RSS

« Le Septième Kafana, Trafic de femmes, témoignages vécus ». De Nicoleta Esinencu, Dimitri Crudu et Mihai Fusu. Adaptation, Mise en scène Nathalie Pivain. Par le « Fractal Théâtre ». (28-04-2013, 17h00)+++

28 Avr

Depuis toujours le « Théâtre de l’Opprimé »
Permet à tous, et aux sans voix, de s’exprimer.
Il libère la parole des réprimées
Et ses convictions méritent d’être primées.

« Le Septième Kafana » est une tragédie contemporaine,
Construite à partir de témoignages et de récits recueillis
Auprès de femmes moldaves victimes de la prostitution
Forcée et des trafics d’êtres humains. »

Femmes « utilisées jusqu’à l’effacement ».
Affamées, droguées, torturées, rouées de coups,
Des « marchandises » « jetées » en pâture « aux loups »
Qui s’acharnent sur elles sans discernement.

« Violées » … « Dépossédées de toute dignité humaine,
Elles sont envoyées en enfer : les kafanas des Balkans,
Le front de guerre russe en Tchétchénie ou encore
Les trottoirs en Tchéquie, en Italie et en France aussi. »

L’homme prend et maîtrise la poupée gonflable,
Ce symbole muet de la femme jetable.
Une poupée qui lui échappe et perd son air
Et qu’il presse contre lui pour calmer ses nerfs,

Poupée qu’il entraîne dans une folle danse
Et qu’il considère comme sa dépendance.
Aucun besoin d’assurer une descendance,
C’est un objet toisé avec condescendance.

« Le trafic de « chair humaine » est devenu ces dernières années en
République de Moldavie une industrie de profits en grande expansion.
« Les marchandises », comme les trafiquants nomment les
Malheureuses victimes, peuvent rapporter des bénéfices colossaux. »

La mise en scène, simple et riche en même temps
De restes festifs, détritus, bouteilles vides
Qui ont rempli la panse des hommes avides,
Reflète misère et infini dénuement.
Mais de tout cela, quel sera le dénouement ?

Les confettis jonchent le sol, foulés aux pieds,
Mais pour ces femmes mutilées, pas de quartier.
Dépossédées de tout, de leur identité,
Elles sont vidées de toute leur entité.

« Dupées, enlevées, vendues, battues, violées, torturées et parfois
Tuées : des atteintes aux droits fondamentaux de l’homme sont
Actuellement perpétrées en Europe contre des femmes et des jeunes
Filles victimes de trafics et forcées à la prostitution. »

Sacrifiées sur l’autel de la rentabilité,
A souffrir en silence elles sont habilitées.
A ne plus savoir qui elles sont, habituées,
Car leur corps ne leur appartient plus, ils l’ont tué.

« Le trafic d’êtres humains est celui du low risk, high profit,
Petits risques, gros bénéfices. Ce trafic ne nécessite pas un
Grand investissement, contrairement aux autres.
L’argent qu’il a rapporté a souvent été utilisé comme
Capital de départ pour financer de la drogue ou des armes. »

Si minuscule parmi les reliefs de table,
Elle est déposée nue sur la surface instable.
Petite figurine en pâte à modeler,
A l’effigie d’une femme manipulée.

Sujet épineux et difficile à traiter,
Comment bien parler de ces femmes maltraitées …
Avec des mots simples et percutants, se dit
Toute l’horreur vécue et aussi les non-dits.

Interprété de façon sobre et naturelle,
D’un ton neutre qui permet de penser, à celles
Dont on a brisé le corps, l’esprit et les ailes,
Avec plus d’acuité et une vision nouvelle.

« En Suède, une loi, votée en 1999, criminalise le client.
Ce texte part du principe qu’un être humain ne peut pas être
Mis en vente, et que la prostitution est une violence à l’égard des
Femmes. Ainsi, dans le but de ne pas punir deux fois la femme,
La loi s’en prend maintenant à la demande plutôt qu’à l’offre. »

Ce texte aux Éditions « L’Espace d’un instant »
Apporte précisions et éclaircissements.
C’est énoncé avec retenue et pudeur,
Dénoncé avec une grande profondeur.

Oza /b.c.lerideaurouge
http://bclerideaurouge.free.fr
https://bclerideaurouge.wordpress.com
Copyright BCLERIDEAUROUGE – tous droits réservés

Publicités
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :