RSS

« Le mur … de l’équilibre », cirque contemporain. Mise en scène François Bourcier. Conception et jeu Pascal Rousseau. Composition musicale Éric Bono. (Avignon, 12-07-2013, 14h00) +++

12 Juil

Une musique délicate et raffinée
Qui ponctue la toute dernière ascension née
Dans l’esprit de Pascal, et le met nez à nez,
Face au mur de ses incertitudes innées.

Notes en pointillé léger, prolongement
D’une quête d’absolu, si élégamment
Dirigée vers un inaccessible sommet,
Que la détermination en fait un jouet.

Une maîtrise parfaite à couper le souffle,
Sans que jamais le virtuose ne s’essouffle.
Seul celui du vent et du vacarme d’orage
Force la hardiesse nécessaire au courage.

Une nuit, en « terres noires » accidentées,
En roue libre, quand la carriole est renversée,
Le manège onirique s’apprête à commencer
En une épopée sur musique synchronisée.

Chaque pièce du chariot est prétexte à jeu,
Se métamorphosant en piège dangereux,
Grâce à une mise en scène récréative,
Fouillée, particulièrement inventive.

Quand la musique se fait soudain percutante,
Elle cible les efforts, comble nos attentes.
Elle occupe sur scène une place importante,
S’imbriquant de façon cruciale et imposante.

En apportant une dimension poétique
A l’art précis, suggestif, fantasmagorique,
Ils font éclater le mur et voler les briques,
Dans une jolie montée, lente et symbolique,

Pour, qu’après le naufrage,
Commence le voyage
En vue d’un sauvetage
Et désir d’arrimage.

Passant à travers le mur, l’acteur se déchaîne,
Coupe ses liens, largue les amarres et les rennes,
Décolle du « Collège de la Salle », entraîne
Nos cœurs dans son irrésistible ascension. Vaine ?

Les cendres se mêlant au chant incantatoire,
La vie renaît loin des glaces du désespoir.
Un homme se renvoie le mur comme un miroir
Où le monde se mire à l’eau de la victoire.

Recherchant toujours plus de créativité,
Pascal éblouit par sa réactivité,
Son sens mobile, aigu, de la diversité.
Son bateau ivre chavire d’intimité,
Libéré des grains de sable d’hostilité.

Spectacle fait d’amour et de complicité
Où se mêle toute sa générosité.
Superbe travail, sans filet mais bien vigilant,
A la mesure de sa force et de son talent.

Béatrice Chaland /b.c.lerideaurouge
http://bclerideaurouge.free.fr
https://bclerideaurouge.wordpress.com
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s