(*),
Dans un immense et brillant jeu de « Légo »(*),
Jusque dans les bras de la belle « Circé »(*),
Faisant profiter, de son dernier CD(*),
Un public très varié qui l’a acclamé.

« New Album »
Qui dégomme,
Saxophone
Qui étonne …

Il y a de l’électricité dans l’air
Qui déchire avec passion mais sans colère,
En clin d’oreille au « Cosmojazz Festival »
Des trois précédentes saisons estivales.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge

http://bclerideaurouge.free.fr
https://bclerideaurouge.wordpress.com
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s