RSS

«Les Liaisons Dangereuses … ou la fin d’un monde» , d’après Pierre Choderlos de Laclos, adaptation et mise en scène de Régis Mardon (27-03-2011) ★★★

27 Mar

Dans ce lieu ancien qu’est le théâtre Essaïon,
Si, ce soir, à l’Histoire, nous nous essayions,
A démêler les fils de la petite histoire
Des êtres, découpée sur le fil du rasoir.

C’est dans cette magnifique cave voûtée,
Aux courbes harmonieuses, par les ans patinée,
Que les odieux secrets vont être révélés
Et que les pires scandales vont éclater.

Sous ces pierres séculaires,
Lieux propices aux délices,
Mettre les êtres au supplice
Nous les rend légendaires.

Ces monstres sanguinaires,
Assoiffés de destruction psychologique,
Par leur percée solitaire,
Vont fragiliser les âmes bucoliques.

« En cette période de troubles extrêmes »,
« Révolution de Paris … »
« Cette terrible barbarie ! »
« Nous ne sommes pas de pierre. »

Madame de Rosemonde
Juge ainsi le monde
Qui, à Cécile de Volanges,
A ravi son corps d’ange.
Puis elle convie
Cécile à l’oubli.

Fuyant la vie qui n’est plus belle,
La pieuse Madame de Tourvelle,
A qui l’on a brisé les ailes,
Dans la folie se réfugie.

Cécile de Volanges est dépositaire
Du coffret de l’échange épistolaire
Entre le machiavélique Valmont,
Vicomte cynique et plein d’aplomb,
Et l’intrigante Marquise de Merteuil,
Odieuse et raffinée dans son orgueil.
Instigatrice, elle prend dans ses filets,
Puissant, riche, jeune, beau, vieux ou laid,
Tout ce qui peut aisément la servir.
Elle fait de Valmont une girouette
Qu’elle manipule en servile marionnette.
Tout lui est bon pour l’obliger et l’asservir.

Instrumentalisé,
Valmont viole à tout va
Les corps, les cœurs et les consciences,
Avec art, faconde et insolence.
Il n’a aucune moralité
Et rien ne lui résiste ici-bas.
Pervers et diabolique,
Du mal il est la symbolique.

Par un habile découpage des lettres,
Pour en de subtiles dialogues les mettre,
Les deux acolytes, Mardon et Luneau,
Ont revisité Choderlos de Laclos.

Ces lettres, écrites à la perfection,
Retracent la fin d’un monde d’abjection.
Et cette originale adaptation
Commence là où s’achève la narration.
« Les lettres sont dangereuses
bien plus que les liaisons. »

Dans cette version,
Sans nulle aversion,
Valmont, entouré de quatre femmes,
Est donc confronté à quatre flammes
Qui brûlent de divers désirs,
Que ce soit vengeance ou plaisirs.
Cécile souffle : « Et quand viendra mon heure,
il sera temps d’accomplir ma vengeance … »

Excellente interprétation,
Fruit de fleurs en décoction,
Qui fait frémir d’un doux plaisir
Nos âmes tendues à loisir.

A force de trahisons
Et à coups d’humiliation,
Dans le cœur de leurs victimes,
La perfide Merteuil
Et le fourbe Valmont,
Vont déverser leur poison.

Puis, de feuille en écueil,
Tourmenter la passion,
Pousser à la déraison,
Par des désirs obscurs,
Et précipiter toutes les femmes,
De la manière la plus infâme,
Avec cruauté, sans état d’âme,
Par la violence et l’écriture,
Dans la profondeur des abîmes.

Il faut voir l’œuvre de Laclos,
De l’esprit dans chaque propos,
Comme un habile pamphlet
Fustigeant les mœurs libertines,
Leur appliquant un soufflet
Brûlant, jusqu’aux derniers mots … maux.
On est sur des charbons ardents,
Prêts à sauter sur chaque mine
Posée avec fièvre et talent.

Puisse ce chef d’œuvre
Mettre tout en œuvre
Pour que les esprits,
Pris en flagrant délit
De discrimination,
De manipulation,
« D’objetisation »,
Puissent enfin s’ouvrir,
Cesser de faire souffrir
La moitié de la population
Constituée de toutes les femmes.
Changer d’attitude … serait-ce drame ?

Béatrice Chaland / BC. Le Rideau Rouge
https://bclerideaurouge.wordpress.com
http://bclerideaurouge.free.fr
Copyright BC. Le Rideau Rouge – tous droits réservés

 
 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

 
%d blogueurs aiment cette page :