RSS

« Les écrits de M. Girardot de Noseroy » ou « Des ré-épousailles d’avec son corps ». Par Christian Pageault. (18-09-2013, 18h30)+

18 Sep

Une prestation de haut niveau,
Dite d’une voix qui vole haut,
Égrainant la musicalité
D’un texte défriché en beauté,
Cultivant sa sensibilité,
Évolue en toute liberté.
Entre adaptation ou vérité,
Se perdent songe ou réalité.

« J’emprisonnerai le temps
Dans le souffle d’une phrase ».
Ces récits inachevés,
En l’espace d’un instant
Nous sont donnés sans emphase
En toute simplicité.

C’est un prétexte historique
Qui est source au « Lucernaire »
D’une analyse psychique

Qui se déploie dans les airs
Pour semer des pousses de réflexion
Parsemées d’idées de résolutions.

La quête d’un « bien véritable »
Est servie de façon affable.
On est prêts à passer à table
Humer le poireau à l’amiable.

Le jeu du comédien nous berce
Tandis que les mots qu’il déverse
D’une voix qui subjugue tant
S’écoulent en nous joliment,
Comme un bon bouillon de culture
Plantant racines et ramure. 

Déposant armes et armure,
Guerrier de la bonne parole,
Ses pensées, quelque peu frivoles,
Déconcertantes pour l’époque,
Avec leurs avancées baroques,
Semblent pour le moins équivoques.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
http://bclerideaurouge.free.fr
https://bclerideaurouge.wordpress.com
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 18 septembre 2013 dans 3 Envie de théâtre

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s