RSS

« Bobby Fischer vit à Pasadena », de LarsNorén. Traduction Amélie Berg. Mise en scène Philippe Baronnet. Par la « Compagnie Les Permanents ». (09-10-2013, 20h30)++++

09 Oct

Invités dans leur intimité familiale,
Nous pénétrons tous dans leur salon convivial
Où l’ambiance se charge d’électricité.
En bons complices de leurs excentricités,
On se laisse prendre à leur malaise croissant,
Otages du drame qui nous laisse impuissants.

Témoins du tumultueux échange verbal
Qui frappe de toutes parts comme dures balles,
On assiste aux mauvais souvenirs qu’ils déballent
Au cours de leur nuit d’un désamour anormal.

Ils avancent entre schizophrénie et autisme,
Imprégnés de vieilles rancœurs et d’alcoolisme.
Les points de suture écorchent les « plaies ouvertes »
Du psychodrame qui les maintient en alerte.

Une écriture criante de vérité
Avec de grandes scènes d’authenticité
D’où éclate bien toute l’incompréhension
Contenue dans leur superbe interprétation.

« Théâtre de la Tempête », gronde l’orage
Qui met dans leur cœur puissante énergie et rage
Désespérée de lutte contre le naufrage
De vies cherchant à s’échapper de tout carnage.

Un texte profond et plein de lucidité,
Aux répliques empreintes de vivacité.
Une oeuvre d’une cruelle nécessité
Où l’amour et le temps, soudain, sont arrêtés.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
http://bclerideaurouge.free.fr
https://bclerideaurouge.wordpress.com
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 9 octobre 2013 dans 3 Envie de théâtre

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s